Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Burkina Faso: Un cinéaste mauritanien plaide pour le retour à une vie constitutionnelle normale


Burkina Faso: Un cinéaste mauritanien plaide pour le  retour à une vie constitutionnelle normale
En marge de la 21e édition du FESPACO, le Front pour la défense de la démocratie (FNDD), formé de partis politiques, de syndicats et d'organisations de la société civile, a demandé, lundi à Ouagadougou (capitale du Burkina Faso), un soutien international pour le rétablissement de l'ordre constitutionnel.

Le FNDD souhaite que le président mauritanien le Général Mohamed Ould Abdel Aziz qui est arrivé au pouvoir après un putsch, abandonne le pouvoir.

A travers cet appel, le FNDD préconise le retour à une vie constitutionnelle normale qui passe par le " départ des militaires de la scène politique" et l'organisation d'une nouvelle élection présidentielle par le président déchu".

"Le peuple mauritanien, à travers notre organisation, appelle en vous les hommes de culture et les esprits libres pour se dresser avec lui contre la dictature du Général Mohamed Ould Abdel Aziz", a lancé Sidney Shokhona, membre du directoire du FNDD.

Cinéaste et lauréat d'un prix spécial au Fespaco en 1976, M. Sokhona a souligné que sa formation " profite de l'auguste rassemblement d'artistes et d'hommes de culture" que constitue le festival.

Il souhaite pour le FNDD que les hommes du cinéma, mais aussi les représentants d'institutions internationales et des Etats présents à cette manifestation, soient les ambassadeurs de son parti auprès de leurs gouvernements et organisations respectifs.

Qualifiant le chef de la junte d'"officier hors-la-loi "prêt à tout pour satisfaire sa soif de pouvoir, M. Sokhona plaide pour une population qui est en train d'endurer de la souffrance.

Le représentant de cette formation politique favorable à l'ancien président mauritanien déchu Sidi Mohamed Ould Cheick Abdallahi, félicite par ailleurs l'Union africaine qui a pris des sanctions contre certains membres de la junte actuellement au pouvoir en Mauritanie.

Présents au Fespaco (Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou) depuis 1972, les cinéastes mauritaniens sont bien connus à ce festival grâce au succès de Med Hondo lauréat du prix du meilleur scénario et du Grand prix (Etalon de Yennenga) avec Sarraounia, en 1987, lauréat du prix de la presse internationale en 1972 avec Soleil O et lauréat du prix du 7è art avec "West indies" en 1981.


Source: xinhuanet
(avomm.com)
Mardi 3 Mars 2009 - 16:06
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par XMANDIALLO le 03/03/2009 19:39
pendant les déportations et les tueries 91,ce même Sidney faisait le tour de l'afrique et des nations à Génève pour soutenir TAYA. Nous ne l'oublierons jamais, et il n'est pas crédible pour représentait la Mauritanie.
Il n'a jamais été cinéaste de sa vie, il a pu réussir avec TAYA en vendant son âme. L'avenir le jugera.

2.Posté par Mauritanien le 03/03/2009 19:46


De la Mauriatnie je suis né et je ne connaissais par ce monsieur. Tiens tiens alors c'est un homme de Taya, un traitre alors si il se présente devant nous il faut le faire taire.
XMANDIALLO merci pour ce renseignement.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543