Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Al-Qaeda revendique le rapt d'un Français (Pierre Camatte) et de trois Espagnols


Pierre Camatte, ici peu avant son enlèvement, serait entre les mains d'Al-Qaeda
Pierre Camatte, ici peu avant son enlèvement, serait entre les mains d'Al-Qaeda
Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué le rapt du Français Pierre Camatte et de trois Espagnols, enlevés fin novembre respectivement au Mali et en Mauritanie, dans un enregistrement sonore diffusé mardi par la chaîne de télévision Al-Jazira.

"Deux unités des vaillants moujahidine ont réussi à enlever quatre Européens dans deux opérations distinctes : la première au Mali, où a été enlevé, le 25 novembre, le Français Pierre Camatte, et la deuxième en Mauritanie, où ont été enlevés, le 29 novembre, trois Espagnols", déclare le porte-parole du groupe extrémiste, Saleh Abou Mohammad, dans l'enregistrement. Il ajoute que la France et l'Espagne "seront informées ultérieurement des revendications légitimes des moujahidine", sans autres précisions. Contacté par lepoint.fr, le ministère des Affaires étrangères français s'est refusé à tout commentaire, rappelant seulement "la nécessaire prudence" qu'il fallait avoir dans "ce genre de dossiers".

Le Français Pierre Camatte, 61 ans, a été kidnappé le 25 novembre à Ménaka (plus de 1.500 km au nord-est de Bamako), à une centaine de kilomètres de la frontière avec le Niger. Les trois volontaires espagnols (deux hommes et une femme) de l'ONG Barcelona Accio Solidaria ont été enlevés sur la route côtière très fréquentée Nouadhibou-Nouakchott, à 170 km au nord de la capitale, alors qu'ils circulaient à bord du dernier véhicule d'un convoi acheminant de l'aide vers l'Afrique de l'Ouest. Le porte-parole de l'Aqmi a identifié les trois otages espagnols, précisant que l'un d'eux, Albert Vilalta, est le directeur d'une société de tunnels. Outre Albert Vilalta, 35 ans, les deux autres otages espagnols sont Roque Pascual, 50 ans, dirigeant d'entreprise du secteur de la construction, et Alicia Gámez, 35 ans, fonctionnaire de l'administration de la justice.

Un Britannique exécuté au Mali en juin

L'enlèvement de trois Espagnols est une première en Mauritanie, qui a subi ces deux dernières années une série d'actions meurtrières revendiquées par Al-Qaeda au Maghreb islamique. La plupart des observateurs à Nouakchott ont attribué ce rapt aux islamistes armés, en faisant un lien avec l'enlèvement d'un Français dans le nord-est du Mali voisin. Des sources sécuritaires maliennes ont précisé à l'Agence France-Presse que l'otage français était aux mains de "l'aile dure" d'Aqmi. Le ministre espagnol de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, a dit : "Tout indique qu'il s'agirait d'un enlèvement d'Al-Qaeda au Maghreb islamique."

Pour le directeur du journal mauritanien indépendant Tahalil Hebdo , Isselmou Ould Salihi, les terroristes visent "l'Europe et particulièrement la France et l'Espagne, engagées dans la lutte contre Aqmi dans la région" et "veulent se donner la possibilité de négocier la libération de leurs combattants détenus à Nouakchott et d'obtenir des rançons". Le nord du Mali a servi de refuge, depuis 2008, aux groupes enlevant des Occidentaux en Tunisie ou encore au Niger. Des Canadiens et Européens ont été relâchés, mais un Britannique y a été exécuté en juin.


Source: le point
Mardi 8 Décembre 2009 - 14:40
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541