Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

35ième contingent et 8454 rapatriés nouveaux venus


35ième contingent et 8454 rapatriés nouveaux venus
Le 35ième contingent des rapatriés est arrivé lundi 16 février 2009 à Boghé. Composé de 277 personnes issues de 69 familles, ce groupe sera installé dans les sites de Dar Es-Salam (34 familles, 119 personnes), Houdallaye (23 familles, 119 personnes) et Hamdallaye (12 familles, 50 personnes).

Une importante délégation comprenant le Hakem de Boghé, Ahmedou Ould Abdallah, le directeur de l’accueil, de l’assistance et des activités génératrices de revenu à l’Agence Nationale d’Appui et d’Insertion des Réfugiés (ANAIR), Kane N’Diawar, la représentante régionale du HCR et des représentants d’ONG locales étaient à l’accueil sur les berges du fleuve Sénégal. Plusieurs Boghéens sont venus exprimés la bienvenue à nos compatriotes pour ce retour organisé et digne.

Peu après leur arrivée, nos compatriotes de retour au pays, ont été conduits vers un campement dressé pas loin du débarcadère de Boghé, pour y remplir les formalités administratives requises et recevoir les premiers soutiens avant d'être installés définitivement, dans leur village.

Avec cette arrivée, le nombre de rapatriés, dans le cadre de l’Accord Tripartite (Mauritanie, Sénégal, HCR), atteint le chiffre de 8454 personnes.

Selon le directeur de la communication de l’ANAIR, Mohamed Ould El Kory (notre photo), « la cadence des retours va s’intensifier et le planning provisoire des mouvements de rapatriement volontaire pour le mois de février prévoit le retour de 2242 réfugiés ». Et Ould El Kory d’ajouter : « Ces mauritaniens donnent un message au reste du monde par leur confiance en la personne du Président Mohamed Ould Abdel Aziz qui fait de la consolidation de l’unité nationale la priorité des priorités. Le Président Aziz a consacré sa première sortie à l’intérieur du pays à la visite d’un site des rapatriés où il a présidé personnellement le démarrage officiel de la remise des actes d’état civil aux rapatriés. L’ancien président les privait même de leur citoyenneté et là aussi que l’on soit clair et précis. Le retour des réfugiés n’est pas l’œuvre de l’ancien président. Au moment où celui-ci résidait à Niamey, loin, très loin, de la confection des décisions politiques mauritaniennes, le retour des réfugiés était décidé, à l’unanimité, au cours des délibérations des Journées Nationales de Concertation tenues en octobre 2005 au cours de la première transition. Et en janvier 2008, le processus de rapatriement volontaire des réfugiés a été engagé dans des conditions marquées par un manque évident de préparation que soutenait une volonté politique insuffisante. Ainsi, de janvier à août 2008, seuls quatre mille sept cent quatre vingt réfugiés ont pu être rapatriés et installés dans des conditions d’extrême précarité accentuée par les pluies d’hivernage.
Au 16 février 2009, huit mille quatre cents cinquante quatre de nos compatriotes ont été rapatriés dans des conditions améliorées. Cette amélioration est due à une volonté politique exprimée aux plus hauts niveaux de l’Etat et mise en œuvre par le Gouvernement depuis le changement du 06 Août 2008 et ce à travers la redynamisation et la responsabilisation de l’ANAIR, la disponibilisation de parcelles d’habitat pour chaque famille, la mise en œuvre des programmes sociaux de base (eau potable, écoles, santé.…) et la mise à disposition au profit des familles réfugiées des programmes d’activités génératrices de revenus ».


Source: ANI



Mardi 17 Février 2009 - 16:38
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par tapha le 17/02/2009 18:06


question: quels papiers ces personnes possedent aujourd'hui pourront elles voter?




2.Posté par XMANDIALLO le 17/02/2009 19:37
C'est sûr l'état trouvera un moyen pour eux croyant qu'ils voteront pour eux. Au boulot ibrahim Sarr et son équipe, nous comptons sur vous , ne laissez pas les militaires profitaient sur des personnes désespérées et sans défense.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542