Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

15 femmes ministrables en Mauritanie


Me Fatimata M’Baye
Me Fatimata M’Baye
En attendant, les consultations pour la formation du gouvernement, nous publions la liste des femmes ministrables. Il s’agit de celles qui agissent en dehors des structures de l’Etat, apportant leur valeur ajoutée à la Nation entière ou de celles qui ont mis leurs talents et leur expérience au service de tous.

Cette liste élaborée par les journalistes de Mauritanies 1 en collaboration avec d’autres acteurs et observateurs reconnus ne prétend pas à l’exhaustivité. Le but est tout simplement de rendre hommage au courage conjugué au féminin. Bonne lecture.

Diyyé Bâ

Ancienne ministre de la Santé et des Affaires sociales, elle reste l’une des négro-africaines les plus présentes sur la scène politique mauritanienne. Un poste ministériel ou une représentation au niveau de l’Union Africaine, qu’elle connaît bien, pourrait couronner sa carrière.

Mme Mariem Mint Dahoud

La secrétaire général du mouvement pour le changement a dès les premiers jours du coup d’Etat du 6 août 2008 apporté son plein soutien au mouvement de rectification. Un activisme qui vaudrait bien un maroquin.

Messaouda Mint Baham

Evoluant dans un milieu partagé entre l’opposition et Mohamed Abdel Aziz, elle pourrait être appelée au gouvernement. Une première en Mauritanie. L’ancienne ministre du Développement rural devrait toutefois être irréprochable compte tenu de la volonté de Mohamed Abdel Aziz de faire de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Yaye Ndaw

Elle avait été déposée sans management en avril 2008 de son poste de maire de Tevragh Zeina par une motion de censure votée par les conseillers du RFD. L’égérie du parti Tawassoul revient en force à la faveur des informations faisant état d’une possible participation des islamistes modérés au futur gouvernement.

Lalla Aicha Sy

Mme Sy Lala Aicha, fervente militante des droits de l’homme, Présidente du Comité de Solidarité avec les Victimes et Violation des Droits Humains en Mauritanie et syndicaliste affiliée à la CGTM. Un profil idéal pour piloter un probable ministère de la réconciliation nationale et de l’insertion des réfugiés.

Aicha Bint Jeddane : la battante

Première femme candidate lors des élections de 2003 en Mauritanie, elle a longtemps fait planer le doute sur sa participation ou non aux élections présidentielles de 2009. Son faible score obtenu il y a six ans ne fait pas moins d’Aicha Bint Jeddane une femme assez populaire aux yeux des mauritaniens.

Maalouma Mint El Meiddah

Maalouma Mint El Meiddah, membre du Sénat mauritanien, et incontournable artiste aux mille cassettes. La saisie temporaire de ses dernières chansons enregistrées à Dakar montre que l’artiste ne laisse pas les autorités indifférentes. Si le Calame est le journal mauritanien le plus censuré, la fille de Moktar Ould Meidah est sans conteste l’artiste la plus censurée du pays à cause notamment de ses relations conflictuelles avec l’ancien régime. Profil tout dédié au ministère de la culture.

Maitre Fatimata Mbaye

Deux fois jetée en prison sous le régime Ould Taya, Maître Fatimata Mbaye est à la tête de l’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme (AMDH), vice présidente de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH). L’incident qui l’avait opposé il y a quelques mois avec la police française des frontières (voir rubrique video) en dit long sur la détermination de cette femme qui a opté pour le militantisme. Qui ne voterait pas pour elle au département de la Justice ?

Rougui Dia, Secrétaire Général de l’AVOMM

Native de Sélibaby, A peine débarqué en France, il y a 4 ans, Madame Rougui Dia est solidaire de toutes les luttes, présente sur tous les fronts sociaux, mouvement de protestation et de mobilisation engagés par l'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de Mauritanie (AVOMM). Actuellement, SG de cette Association. Nous lui accordons notre suffrage pour briguer le ministère des mauritaniens de l’étranger.

Nana Mintou Moukhnass

Fille de son père, la présidente de l’Union pour la Démocratie (UDP) est elle en perte de vitesse ? Cible favorite des sites électroniques, cette jeune femme a incarné pendant longtemps le renouveau de la scène politique mauritanienne avant de rentrer dans une sorte de «panne technique » depuis l’entre deux transitions. Les Affaires étrangères pourrait donner un nouveau départ à sa carrière.

Dimi Mint Abba : « Diva du désert »

Issue d’une prestigieuse lignée d’Iggawin. Dimi Mint Abba chante les poésies anciennes, les épopées fondatrices des empires passés et les amours tragiques des amants transis, comme le relate avec fougue un journal de la place. Nous pensons qu’au département de la jeunesse, elle pourrait au moins insuffler de la poèsie aux jeunes.

Kadiata Malick Diallo : député à l’assemblée nationale

Vice présidente de UFP, fervente militante des droits de l’homme, parmi les premières à avoir organisé les veuves et les victimes des évènements de 89-90, militante de première heure de l’Association pour la renaissance du Pulaar en Mauritanie. elle n’arrête pas de lutter contre les pratiques néfastes qui existent et qui porte atteinte à la vie de la femme. L’Artisanat ne trouverait pas meilleur avocat.

Coumba Sy

A la tête d’une mutuelle des femmes, la GAFIF, Coumba Sy a œuvré beaucoup dans la lutte contre la précarité. Le groupe épargne chaque mois 1000 ouguiya (3€) par personne, soit environs 812€ dans l'année qui sont répartis en totalité aux unes et aux autres sous forme de prêts à 6 mois ... Discret, efficace et peu budgétivore. Vous avez-dit Affaires sociales ?

Moniania Mint Sow Deina

Elle incarne la politicienne nouveau jus. Portée devant les feux de la rampe avec l’avènement de la transition en 2005, la fille de l’ancien maire de Rosso, a tout pour être appelée dans le gouvernement de Mohamed Abdel Aziz. Aux Nouvelles Technologies ?

Nebghouha Mint Mohamed Vall

L’ancienne ministre de l’Education nationale a eu beaucoup de difficultés à maîtriser les syndicats des enseignants. Elle en aura beaucoup moins maintenant grâce à l’expérience acquise et à une traversée du désert qui n’en finit pas. Alors, Développement rural ?


Source: Mauritanies 1 VIA CRIDEM

Roughi Dia
Roughi Dia

Jeudi 23 Juillet 2009 - 23:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Bamba Lam le 23/07/2009 23:52
Soyons serieux!

2.Posté par Bamba Lam le 23/07/2009 23:54
Je vous pries de bien vouloir nous faire parvenir les CV de ces nomminées afin que les mauritaniens sachent à qui ont-ils à faire.

3.Posté par ngaide le 24/07/2009 06:17
Nous voulons des CV. Ministrable sur quelles bases?

4.Posté par Barry Moustapha le 24/07/2009 11:53
Rougui secretaire generale de l'AVOMM a le niveau, le sérieux et la connaissance du pays et la capacité de gérer plus qu'un ministére et inchallah l'avenir nous dira.
Parmi ses atouts la parfaite maîtrise des langues du pays Pulaar, woloff, soninké, et Hassaniya.
Fatimata Mbaye n'est plus à présenter

5.Posté par Ba Mamadou le 25/07/2009 12:59
Je me demande si c'est bien serieux de vouloir influencer de cette façon la situation politique mauritanienne qui est deja tres complexe.
Je vous avoue que pour certaines de ces femmes cela va etre un discredit et pour les autres la continuité .

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541