Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Aziz révèle deux affaires «scandaleuses».


Aziz révèle deux affaires «scandaleuses».
Le candidat Mohamed Ould Abdel Aziz a prononcé, jeudi soir son discours de clôture de campagne, au cours duquel il a révélé des dossiers relatifs à des détournements de deniers publics et à la pratique de la corruption par un ministre du gouvernement de transition actuel. Voici, en substance, le texte de ce discours:

«Tout d’abord, je tiens à féliciter le peuple mauritanien pour la sérénité dont il a fait preuve au cours de cette campagne que nous avons mené avec tranquillité, aucun incident n’a été enregistré, personne n’a été inquiété. Ce qui signifie que nous sommes un peuple musulman paisible possédant une culture, une morale et des valeurs.

Pour cela je félicite tous les mauritaniens, qu’ils soient dans notre camp ou celui des autres. Cela signifie que le citoyen mauritanien opte pour la rectification. Comme vous le savez, mon programme est axé sur la lutte contre la gabegie, les prévaricateurs et les «Moufcidines».

C’est, à travers cette lutte que nous allons assainir notre pays des séquelles de ces pratiques. Nous allons procéder à des reformes dans les domaines de l’éducation, de la santé et du travail. Nos diplômés auront l’opportunité de trouver un travail après leurs études. Ils auront à être conscients de l’utilité de leur labeur, tout en étant égaux, sans distinction aucune.

La ségrégation qui prévalait va s’arrêter pour laisser place à la transparence. Par le passé, seuls avaient la chance de progresser, ceux qui disposent de bras longs, ce qui n’est plus valable. Quand nous avons été là, nous avons appliqué cela, en offrant à plus de 500 jeunes la chance de travailler après avoir été recrutés en toute transparence.

Les femmes auront la place qu’elle méritent dans notre société, car elles représentent 52 à 53% de la population. Je leur demande aussi de contribuer à l’œuvre de développement national. Les jeunes seront formés pour être mis au service du pays. Ces jeunes ont, aujourd’hui le devoir de suivre le programme de reformes que nous sommes entrain de mener ; c’est ça le rôle dans lequel nous leur souhaitons pleine réussite.

Concernant le développement de notre pays, il s’agit d’une problématique basée sur la lutte contre la pauvreté, mais de façon efficiente, car je considère que par le passé, ce qui s’appelait «lutte contre la pauvreté» est en réalité une «lutte contre les plus pauvres». Aussi, nous mènerons la lutte contre le chômage en mettant en œuvre des projets générateurs d’emplois et en renforçant la formation professionnelle avec un effort suivi et soutenu.

Ceux qui étaient là pratiquaient le pillage à ciel ouvert, je dispose d’un dossier faisant état d’un détournement de 132 milliards d’ouguiya (voir document confidentiel joint). Ceux qui se livrent encore à la gabegie sont spécialistes du vol et du détournement. Je vous confirmerai ce que je viens de dire le samedi prochain.

Il s’agit de la vraie gabegie qui réduit au néant la valeur des coupures dépotées à la banque centrale. L’institution de la BCM faisait l’objet d’un pillage permanent. 132 milliards d’ouguiyas disparaissent d’un coup sans aucune procédure.Ca ne passait pas par le parlement, ni par aucune autre formule réglementaire. Il s’agit d’un vol dont le principal coupable est le président des prévaricateurs (allusion à Maaouiya) vivant aujourd’hui à l’étranger sans pouvoir rentrer au pays.

Si j’arrive au pouvoir le 18 juillet, je vous fournirai les preuves matérielles de la complicité du père des prévaricateurs, dont je ne veux, même pas prononcer le nom, car il ne le mérite pas. Il a entravé les citoyens mauritaniens en les confinant dans la misère et a ordonné au Gouverneur de la BCM (actuellement rangé dans l’autre camp) et au ministre des finances d’engager la responsabilité à travers la signature d’un protocole représentant le solde de la compensation totale des engagements et des avoirs de l’Etat dans les livres de la BCM.

