Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Bâ Amadou Abdoul Président du Conseil Régional AJD/MR : Déclaration


Bâ Amadou Abdoul Président du Conseil Régional AJD/MR : Déclaration
Depuis le coup d'état du 6 Août 2008 , faisant de l'équipe du Haut Conseil d'Etat les « souverains » de l'heure, on observe scandalisé une nouvelle race de courtisans . Ce qui est à la limite surprenant , et inattendu c'est que certains de ces courtisans puissent émaner de l'AJD/MR et essaient par tous les prétextes possibles de chercher à détruire et couler ce parti que de valeureux militants du Fouta profond à la diaspora lointaine ont mis du temps et la patience à créer , structurer et pérenniser.

Qu'on ne s'y trompe point , la crise expressément créée par cette poignée de nervis aux seuls prétextes qu'il faut aveuglément s'infiltrer dans le pouvoir car politique n'est pas religion (c'est leur slogan ) et que IMS est sous la férule de Daddah, résistera difficilement à l'appréciation des milliers de militants d'AJD/MR et les tournées nocturnes et suspicieuses n'y changeront rien .

Le raisonnement de ces camarades est très simple : le HCE étant sur une corde raide, et à la recherche de légitimité et de soutiens par tous les moyens et dans tous les sens, c'est l'occasion rêvée de se jeter dans la brèche ; car ici n'importe quel farfelu est Ministrable il suffit de faire la queue et applaudir quand tout le monde abandonne . Mais pourquoi donc n'avaient ils pas saisi la perche tendue par sidi dans le premier gouvernement de Ould Waghef qui eut à proposer une participation sans condition et dont la légitimité est au moins mi figue mi raisin ?

Comment ces camarades, qui hier dont le discours était : « notre combat pour le moment n'est ni pour le pouvoir, ni pour un poste mais un combat de justice, d'égalité de la reconnaissance de notre identité et de nos droits. » Ces objectifs ont-ils été atteints ? Comment ces braves Messieurs peuvent ils avoir le toupet de fixer un militant pour le convaincre de rejoindre un régime qui à la limite cherche même à se défaire de sa « peau » ?

Quelles conditions peuvent ils prétendre opposer au HCE ? Les principes mille et une fois claironnés qu'en font ils ?

Le constat enfin à faire pour ces individus, c'est qu'il y a un manque profond de culture politique, de sens de discipline. En aucune manière, et quel que soit l'objet d'un litige,si le consensus se dégage on entérine en démocrate et on la ferme. Produire des déclarations à l'emporte pièce dans les rues n'est que l'expression d'une volonté manifeste de nuire et le narcissisme est aux antipodes de la pondération.

Pour l'histoire et pour rectifier quelqu'un, j'ose témoigner que IMS avait fait plus que de parler de l'AJD au temps où il eut à rester un laps de temps sans parti politique lors des législatives de 2006 , l'AJD a été honorée et a bonifié de l'implication directe et sans réserve de IMS dans ses différents meetings et toutes ses rencontres dans les différentes sections à Nouakchott . Il affirmait qu'il soutenait l'AJD parce que leurs idées se complétaient .

Déclarer que IMS est sorti de l'oubli par l'action l'AJD me rend perplexe car c'est exactement le contraire qu'il fallait dire, il a plutôt sorti l'AJD de la morosité (étant personnellement membre de cette ex AJD, je ne pourrais mentir).

Je lance enfin un appel à toutes les sections, sous sections, cellules de l'intérieur du pays comme de l'extérieur à l'ensemble des militants de l'AJD /MR à se démarquer de la tactique nuisible de regroupements en sensibilités qui eurent à composer l'AJD/MR.

Nos fragmentations relèvent du passé . Redoublons de vigilance, gardons une attitude disciplinée et un sens élevé de responsabilité et d'honneur afin d'apporter en tout temps notre soutien indéfectible et sans réserve au Président Ibrahima Moctar Sarr et à ses camarades, leur assurer dans la sérénité le respect dû à leur rang jusqu'au triomphe de nos idéaux.

Que vive l'unité de l'AJD/MR

Bâ Amadou Abdoul
Président du Conseil Régional AJD/MR
Lundi 22 Septembre 2008 - 15:54
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542