Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Abdelaziz considère la déclaration de quatre candidats contre lui comme un aveu de défaite


Abdelaziz considère la déclaration de quatre candidats contre lui comme un aveu de défaite
Le communiqué rendu public vendredi par quatre candidats à l’élection présidentielle de samedi prochain en Mauritanie et qui a dénoncé la conduite de leur concurrent Mohamed Ould Abdelaziz est une « déclaration de défaite », a estimé ce dernier.

M. Abdelaziz a fait cette déclaration au cours d’une réunion avec le staff de sa campagne médiatique, vendredi soir à Nouakchott, selon le site web officiel de sa campagne.

Ahmed Ould Daddah, Messoud Ould Boulkheir, Ely Ould Mohamed Vall et Mohamed Jemil Ould Mansour ont accusé vendredi Abdelaziz d’outrepasser, « dans la lettre et dans l’esprit », l’accord de Dakar qui a mis fin à la crise née du coup d’Etat du 6 août dernier.

Ils l’ont aussi accusé d’utiliser les moyens de l’Etat dans sa campagne et de faire toujours référence aux coups d’Etat. Le candidat Abdelaziz a affirmé que l’avion militaire qu’il utilisait pour ses déplacements électoraux à l’intérieur du pays est affrété par sa campagne auprès de la Direction de l’aviation militaire, considérant ceci comme une « mesure naturelle » qui sert d’ailleurs les forces armées elles-mêmes.

Il a aussi révélé que le sérieux avec lequel a été organisée la campagne électorale précédente, préparatoire du scrutin du 6 juin, « visait à arracher la participation des opposants à cette élection, ce qui a été effectivement obtenu».

Nos adversaires, ayant découvert la ruse, se sont efforcés par tous les moyens à bloquer le processus, et c’est pourquoi nous avons décidé de couper l’herbe sous leurs pieds en acceptant leurs réclamations comme le changement de l’appellation du Haut conseil d’Etat et les autres doléances non prévues par l’accord de Dakar, a ajouté M. Abdelaziz.

Il a en outre affirmé n’avoir jamais nourri l’idée de l’arrivée au pouvoir, expliquant que son intervention avait pour « objectif de réparer les erreurs du passé ». Nous nous sentons « coupables d’avoir participé à taire ces erreurs ou à les glorifier ou à protéger leurs auteurs, chacun à partir de sa position, pendant les 20 dernières années », a reconnu le candidat.

source : Agence de Presse Africaine
Dimanche 12 Juillet 2009 - 14:10
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542