Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Bousculade entre militants devant Notre-Dame de Paris


Bousculade entre militants devant Notre-Dame de Paris
Des militants écologistes et communistes se sont frottés à des militants catholiques affiliés à l'extrême-droite lors d'un rassemblement hostile aux propos du Pape sur le préservatif.

Notre-Dame de Paris, coeur du catholicisme français, a été le théâtre dimanche d'un affrontement entre pro et anti-Pape. Des militants de l'association de lutte contre le Sida Act-Up avaient organisé un rassemblement sur la parvis de la cathédrale pour protester contre les propos controversés de Benoît XVI sur le préservatif.

Les militants se sont allongés sur le parvis de Notre-Dame, scandant des slogants tels que «la capote, c'est la vie, le pape l'interdit» ou encore «église complice du sida». Un rassemblement qui n'a pas été du goût de certains jeunes catholiques, «affiliés à l'extrême-droite», selon la préfecture de Police, qui ont commencé à chanter des cantiques en latin et des slogans comme «Act-Up assassins», voire à jeter des oeufs ou de l'eau sur les militants allongés. La police a dû intervenir pour éviter les dérapages et les militants d'Act-Up se sont dispersés vers 13 heures.

Ce premier rassemblement faisait suite à un autre, organisé cette fois par des élus et militants communistes parisiens, qui avaient organisé une distribution de préservatifs sur le même parvis. Cette action n'était pas du goût de quelques militants d'extrême-droite et une bousculade a éclaté entre les deux groupes, qui s'est soldée par un blessé léger et trois interpellations. Une personne a été placée en garde à vue pour «violence à agent de la force publique», selon la préfecture.

La polémique provoquée par les déclarations de Benoît XVI, qui a expliqué en Afrique que l'on ne pouvait «pas régler le problème du sida (...) avec la distribution de préservatifs» et que, «au contraire, (leur) utilisation aggrave le problème», continue d'agiter la France.

Un sondage paru dans le Journal du Dimanche indique que 43% des catholiques français souhaiteraient le départ du Pape, contrere 54% qui préféreraient le voir rester. Les catholiques français sont massivement en faveur d'un changement de position de l'église sur l'avortement (83%), l'homosexualité (69%) ou la contraception (85%).

La ministre française de la Famille, Nadine Morano, a indiqué samedi que la prise de position de Benoît XVI la «choquait profondément». Selon elle, le «message désastreux envoyé vers l'Afrique» suscite «beaucoup d'incompréhension chez les catholiques». Et la ministre de rappeler que «l'utilisation du préservatif», «primordial pour la prévention», est «un enjeu mondial de santé publique».

Benoît XVI a poursuvi dimanche sa tournée en Afrique en célébrant une messe géante à Luanda, en Angola, où il a salué la mémoire de deux jeunes filles tuées samedi lors d'une bousculade consécutive à son arrivée dans un stade au centre de la capitale.

Source: lefigaro
Lundi 23 Mars 2009 - 12:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542