Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Accueil populaire du Général: retour en accéléré vers la dicatature et le culte de la personnalité

C'est le hideux visage de la dictature, du fayottage et du culte de la personnalité qui est de retour. Les Mauritaniens espéraient l'avoir définitivement enterré après le le Coup d'Etat du 03 août 2005 et l'élection, 18 mois plus tard, d'un Président civil à l'issue de scrutins transparents et honnêtes. Des centaines de fonctionnaires et d'agents de l'Etat, obligés à s'aligner en rangs d'oignons, des heures durant pour participer à une pénible mascarade dont le thème est le retour du Général Mohamed Ould Abdel Aziz. Comme si le Général venait de libérer la Palestine. Comme s'il s'était agit de Salah Eddine rendant Jérusalem à ses premiers occupants. Pitoyable.


Accueil populaire du Général: retour en accéléré vers la dicatature et le culte de la personnalité
C'est la dictature en marche. A la place de l'Etat de droit nous sommes en face de l'instauration d'un Etat policier implacable. A chaque entreprise publique est assignée une portion du trottoir du trajet que va emprunter le Général limogé. Les employés sont tenus à se pointer sous peine de lourdes récriminations. De 17 heures à 21 heures, ils ont fait le pied de grue pour voir agiter ses bras un général qui n'a aucun mandat pour présider à leur destinée ni pour s'exprimer en leur nom.

Ce sont ces hommes politiques et ces intellectuels rangés le long de ces trottoirs et habitués à applaudir tous les dictatures de passage qui sont à l'origine de notre faillite morale. Ce sont eux qui empêche l'émergence de toute culture de citoyenneté obnubilés qu'ils sont par leurs intérêts à courts termes.

Derrière ce carnaval de laudateurs hurlent les hauts parleurs des média publics assénant des contre vérités à longueur d'émissions et faisant accréditer l'idée que l'accueil du Général fut spontané! Pour parfaire la dramaturgie de la mise en scène, le Général limogé choisit de faire des pas au milieu de la foule agitant ses longs bras pour dégager la bedaine d'un haut gradé éloigné des camps d'entrainement et avachi par le confort des limousines civiles.

Piètre représentation qui vient après les sorties non moins théâtrales des visites dans les quartiers défavorisés et de la supposée lutte contre la gabegie.

L'étalage de la misère morale dont le "retour" du Général a été l'occasion témoigne du degré de déconfiture et de régression dans lesquelles se débat la Mauritanie depuis le Coup d'Etat du 6 août 2008.

Le peuple mauritanien, dans la diversité de ses composantes politiques et sociales, avait demandé, en organisant diverses marches, manifestations et sit in, la rupture des relations avec Israël. En réponse à cette forte demande, le Général putschiste se contente de geler les relations "commerciales" avec l'Etat hébreu. Ce gel est facilement réversible et risque d'être annulé dès que les maisons des gazaouis auront cessé de fumer.

Il est de notre devoir, du devoir de tous les démocrates mauritaniens de faire barrage à la culture de la dictature qui commence à se mettre en place. Nous devons la bouter dehors en faisant échouer sa raison d'être à savoir le Coup d'Etat du 6 août 2008. Résolument.

Source: for-mauritania
Lundi 19 Janvier 2009 - 19:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Abou le 19/01/2009 19:49
Applaudir un tueur, un voleur.......... Mauritaniens réveillez vous demain on doit le kidnapper et le cacher ce violeur de démocratie

2.Posté par Badiallo le 20/01/2009 13:06
Mon cher Abou,n'oubliez pas qu'en Mauritanie il n'y'apas de peuple ,iln'y a que des saffaagha; le réveil n'est pas pour demain!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542