Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

AREMAU dirigé par Etienne Rivoire et l'UDET présidée par le responsable de l'action sociale de l'AVOMM Dr Sy Moussa...

...venues remettre un important lot de matériels divers à Thialgou et Dioulom.


l'UDETprésidé par Sy Moussa
l'UDETprésidé par Sy Moussa
Grâce à l’AREMAU, l’UDET et Dental nord-sud, Thialgou et Dioulom changeront bientôt de visage.

Ce jeudi 11 décembre, les populations de Thialgou hommes, femmes, enfants et vieillards, se sont massées devant l’unique Ecole fondamentale du village qui compte plus de 3.000 âmes et situé à quelques kilomètres de Boghé. Le premier passant aurait certainement deviné que c’est le président de la République qui y effectuerait un déplacement tellement la mobilisation était grandiose.

Mais que non ! Le prétexte était la cérémonie de remise d’un important lot de matériels divers de la part de l’Association Amitié Réciprocité Echanges avec la Mauritanie (AREMAU) dirigé par Etienne Rivoire et l’Union pour le Développement de Thialgou (UDET) présidé par Sy Moussa et dont le siège se trouve à Paris venues remettre un important lot de matériels divers.

Ce geste, selon le maire de Boghé Ba Adama Moussa, va donner un nouveau souffle au développement communautaire local.

Pour lui, il vient à point nommé et ne manquera pas de répondre aux besoins des populations en matière de santé, d’éducation, de production agricole, d’épanouissement physique, intellectuel et autre. «Nous sommes convaincu que ce geste humanitaire a apporté de l’eau au moulin des autorités municipales que nous incarnons dans la mesure où il contribue à l’amélioration des conditions de vie de nos populations démunies. Nous formulons le souhait de voir ce partenariat qui lie la localité de Bruguières aux villages de Thialgou et de Dioulom devenir un bel exemple voire un modèle de coopération nord-sud », a-t-il déclaré.

Lui succédant à la parole, Etienne Rivoire qui est le président de l’AREMAU a d’abord exprimé sa gratitude à l’accueil qui leur a été réservé par les populations de Thialgou. « C’est une grande émotion d’être reçus. C’est quelque chose, dans notre pays, que nous n’avons pas l’habitude de voir. C’est une tradition typiquement africaine. Thialgou a été pendant plus d’une année un nom vers lequel nos pensées étaient dirigées. Thialgou a été dans notre esprit, notre cœur et nos mains », a-t-il confié.

Etienne Rivoire a été accompagné de Pierre Mercié, Janine Mercié, Philippe Mauret, Rivoire Marie-Claire et Abou Ba qui est le président d’honneur et correspondant de l’AREMAU en Mauritanie. C’est de ce dernier, Abou Ba, que tout est venu. On est en 2000. Il fait la connaissance d’Etienne Rivoire. Aussitôt, ils émettent l’idée de faire une correspondance entre les élèves de Bruguières et ceux de l’école 7 de Nouakchott. En 2006, Abou Ba se rend à Bruguières. De là, lui, qui sera primé d’une médaille d’honneur par le maire Philippe Plantade, et Etienne Rivoire, créent l’AREMAU.

Cette association n’en est pas à sa première action humanitaire. En mars 2008, par exemple, un chargement de 6,5 m3 de matériels divers composés d’affaires scolaires, de livres, de matériels informatiques, de produits pharmaceutiques…a été acheminé sur Thialgou. Durant cette visite, l’AREMAU a rencontré les agriculteurs et les coopératives des femmes qui n’ont pas manqué de leur soumettre leurs besoins. C’est par la suite que des associations comme l’Union pour le Développement de Thialgou (UDET) qui a d’ailleurs envoyé Chantal Levêque et Dental nord-sud de Dioulom ont rejoint l’AREMAU pour s’inscrire dans la dynamique d’appui au développement communautaire local.

Pour cette énième fois, la teneur du don a été beaucoup plus importante. Ce don est composé de matériels informatiques et audiovisuels, de machines à coudre, de vêtements d’équipements médicaux, sportifs, scolaires et agricoles, de linges pour les enfants, d’une bétonnière, d’une décortiqueuse, d’une égraineuse, d’un moulin à farine, d’un équipement pour monter un jardin d’enfant et un terrain de basket-ball démontable, des structures de jeu…

La collecte de ce matériel divers est un travail de longue haleine. Il faut que d’abord l’association soit connue du grand public, participe à diverses manifestations tout au long de l’année ou à des salons en utilisant des stands AREMAU où on vent des articles mauritaniens divers (artisanaux souvent), où on affiche des actions ou les projets de l’association à travers des photos…

Et, à en croire, Etienne Rivoire, cette action humanitaire s’inscrit dans le prolongement de la coopération décentralisée. D’ailleurs, en 2005, il a assisté à une rencontre de deux jours à Nouakchott qui portait sur la coopération décentralisée entre la France et la Mauritanie. Il en avait profité pour rencontrer des associations et des municipalités françaises qui parrainent des villages.

Ce matériel sera destiné en particulier aux plus démunis. «Tout le monde n’est pas en mesure de subvenir aux besoins les plus élémentaires de la vie. On voit des parents qui veulent inscrire leurs enfants à l’école mais qui n’ont pas les moyens de s’acheter les matériels scolaires. Là, aussi, on essaie d’agir. Dans le cadre sanitaire par exemple aussi, on essaie d’apporter un matériel ou des médicaments pour essayer d’équiper les centres de santé », se justifie Abou Bâ.

Une partie du don est essentiellement constituée d’équipements matériels. Et, pour le directeur de l’école fondamentale de Thialgou qui existe depuis 1969, les équipements matériels vont résoudre en partie les problèmes de son établissement qui compte 356 élèves. «Nous avons un certain nombre de bâtiments totalement délabrés. Ces bâtiments ont été entièrement réalisés par les populations et quand des actes de rénovation ne sont pas entrepris, c’est tout à fait normal que les bâtiments se détériorent », explique Abou Adama Diallo.

Dans ce sens, l’AREMAU a déposé un projet de reconstruction de ces classes et la construction d’autres au niveau du Conseil régional de Midi-Pyrénées pour subventionner leurs travaux. Notons enfin que l’Association pour la Promotion de la Santé Communautaire (APSC) qui organise chaque année une caravane de santé dans la région du Brakna gratuitement a aussi bénéficié d’un matériel médical et paramédical pour l’aider dans ses activités. «C’est un grand intérêt pour nous de savoir que nos produits ne vont pas aller n’importe où et n’importe comment ou détourner de leurs besoins », a déclaré Etienne Rivoire.

Des personnalités comme Yall Zakaria (ancien ministre de l’intérieur sous Sidi Mohamed O. Cheikh Abdallahi), Ba El Hadj Abdoul (sénateur de Boghé), Tall Ibrahima Demba (président des ressortissants de Thialgou à Nouakchott) et Wagne Abdoulaye Idriss (ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la modernisation de l’administration et des NTIC) n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de l’acheminement de cet important lot de matériels vers Thialgou et Dioulom.

Babacar Baye NDIAYE

source : Le Rénovateur Quotidien
Mardi 15 Décembre 2009 - 12:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542