Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

APPEL A LA JEUNESSE MAURITANIENNE


APPEL A LA JEUNESSE MAURITANIENNE
Dans tous les pays du monde, la jeunesse a été le moteur du changement.

A des moments importants, elle a pris ses responsabilités, s’est mise devant la scène et a relevé les défis de l’heure.

Notre pays n’est pas une exception. En Mauritanie, de la lutte pour les indépendances, à la création des FLAM en 1983, en passant par l’émergence du PKM /PMT et les effervescences qui ont conduit à la consolidation du mouvement Elhor, La jeunesse s’était mobilisée, organisée et avait essayé tant bien que mal à contribuer à l’édification de ce qui est aujourd’hui la Mauritanie.

La jeunesse de l’UGOVAF à l’UGOF et les jeunes partisans de Hormo Ould Babehna ont joué un rôle capital dans la lutte contre la domination coloniale.

Les jeunes du Parti Kadihine Mauritanien (PKM) et du Parti Mauritanien des Travailleurs (PMT) avaient pris la responsabilité de porter sur leurs épaules le combat contre les inégalités sociales et le néo-colonialisme. Le rôle de la jeunesse dans le mouvement d’ELHOR contre l’esclavage a été déterminant.

Les militants du MEEN étaient encore des jeunes lorsqu’ils invitaient leurs ainés à mettre en place une organisation politique à même de prendre en charge la question nationale et sociale.

Aujourd’hui, la situation politique, économique et sociale de notre pays incombe aux jeunes une implication massive, réfléchie et responsable. La jeunesse se doit de prendre ses responsabilités historiques en vue de participer de façon significative au règlement du passif humanitaire et de l’épineuse question nationale et sociale. Notre jeunesse qui a compris les enjeux des déterminants que sont le savoir, l’avoir et le pouvoir, doit, imperativement, descendre en masse dans l’arène, bousculer les idées reçues, secouer les partisans de l’inertie, infléchir la courbe de l’Histoire et sauver la Mauritanie.



Abda Wone
New York, NY

+1 631 428-7524
Vendredi 31 Juillet 2009 - 18:53
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Thiamel le 31/07/2009 22:06
Un appel tres interessant. On prie que le message soit entendu.
Thiamel

2.Posté par Makhou le 31/07/2009 22:50
Excellent sortie. Mais comment emmener la jeunesse a a se mobiliser et a prendre ses responsabilites? je pose la question parce que sans elle rien n'est envisageable.
Merci Abda
Makhou

3.Posté par Jameson le 31/07/2009 23:22
Bravo Abda.
Il faut laisser aussi la place aux jeunes, pas facile de prendre sa place si les ainés ne leur donnent pas la chance de parler. Place aux jeunes qui ont hérité du savoir de leurs courageux ainés.

4.Posté par Badara Ba le 01/08/2009 00:23
Jameson a raison. Il faut faire de la place aux jeunes. La jeunesse doit etre preparee. La vieille garde doit tirer sa reverence

5.Posté par M' BARRA Zibil le 01/08/2009 03:57

Un jeune mûr politiquement, peut faire valoir ses droits au niveau des instances de son parti.
Sinon il faut ramper, travailler dur,et surtout acquérir beaucoup d'expériences dans le champs politique mauritanien terriblement volcanique même pour les experts internationaux sur la Mauritanie.
Nous avons beaucoup d'experts jeunes et vieux en nombre important Lauréats des grandes écoles des sciences politiques en France, des USA, de grande Bretagne.
D'autres sont des experts des Nationaux Unies, ou autres organisations internationales.
Tous ne voient que du feu sur le terrain politique en Mauritanie.
Certains démissionnent et deviennent opposants à tout pouvoir, d'autres deviennent des professionnels de la diffamation, et d'autres deviennent spontanément aveugles sourds ou muets.
C'est comme ça avec les régimes des soldats partout dans le monde.
Les experts nationaux et internationaux ont pourtant majoritairement pariés sur le candidat Ely ould Md VALL qui serait pour eux le nouveau ATT Mauritanien,mais vous savez tous que notre moustachu n'a récolté que 3% après avoir quitté seulement 2 ans le pouvoir qu'il avait pourtant bien verrouillé avant de quitter.
Après son départ pour devenir étudiant en anglais, un autre soldat haut gradé lui aussi et expert a sur le coup pris l'initiative de tout chambouler et s'imposer dés le premier tour haut la main avec la bénédiction de tous experts et observateurs internationaux.
Le Conseil constitutionnel de ELY Ould Md VALL n'a jamais condamné le put ch du 06/08/09. Pire encore, ce même conseil s'est précipité à valider rapidement les résultats de cette élection.
Ely n'en revient pas de cette ingratitude. Le chef de file de l'opposition Daddah parle de vote d'OVNIS, Massaouad et son Conseiller Maouloud sont toujours en train de cogiter (COGITO ERGO SUM).
Alors les jeunes les choses en politique sont très claires au pays de 3 millions de poètes.
Alors patientez s'il faut, cogitez s'il faut avant d'entrer dans ce ring

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542