Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Abdoulaye Wade demande aux Mauritaniens de trouver une solution à leur crise avant de quitter Dakar


Abdoulaye Wade demande aux Mauritaniens de trouver une solution à leur crise avant de quitter Dakar
Le président Abdoulaye Wade du Sénégal a demandé jeudi, lors du démarrage des négociations inter-mauritaniennes, aux acteurs politiques de ce pays de trouver, avant de quitter Dakar, une solution à la crise qui secoue la Mauritanie.

« Cette réunion de Dakar ne doit pas échouer. Le fait déjà que tout le monde soit venu est très positif », a déclaré le chef de l’Etat sénégalais avant d’ajouter : « Nous espérons arriver à l’optimum ».

« Il faudra trouver avec le groupe international de contact une procédure par laquelle sera mis en place un gouvernement populaire accepté par l’Union africaine et la communauté internationale », a préconisé le président Wade.

La plupart des délégations mauritaniennes sont arrivées mercredi soir à Dakar, la capitale sénégalaise en vue du démarrage des négociations entre acteurs politiques suite à la crise née du coup d’Etat du 6 août 2008.

« Nous sommes ouverts à la recherche de consensus », ont notamment déclaré à APA presque tous les participants notamment Mohamed Ould Maouloud, président de la délégation du Front national de défense de la démocratie (FNDD-opposition).

« Il faut que les différentes parties conviennent d’une nouvelle date pour le scrutin présidentiel et non nous mettre dans le carcan de la date du 6 juin qu’a fixé le général Abdel Aziz unilatéralement », a-t-il ajouté.

«Pour parvenir à un consensus, il faut que le régime du général Abdel Aziz libère les prisonniers politiques et qu’on repousse la date de l’élection présidentielle en fixant après discussion une nouvelle date», a défendu de son côté le vice-président du Rassemblement des forces démocratiques (RFD), Mohamed Abdelrahmane Ould Main.

« La délégation de la majorité -soutenant le général Abdel Aziz- est également ouverte à toute solution consensuelle qui sortirait des pourparlers de Dakar », a confié de son côté M. Sid’Ahmed Ould Raiss, directeur de campagne électorale de l’ex-président de la junte, le général Abdelaziz.

«Nous sommes disposés à accepter un report des élections mais à condition que tous les autres partis soient disposés à y participer », a-t-il toutefois prévenu.

Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, a passé plusieurs jours en Mauritanie ces dernières semaines pour tenter de trouver une issue à la crise politique née du coup d’Etat du 6 août 2008 ayant déposé le premier président démocratiquement élu, Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

La rencontre de la capitale sénégalaise se tient en même temps que la réunion du Groupe de contact international sur la Mauritanie en vue d’examiner la situation politique alors que la date du 6 juin prévue pour le scrutin approche.

Ce Groupe de contact est composé de l’Union africaine, de la Ligue arabe, de l’Union européenne, de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’ONU.


Source: APA
Jeudi 28 Mai 2009 - 19:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Awa le 28/05/2009 19:18
Attends Wade tu veux dire que le peuple, la nation mauritanienne attend que tu choisisses leur sort. Wade travaille pour ton pays. Les gens qui dépensent de l'argent en cette journée de "pour parler" à Dakar aujourd'hui se la coule doucement bien la Vie.
Ils souhaitent faire LEUR coup d'état.
Réveillez-vous.
Non mais qui va rembourser les dépenses de tous les mauritaniennes qui bossez pour la campagne ATTENTION je ne parle pas des candidats je parle des bénévoles qui militent et qui prennent de leur temps leur argent pour aider .
Je ne parle pas des gens qui critiquent gratuitement Ici et là.....
Je parle des gens qui sont en Mauritanie sur leur terrain pour leur Nation.

Mais Wade tu vas nous dire quoi faire. OUi tu peux boire du thé avec les pour parleurs aujourd,hui à Dakar mais ce n'est pas eux qui vont décider du sort de LA NATION MAURITANIENNE.
Refusons.


2.Posté par Djibril BA le 28/05/2009 21:40
Il fallait y penser bien avant d'aller à des élections tout le monde sait que ça coûte. On ne décide pas sur un coup de tête de faire un coup d'état, et décider des élections quand nous sortions d'à peine d'élections. Tu fais bien de demander qui paie les élections? avec quel argent fais t on les campagnes? Nos dirigeants sont des irresponsables.
C'est toi c'est ton frère, ton oncle et la communauté internationale qui paieront comme toujours avec de l'argent qui t'était destiné en attendant qu'un autre mécontent sur un coup de tête revienne à al charge
.


3.Posté par DIALIKATOU le 28/05/2009 23:09
Ces messieurs désirent revenir à juillet 2008? Si c,est le cas ils feront quoi ces messieurs? Souhaitent quoi? on le sait bien : tout le pouvoir à eux, ils encore une fois se partageront le pouvoir comment avant azia ou pas messieurs votre commuanuté en a assez eu laissez un peu de place durant les prochains vingt ans aux autres reposez vous.
VIVE LA NATION MAURITANIENNE EGALE JUSTE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542