AVOMM-INFOS
Vendredi 21 Novembre 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Allocution du coordinateur de TPMN au colloque sur la crise du Mali


Allocution du coordinateur de TPMN au colloque sur la crise du Mali
La coalition de l'opposition démocratique COD a organisé un colloque le 5 septembre 2012 sur la crise au Mali et son impact sur la Mauritanie.

"Touche pas à ma nationalité" a participé à ce colloque, représenté par son coordinateur Abdoul Birane Wane et le camarade Sidibé Mouhamed diplomate de carrière.

Pour touche pas à ma nationalité, le projet de la création de l'Etat de l'Azawad, remonte à l'époque du dictateur Saddam Hussein et son disciple ould Taya, projet qui devait etre enclenché en 1989 avec l'épuration de la population négro-mauritanienne . Il s'agissait d'un plan cynique à l'image de" la solution finale" adopté par les nazis contre les juifs. Ce plan consistait à éliminer tous les mâles âgés de plus de sept ans et réduire les femmes et les enfants à des esclaves assimilés puisqu'ils seront éparpillés dans des familles maures.

Le projet de Saddam consistait à s'appuyer sur la Mauritanie pour créer un vaste Etat maure s’étendant du Mali passant par le Niger où les Touaregs qui se rebellent vont reprendre le nord des deux pays au Soudan dont le président El Bechir avait la mission de déstabiliser le Tchad en renversant le régime d'Idriss Débi. Ainsi tous ces pays se retrouveront dominés par les Touareg et les Maures ayant presque les mêmes origines, c'est ce qui est le véritable projet de l'Etat de l'Azawad qui va s'étendre du nord du Mali au Soudan dont l'élément noir a échappé à l'extermination totale. C'est l'inspiration du Grand Reich d'Adolph Hitler, les mêmes peuples doivent vivre dans leur espace vital.

Quant à l'impact sur la Mauritanie, la position des représentants de "touche pas à ma nationalité" est claire. Si les Touaregs ont pris les armes parce qu'ils ont toujours connu la frustration, les Négro-Mauritaniens vivent le même calvaire, les ressources mal redistribuées comme le pouvoir détenu par une seule communauté. "Touche pas à ma nationalité" a appelé l'opposition mauritanienne à avoir le courage de poser tous les problèmes et sans tabou, l'abcès doit être crevé sinon il ne pourra jamais être soigné. Occulter certaines questions ne peut jamais constituer une solution durable.

Pour les représentants de "touche pas à ma nationalité", l'Etat Mauritanien doit procéder à de véritables réformes ( le partage des richesses, le partage du pouvoir, le jugement des génocidaire, la reconnaissance de toutes les identités, etc) pour que chaque Mauritanien se sente citoyen de ce pays. Touche pas à ma nationalité a rappelé la discrimination qui s'accentue avec l'avènement d'ould Abdel Aziz qui a conduit sans gêne à la Umra une délégation entièrement Beydane et a cautionné des nominations racistes fondées sur l'appartenance à la communauté maure.

Pour "touche pas à ma nationalité" ces discriminations légitimées par les régimes successifs radicalisent les jeunes Négro-Mauritaniens qui auront la légitimité de demander purement et simplement la séparation (l'indépendance) . Si on ne peut pas vivre dans l'égalité qu'on revienne à nos États d'avant la colonisation.


Source: Abdoul Birane Wane
Lundi 10 Septembre 2012 - 18:54
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par N Diaye le 07/09/2012 22:13
Seydi wane !
Ko woni heen, cuusaa hoydude jamma; ko duum kaalata, naange e hoore kellew !
Yoo Allah wuurnu cukalel, yoo Allah wuurnu, Abdul biraan Wane ! Aan ka jikke lenyol !
Ngal teen-da fof, hamin ndoondi, njokken darnde .
Baawdo, winnda e pulaar; mo waawaa winnda e demngal farayse.
On njaaraama !

2.Posté par Bilalsahibnabi le 08/09/2012 14:52
Abdoul a jaraama yo Allah juunu Ngurdam ma. Aamin

3.Posté par fuuta le 11/09/2012 14:05
Ceerno / abdul asalminaama.ko kaalzaako ina woodi sanne .Mijooji zi Saddaam joginoozi walla hadaafi. ko ziin Mijooji njahata haajoono. kono koy fannu ( diineislaam) 6e puuntirta 6alee6e. saa ndaari kowoni sud sudan walla to daarfuur zo, walla tonokku men zo e fuuta .6e teettii lezeele men zee fof. so towaarek en njizii wadde leydi mum en yo6e njah to algeri towiyatee (tamaraset) ko zoon woni aslima66e. yoo alla juunu ndarnde ma ceerno abdul.so en ndewii caggal ma66e e zen naago potal hay nokku en njettataako. ndimaago e potal hoketaake.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 517