Ce père de la prévarication et de la gabegie entretient, aujourd’hui des rapports avec deux candidats et je dispose des preuves matérielles et techniques pour le prouver. C’est parce qu’ils ont perdu le pouvoir qu’ils se liguent aujourd’hui. Ils ont peur du fait que le peule mauritaniens et moi n’acceptons aucune négociation avec eux, jusqu’à ce que nous parvenons à venir à bout de la gabegie et des prévaricateurs.

Notre tout nouveau gouvernement de deux semaines comprend dans ses rangs quelqu’un déjà engagé dans un scandale. Il se connaît, je ne cite pas son nom, mais je vous lis un extrait d’un document adressé par ce ministre nouveau à une compagnie étrangère pour laquelle il fait une proposition de ses services en tant que ministre. Cette compagnie lui a payé une rétribution de 54 300 000 ouguiyas à travers son compte domicilié à la BMCI (Voir échange de courriers).

Cette banque n’est pas impliquée, car c’est cet homme qui est le seul responsable de cette escroquerie. Voilà, il ne lui reste plus que 48 heures pour être interpelé. Celui qui l’a désigné à ce poste n’aura pas à dormir tranquillement.

Ce jeudi, tous les prévaricateurs se sont réunis sous la présidence d’un ancien inspecteur général d’Etat pour accuser le général Mohamed Ould Abdel Aziz de détournement, mais ils n’ont pu apporter la moindre preuve pour étayer ce mensonge. Quand les journalistes avaient posé la question pour savoir si Mohamed Ould Abdel Aziz était impliqué dans les détournements, l’ancien inspecteur général avait répondu : Non.

Ce qui est le plus étonnant, c’est que ces gens ont organisé cette conférence pour annoncer quelque chose sans en avoir le courage. Ce que je dis et redis, c’est que nous allons respecter la loi. Je vous dis encore une chose, c’est que l’autre jour, j’ai eu à offrir des dizaines de millions à des citoyens nécessiteux, afin de soulager leur maux.

Cela a été l’occasion pour les autres de dire que ce geste humanitaire est un détournement. Pourtant quand un citoyen se rend à l’hôpital, il ne sera pas traité en fonction de son appartenance à tel ou tel camp. On ne lui dira pas, ceci est un don de Ould Abdel Aziz, par conséquent tu ne pourras en bénéficier que quand tu es de son camp.

En février 2009, j’ai convoqué le premier ministre et le commissaire à la sécurité alimentaire pour leur demander de procéder à un recensement des citoyens pauvres du pays. Nous avons affecté un budget pour soulager ces indigents en leur distribuant des quantités importantes de produits alimentaires. Le nouveau gouvernement à décidé de mettre fin à la distribution de ces produits.

Cela m’a profondément choqué, car c’est l’Etat qui a initié cette étude pour procéder à la mise en place et à la distribution de ces produits avec les seuls moyens dont il dispose. L’arrêt de cette opération est vraiment regrettable, cela ne concerne en rien l’opposition ou la majorité. Il s’agit d une décision malvenue qui a été prise, sur demande de certains candidats, il y a de cela quelques 4 à 5 jours.

Ils ont privé ces citoyens pauvres de tirer profit de cette opération. Les prévaricateurs sont là pour empêcher toute action en faveur du peuple. Cette place sera baptisée "place du changement" et nous aurons l’occasion de la réaménager. J’appelle tous les automobilistes à travailler le jour du scrutin en transportant les électeurs vers les bureaux de vote.

Le scrutin du18 juillet marquera un tournant décisif dans la lutte contre la gabegie. Je vous dis aurevoir, tout en vous rappelant que votre candidat se trouve en tête de liste, votez pour lui pour apporter votre contribution à la construction d’une Mauritanie nouvelle. Je serai là pour servir le peuple. Nous allons gagner au premier tour
».


Source: ANI
Vendredi 17 Juillet 2009 - 20:34
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542