Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

AVOMM/ Lettre au Président de la République française /C'était le 16 aoùt 2008


Notre espoir de voir retrouver la légalité du pourvoir issu des urnes est à la hauteur de nos convictions pour être au diapason d’une communauté internationale, soucieuse de la paix, la sécurité et la prospérité dans le monde, dont le terreau est la démocratie.


AVOMM/ Lettre au Président de la République française /C'était le 16 aoùt 2008
Lettre au Président de la République française
Président de l’Union Européenne,
Monsieur Nicolas SARKOZY



Par la Présente, Monsieur le Président, nous militants de défense des Droits Humains, venons vous faire part de notre reconnaissance à l’égard de votre position clairement exprimée de condamnation du coup d’Etat militaire perpétré le 06 août 2008 contre le Président Sidi Mohamed Ould Cheickh Abdallahi, démocratiquement élu par une majorité du peuple mauritanien.

Si votre position, celle de la France, est importante pour nous, c’est parce que la France a des liens historiques, linguistiques, culturels, économiques et politiques vitaux avec la Mauritanie. En plus la France est, en tant que pays de la Révolution de 1789, des Droits de l’homme, une terre d’accueil des opprimés, des apatrides et des victimes des injustices, conséquences des régimes dictatoriaux qui ont fleuri dans le continent africain et ailleurs dans le monde.

La Mauritanie, a connu deux décennies de règne d’une dictature raciste et sanguinaire qui a massacré et exécuté des centaines de citoyens mauritaniens négro-africains dont les droits civiques furent niés jusqu’au simple droit à la vie et à la dignité. A cela s’est ajoutée une politique d’exclusion et d’expulsion qui a abouti à la déportation des milliers de mauritaniens négro-africains au Sénégal et au Mali où, la plupart continue à végéter encore dans des conditions misérables et inhumaines.

Après trois décennies de succession de régimes militaires, le coup d’Etat militaire du mois d’août 2005 avait mis fin au régime sanguinaire du Président Ould Taya. Ce coup de force a ouvert une autre perspective marquée par une transition qui a rendu possibles les conditions d’un passage à une situation politique favorable au processus de démocratisation. Cette transition fut respectée en permettant des élections libres et transparentes au mois de mars 2007, grâce au soutien de la communauté internationale, de l’Union Européenne, de la France et des partenaires de la Mauritanie pour le bon déroulement du scrutin. En dépit de quelques insuffisances, tous les acteurs nationaux et internationaux prirent bonne note du scrutin et des résultats qui en découlèrent et reconnurent ainsi qu’une étape significative a été franchie dans la dynamique de la mise en place d’un régime démocratique issu des élections libres et transparentes.

Ce qui a valu à la Mauritanie, une crédibilité internationale, malgré les questions fondamentales de l’impunité et des crimes contre l’humanité qui demeurent en suspens, commis durant le règne du régime précédent dont les principaux responsables continuent encore à jouir de leur liberté de mouvement, d’action, de décision et d’influence, comme c’est le cas du colonel Ely Ould Mohamed VALL, qui fut chef de l’Etat pendant la période de la transition.

C’est dans ce contexte que le Président Sidi Mohamed Ould Cheickh ABDALLAHI accéda au pouvoir en tant que premier Président Mauritanien démocratiquement élu.

Durant cette première année de législature, le Président Sidi a essayé de mettre en œuvre une politique dont la visée est de résoudre les problèmes prioritaires de la Mauritanie, entre autres : le retour des déportés, le passif humanitaire, la question de l’unité nationale,la lutte contre l' esclavage, la garantie des libertés fondamentales, la liberté de la presse, la liberté d’opinion, la création d’institutions démocratiques fortes avec un partenariat responsable avec l’opposition politique et les associations de défense des droits humains en reconnaissance au rôle qu’elles ont joué pour l’avènement d’une Mauritanie débarrassée des pratiques discriminatoires de l’ancien système.

Si, nous, militants pour la défense des droits humains, nous nous tournons vers vous, Monsieur le Président, c’est parce que nous sommes conscients, non seulement du rôle fondamental et primordial de la France, mais aussi et surtout nous prêtons une attention particulière à votre politique de refus de cautionner les dictatures et les coups de force qui ont tant ruiné l’Afrique et inhibé toute perspective de développement, de progrès et d’avenir.

C’est pour dire radicalement non au retour du cycle des coups d’Etat afin d’entamer une nouvelle ère politique et une autre façon de gouverner et entrer définitivement dans le concert des nations démocratiques du monde que nous en appelons à votre responsabilité en tant que Président de la France et de l’Union Européenne pour nous soutenir et nous appuyer dans notre combat contre le coup d’Etat et pour le retour à l’ordre constitutionnel en Mauritanie et le rétablissement du Président démocratiquement élu Sidi Mohamed Ould Cheikh ABDALLAHI dans ses fonctions.

Sensibles aux exigences universelles du droit, de justice, d’égalité, de liberté, nous militants Mauritaniens de défense des droits humains, espérons que la communauté internationale ne peut plus accepter que des peuples soient à la traîne à cause de la culture de l’arbitraire et de l’usage de la force pour usurper le pouvoir fondé sur la légitimité du suffrage universel.

Notre espoir de voir retrouver la légalité du pourvoir issu des urnes est à la hauteur de nos convictions pour être au diapason d’une communauté internationale, soucieuse de la paix, la sécurité et la prospérité dans le monde, dont le terreau est la démocratie.

Monsieur le Président, en dépit de votre agenda très chargé, nous estimons que le rôle que vous pouvez jouer en faveur du retour à l’ordre constitutionnel en Mauritanie est fondamental. C’est au nom de cet espoir et des aspirations démocratiques du peuple mauritanien dont l’attachement aux idéaux républicains qu'il partage avec la France est indéfectible que nous faisons appel à vous.


Monsieur le Président
Avec nos plus hautes considérations, nous vous prions de recevoir nos salutations les plus distinguées,

Paris le 16 août 2008

Association d'Aides aux Veuves et Orphelins de Militaires Mauritaniens
Association loi 1901

AVOMM, Le Bureau Exécutif
Mercredi 22 Octobre 2008 - 00:38
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542