Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

CACR / COMMUNIQUE : NON A LA VISITE DES REFUGIES PAR L’ANAIR


CACR / COMMUNIQUE : NON  A LA VISITE DES  REFUGIES  PAR  L’ANAIR
Coordination des Associations et Collectifs
Des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal


COMMUNIQUE : Non à la visite des réfugiés par l’ANAIR


Considérant la Déclaration de la Coordination des Associations et Collectifs des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal du 12 août 2008 condamnant sans réserve la prise du pouvoir par la force, mettant un terme au processus démocratique enclenché depuis le 19 août 2007, en Mauritanie

Considérant l’interpellation par notre coordination de réfugiés mauritaniens de toutes les bonnes volontés éprises de paix et de justice notamment le Sénégal, le Mali, l’Union Africaine, la Ligue Arabe, l’Union Européenne et la communauté internationale toute entière pour qu’ils ne ménagent aucun effort, en vue du rétablissement immédiat et inconditionnel de la légalité constitutionnelle

Considérant le communiqué de notre coordination des réfugiés du 6 septembre 2008 qualifiant de nulle et de non avenue tout engagement, participation ou mobilisation au côté des missionnaires du Haut Conseil d’Etat contribuant à soutenir, d’une manière ou d’une autre, la junte militaire au pouvoir dans notre pays qui tente, maladroitement, de justifier son usurpation du pouvoir, par le terme injustifié de « mouvement de rectification »

Considérant la condamnation par le Conseil de Sécurité des Nations Unies du coup d’Etat du 6 août 2008 survenu en Mauritanie qui exige la libération immédiate du président déchu Sidi Mohamed ould Cheikh Abdallahi et « le rétablissement immédiat des institutions légitimes, constitutionnelles et démocratiques » selon une déclaration lue par l’ambassadeur de Belgique à l’ONU, Monsieur Jan Grauls, président de ce conseil pour le mois d’août ; le conseil se félicitant des déclarations de l’ Union Africaine, de l’Union Européenne et d’autres membres de la communauté internationale ayant condamné le coup d’Etat, demandant à tous « d’aider à rétablir rapidement l’ordre constitutionnel »

Considérant le Communiqué de la Commission de l’Union africaine du 7 octobre 2008 demandant « aux autorités issues du coup d’Etat de reconsidérer leur attitude actuelle dans l’intérêt supérieur de la Mauritanie et de prendre la pleine mesure de la détermination de l’Union africaine et des Etats membres à ne pas accepter le fait accompli en ce qui concerne le changement anticonstitutionnel intervenu le 6 août

En référence à ce qui précède, la Coordination des Associations et Collectifs des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal prévient les membres actuels de l’Agence Nationale d’Appui et d’Insertion des Réfugiés (ANAIR) qui envisagent une visite aux réfugiés mauritaniens du Sénégal dans les prochains jours, de s’abstenir car ils ne sont pas les bienvenus ni à Dakar ni dans les camps de réfugiés de la Vallée. Cette prévention vaut plus particulièrement pour Monsieur Ba Madine directeur général de l’ANAIR, en raison de ses propos tenus en faveur du coup d’Etat au cours d’une interview à BBC. Selon Monsieur Bâ Madine «  Il n’y a pas eu de coup d’Etat le 6 août 2008 en Mauritanie. Il y’ a eu un mouvement rectificatif salutaire pour le pays qui laisse toutes les institutions de la république fonctionner en promettant des élections…Cette intervention de l’institution militaire est une réaction patriotique à une maladroite tentative de l’ex-président de décapitation de l’armée par la décision de limogeage, prise en catimini, de toute la hiérarchie militaire.


Dakar le 10 octobre 2008
Samedi 11 Octobre 2008 - 09:53
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542