Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Amnesty International: le Représentant Spécial du Président évoque le cas des prisonniers politiques de la Junte

Mesdames Janine ESCRIOU et Claude TRAUTTMAN, chargées des Actions de l’Afrique de l’Ouest à AMNESTY INTERNATIONAL récevant, au siège parisien de l'organisation de défense des Droits de l'Homme, la délégation du Front composée de MM. Sédiba CAMARA (Coordinateur du FNDD-France), Assane SOUMARE (Représantant Spécial du Président de la République en France) et Baba OULD JIDDOU (membre dirigeant de For-Mauritania)


Amnesty International: le Représentant Spécial du Président évoque le cas des prisonniers politiques de la Junte
Aux moments où la Junte sévissait contre la liberté de mouvement et de parole du Présidents de la République en lui interdisant l'accès à la Capitale après la fin, sous la pression de la Communauté Internationale, de sa période de résidence surveillée, le Front exposait le cas des prisonniers politiques devant Amnesty International. Une délégation du Front, menée par le Représentant Spécial en France du Président de la République, Monsieur Assane SOUMARE, et composée, en plus de ce dernier, de MM. Sédiba CAMARA, Coordinateur du FNDD-France, Mohamadou Youssef DIAGANA membre dirigeant de FNDD-France et Baba OULD JIDDOU, membre dirigeant de For-Mauritania, a été reçue, hier par Mesdames Janine ESCRIOU et Claude TRAUTTMAN, chargées des Actions de l’Afrique de l’Ouest à AMNESTY INTERNATIONAL, au siège parisien de l'Organisation.

Le Représentant Spécial du Président de la République fit un exposé détaillé de la situation des Droits de l'Homme en Mauritanie. Le contraste entre les 15 mois de gestion démocratique et les six mois de dictature militaire n'a pas été difficile à saisir par l'auditoire. Retour des réfugiés après une large concertation et un discours historique qui situe les responsabilités et reconnait les victimes dans leur statut de victime méritant la compassion et la solidarité de la Nation, criminalisation des pratique de l'esclavage et institution d'un délit spécifique à ces pratiques, liberté étendue de la presse, absence du moindre prisonnier d'opinion, telle sont quelques une des caractéristiques des 15 mois de la gestion du Président élu. Depuis 6 mois, les libertés de manifester et de se réunir sont suspendues, une chasse aux sorcières, sous divers prétextes aussi fallacieux les uns que les autres, emplit les prisons de détenus d'opinion. Depuis le "délit de mensonge" en passant par le très caractéristique des dictature militaire "délit d'atteinte au moral des Armées", la Junte emprisonne à tour de bras.

Monsieur Soumaré évoquera les cas les plus emblématique de la triste période que nous vivons à savoir ceux du Premier Ministre Ould Elwagf, des Ministres Mostapha Ould Hamoud, Moustapha Ould Hamoud, Isselmou Ould Abdel Kader, du Conseiller Sidi Mohamed Ould Biyé, de l'ancien Directeur d'Air Mauritanie Isselmou Ould Khattri et du Capitaine Sidi Ould Deich.

Les deux Responsable des Actions en Afrique de l'Ouest prirent la parole à tour de rôle pour exprimer l'intérêt qui est ce lui de leur organisation au cas de la Mauritanie. Pays complexe qui concentre nombre de contradictions génératrices de tensions en tous genres si elles ne sont pas traitées avec tact et doigté. Ce tact et ce doigté ne peuvent être trouvés en dehors des régimes démocratiques. Elles rappelleront que le Pays avait fait l'objet de deux importants rapports, le premier, sur l'esclavage, est paru en 2002 et le second sur la torture paru le 3 décembre 2008. Elles prirent bonne note des informations transmises et assurent leurs hôtes qu'elles seront utilisées à bon escient.

Il convient de rappeler que le responsable des affaires africaines au sein d'Amnesty International, Monsieur Gaetan MOOTOO, avait rendu visite au Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahidu temps où il fut assigné à résidence à Lemden.

For-mauritania
Vendredi 23 Janvier 2009 - 16:30
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542