Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Attention aux pseudos sondages


Attention aux pseudos sondages
Nous assistons depuis quelques jours à une floraison de sondages qui paraissent sur les différents sites internet et qui prédisent aujourd’hui la victoire d’un tel candidat et demain celle d’un autre à l’élection présidentielle qui aura lieu dans notre pays. Nous sommes dans une phase de campagne électorale et il est de bonne guerre que des personnes essayent de « vendre » leur candidat favori par tous les moyens possibles quitte à verser dans la désinformation voire l’intoxication. Nos fameux sondeurs nous livrent les résultats de leurs enquêtes, si enquête il y a eu, sur la base de critères qui prennent en compte « le panorama médiatique, le pouls médiatique » et d’autres encore moins sérieux…sans qu’on sache vraiment ce que cachent ces termes. Sur la base de ces critères, Ahmed et Aziz sont déjà au 2ème tour et un de nos sondeurs nous dit même que Ahmed sera le premier président civil que notre pays ait connu. Sans doute a-t-il considéré Sidioca comme une pure création de l’armée ? Un autre sondeur nous dit que le 2ème tour ne saurait avoir lieu sans Messaoud, avec à la clé une victoire de Aziz, ce qui théoriquement éliminerait Ahmed de la course. D’autres sondeurs nous avancent encore des hypothèses qui font de Ely le futur locataire de la maison ocre. Tout ceci dénote d’un amateurisme dont nos concitoyens se passeraient bien, eux qui ont là l’occasion de choisir librement leur futur président sans qu’on les abreuve de fausses informations qui ne servent qu’aux intérêts des personnes qui les colportent. Soyons un peu sérieux et n’essayons pas d’influencer le vote des mauritaniens qui sont suffisamment adultes et matures pour savoir pour qui ils ont envie de voter ou pas. On les a menés en bateau pendant plusieurs décennies et ils ne se laisseront pas berner perpétuellement. Ce qui frappe dans ces sondages, c’est que des critères aussi importants que la personnalité des candidats, leur passé politique, leur connaissance des dossiers, leur moralité, leur charisme… sont passés sous silence comme si les mauritaniens étaient des moutons de panurge qui ne savent pas où se situent leurs intérêts. Mais ce qui est encore plus effarant, c’est que nos faux sondeurs ne tiennent même pas en compte le programme politique des candidats, alors que celui-ci représente le socle sur lequel repose la crédibilité des candidats. Comment peut-on conduire un sondage, même farfelu, en omettant de tenir en compte les projets politiques qui sont censés changer la vie des électeurs ? Quelque chose nous échappe là. En réalité, l’élection du 18 juillet est très loin d’être jouée d’avance et il serait extrêmement hasardeux de se lancer aujourd’hui dans des spéculations qui n’ont comme autre objectif que de servir les intérêts de leurs auteurs. Tous les candidats sur la liste de départ ont chacun leur mot à dire, ne serait ce que parce qu’ils peuvent être appelés à jouer un rôle politique demain, que ce soit dans les rangs du futur pouvoir ou de la future opposition. Nous devons donc avoir du respect pour tous ces présidentiables et les appeler plutôt à proposer aux mauritaniens un projet politique viable au lieu de les traiter comme des faire-valoir, des bouche-trous, des sans-grades qui se lancent dans une aventure à fonds perdus d’avance. Dans d’autres pays, on a vu ce que les sondages ont donné comme résultat inattendu dès lors que les règles minimales de transparence avaient été respectées. L’exemple le plus récent, et qui va rester dans les annales de l’histoire, est sans aucun doute l’élection de Barack Obama à la présidence des USA alors que celui-ci n’était même pas donné gagnant à la primaire démocrate. Evidemment les Etats-Unis restent les Etats-Unis, le rêve américain y est encore possible, mais si les électeurs mauritaniens le veulent, ils peuvent transformer le rêve américain en rêve mauritanien. Celui qui pourrait incarner ce rêve pourrait par exemple s’appeler KHB. Même si les sondages de nos pseudos spécialistes ne lui sont guère favorables pour l’instant, il pourrait, par la magie des élections libres et transparentes, se retrouver à la maison ocre. Car d’après nos pseudos sondeurs, leurs prévisions vont varier jour après jours en fonction de différents critères, dont, c’est intéressant, « la versatilité des mauritaniens ». Respectons nos concitoyens, ne les insultons pas, faisons leur confiance pour une fois. Mais surtout, ne leur empoisonnons pas la vie avec des informations qui n’ont rien à voir la réalité. Un vrai sondage se commande. Il est réalisé par des spécialistes du domaine qui sont reconnus pour leur savoir-faire. Il tient aussi en compte différentes variables telles que celles citées plus haut dans ce texte, lesquelles variables qui, à programmes politiques équivalents, peuvent faire pencher la balance d’un côté. Tous ces critères sont remplis par KHB, nous devons avoir l’honnêteté de le reconnaître. L’ouverture de sa campagne électorale a démontré qu’il fallait bien compter avec lui, le candidat de la diversité, de la jeunesse et de l’intégration nationale.

Fraternellement,



M. Cheikh Tidiane DIOUWARA
Président du Forum des Etrangers de Lausanne
Membre du bureau exécutif de la LICRA, section suisse
Délégué général en charge des relations extérieures (Europe-Amérique) pour KHB

Tél : 00 41 79 709 90 77
Email : [tdiouwara@yahoo.fr]mail: tdiouwara@yahoo.fr

www.hamidoubabakane.com
Mercredi 8 Juillet 2009 - 14:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541