Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Bababé : Leaders Politiques Rancuniers.


Bababé : Leaders Politiques Rancuniers.
Les leaders politiques de Bababé ont décidé de soutenir Aziz à l'élection présidentielle de Juillet 2009. Pas par conviction mais par opportunisme. La jeunesse dans sa majorité décida d'aller à l'opposition pour soutenir Sarr, Kane, Messaoud etc. ce qui n'a pas plu à nos applaudisseurs éternels et cela se confirmera après la victoire de Aziz.

En effet, quelques jours après la victoire de Aziz, des jeunes se sont présentés chez le directeur de l'école II de Bababé, M. Ball Oumar Hamath, un protégé de l'ancien Maire Sall Amadou Abou pour lui demander de mettre à leur disposition une salle de classe pour y effectuer des répétitions théâtrales dans le cadre de leur programme habituel de vacances pour tenir la ville en haleine.

Il leur répondit : "aller voir Ibrahima Sarr" pour mettre à votre disposition une salle de classe. Déçus, ces jeunes partirent voir le directeur de l'école I de Bababé, Monsieur Wane Chouaibou qui donnera une suite favorable à leur requête. Les jeunes débutèrent leurs répétitions. Mais deux jours après, le directeur de l'école I les somma de plier bagages.

Certains pensent que le maire de Bababé est passé par là tandis que d'autres accusent son collègue en l'occurrence M. Ball Oumar Hamath d'avoir exercé des pressions sur lui pour chasser les jeunes qui ne font pas partis de la jeunesse Azizienne. Sur toutes les lèvres, on entend dire que le tournoi de la coupe du Maire qui devait avoir lieu juste après les élections est annulé tout simplement car Monsieur Ball et le Maire Ba Abdoulaye Mamadou n'en veulent plus à cause du militantisme de la majorité des jeunes à l'opposition.

Donc les priver de ce tournoi de la coupe du maire serait une sanction pour n'avoir pas voté en faveur du candidat Aziz. Nous nous demandons si la Mairie est une propriété privée du maire au point d'empêcher les jeunes de s'épanouir dans leur propre commune? Une question posée aux Ministre de l'Intérieur et celui de la Jeunesse qui doivent revoir les problèmes des jeunes au niveau des municipalités.

Depuis l'accession de l'actuel locataire, Abdoulaye Mamadou Bâ à la tête de la commune de Bababé en 2007, les jeunes, les femmes bref toutes les catégories sociales de la commune de Bababé, n’ont bénéficié d'attention de la part des autorités municipales.

En plus de tout ceci, les jeunes devraient jouer un match de Football retour à Bababé contre l'équipe de Niabina; ils ont téléphoné au Maire pour lui demander de mettre à leur disposition sa Villa afin d'y héberger des joueurs une demi journée; sa réponse: "je dois réfectionner ma maison car il y des fissures".

Oubliant qu'il y a un peu moins d'un mois le candidat Aziz était descendu dans cette maison fissurée comme il le dit et qui a été construite sous l'ère Taya. Cela se passe de commentaires. Les jeunes se sont tournés vers l'ancien et généreux maire, M. Sall Amadou Abou et comme la politique change les hommes sa réponse a été la même que son nouvel allié. Finalement le domicile de Bâ Aliou Ibra a servi de lieu d'hébergement alors rare sont les jeunes qui ont voté pour son candidat.

Donc à Bababé, la guerre reste ouverte entre les pro Aziz et les jeunes qui n'ont fait que leur devoir civique : "faire leur choix le plus librement possible". Une chose qui semble être désormais interdit à Bababé. Alors qu'en s'intéressant de prêt au parcours politique de tous ces hommes qui soutiennent Aziz actuellement, on se rend compte qu'ils battent le record de la transhumance : UFD, AC, UDP, PRDS, UPR.

Quel nomadisme politique ce qui revient à dire qu'ils ne croient en rien et attention Aziz, ils sont prêts à te lâcher au cas où... . Il faut que ces leaders politiques reviennent à la raison et que tous les fils de Bababé se donnent la main et travaillent ensemble pour le développement de la ville. La priorité doit être donné à Bababé pour égaler certaines villes comme Boghé.

Si on vous dit qu'à Bababé, il n y' a pas un espace jeunes qui permet de se retrouver, d'échanger et de réfléchir pour le futur de la Ville… Dans cet article, nous n'avons relaté que ce qui s'est réellement passé et nous n'avons jamais voulu offenser qui que ça soit. Notre devoir et d'informer et non de nuire.

Elimane


Source: Quotidien de Nouakchott - VIA - AJD/MR

Jeudi 17 Septembre 2009 - 14:10
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542