Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

AFP - Un ex-ministre écroué pour 'démoralisation de l'armée'


AFP - Un ex-ministre écroué pour 'démoralisation de l'armée'
Un ex-ministre mauritanien a été inculpé dimanche d'"entreprise de démoralisation de l'armée" et écroué à Nouakchott pour des propos tenus lors d'un débat télévisé, près de trois mois après le coup d'Etat militaire, a-t-on appris de source judiciaire.

Isselmou Ould Abdel Kader "a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par le juge d'instruction qui a suivi les demandes du parquet" a déclaré cette source, affirmant que le prévenu avait été enfermé dans "la prison de Dar Naim" (nord-est de Nouakchott).

M. Ould Abdel Kader était visé par une plainte du ministère de la Défense. Il est inculpé d'"entreprise de démoralisation de l'armée ayant pour objet de nuire à la défense nationale et outrage public à la pudeur et aux moeurs islamiques", selon la même source.

Le premier chef d'accusation lui fait encourir une peine de "réclusion criminelle", a souligné un spécialiste du droit pénal interrogé par l'AFP.

Il est notamment reproché à M. Ould Abdel Kader d'avoir qualifié de "milice comprenant des éléments étrangers naturalisés mauritaniens" la garde présidentielle dirigée jusqu'au 6 août par le général Mohamed Ould Abdel Aziz, actuel chef de la junte.

Le directeur de la Télévision de Mauritanie (TVM, d'Etat) avait été limogé peu après la diffusion du débat en question.

Le Front national de défense de la démocratie, formé de partis dénonçant le coup d'Etat, a organisé dimanche à Nouakchott un sit-in de "solidarité avec Ould Abdel Kader". "Isselmou détenu d'opinion", "les militaires dehors" ont crié les militants rassemblés non loin du palais de justice, avant une tentative de marche dispersée par la police.

M. Ould Abdel Kader, qui fut gouverneur et deux fois ministre sous le régime de Maaouiya Ould Taya (1984-2005), a récemment publié des articles accusant les militaires de "conduire le pays vers le précipice".

L'Union européenne (UE) a donné lundi jusqu'au 20 novembre aux militaires putschistes pour présenter des propositions en vue d'un "retour à l'ordre constitutionnel", faute de quoi elle appliquera des sanctions. La communauté internationale exige la libération immédiate du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, renversé le 6 août.



__________
Source: AFP
(M) avomm
Dimanche 26 Octobre 2008 - 20:12
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542