Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

AMDH / AFCF / SOS Esclaves : Communiqué conjoint -- Non à la banalisation de la piraterie politique en Mauritanie.


AMDH / AFCF / SOS Esclaves : Communiqué conjoint -- Non à la banalisation de la piraterie politique en Mauritanie.
Le 21 novembre, à l'issue de la troisième réunion de concertation sur la Mauritanie, les principales organisations de la communauté internationale ont décidé de dépêcher une ultime mission dans le pays, afin d'inciter, au dialogue pour une sortie de crise, le Président assigné à résidence et les autorités issues du putsch du 6 août 2008.

Le report des sanctions contre la junte renforce celle-ci et distille un début de doute quant à la détermination des partenaires stratégiques de la Mauritanie.

En même temps qu'il poursuit son offensive de séduction populiste à l'endroit des plus démunis et de l'opinion, sur le mode de la promesse, de la subvention et du nationalisme de courte vue, le Président du Haut Conseil d'Etat multiplie les tentatives de se faire reconnaître par les pouvoirs autoritaires du monde arabo-musulman, dont nul n'ignore le déficit en démocratie.

Sur le plan national, les positions demeurent figées malgré le matraquage de l'opinion par les média d'Etat, de plus en plus agressifs envers les détracteurs du pouvoir militaire. Le pluralisme de l'expression par l'audiovisuel local a nettement reculé.

Les emprisonnements dans le cadre d'instructions de délits de corruption, quoiqu'ils visent parfois des personnalités sur lesquelles pèsent des présomptions crédibles d'impéritie, épargnent, toujours, les partisans du coup d'état et la parentèle de ses instigateurs. En ce sens, la prétention du Haut Conseil d'Etat à assainir les mœurs administratives et la gestion publique manque-t-elle de cette sincérité que confèrent l'impartialité et la rigueur dans la mise en œuvre du discours.

Enfin, depuis sa résidence forcée à Lemden, le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi jouit d'une relative quiétude et parvient à recevoir des visiteurs et des journalistes, semble-t-il sans subir de censure. Ses fonctions usurpées et sa faculté de déplacement restreinte, il se retrouve maintenu, par la contrainte, en marge de son rôle constitutionnel.

Compte tenu du statu quo alarmant où la force brute se substitue à la légalité, SOS Esclaves, l'Association Mauritanienne des Droits de l'Homme et l’Association des Femmes Chefs de Famille :

- Lancent une mise en garde à la communauté internationale, la contre tentation d'avaliser le fait accompli du putsch, sous peine d'encourager sa banalisation sur l'ensemble du Continent ;

- Engagent la société civile de Mauritanie à éviter, en dehors d'un consensus négocié, toute participation aux forums de caution que la junte s'évertue à organiser, de manière unilatérale, afin de faire plébisciter le régime militaire ;

- Invitent les ONG de défense des droits de l'Homme à se mobiliser pour faire prévaloir la loi sur la coercition et faire ainsi échec définitif au coup d'état et en prévenir la récidive.



Association Mauritanienne des Droits de l’Homme
Présidente Me Fatimata M’Baye

Association des Femmes Chefs Familles
Présidente Aminetou Mint Ely

SOS-Esclaves
Président Boubacar MESSAOUD

Source : AMDH / AFCF / SOS Esclaves
Samedi 29 Novembre 2008 - 15:25
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542