Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

CONSCIENCE HARATINE


CONSCIENCE HARATINE
CONSCIENCE HARATINE
(cadres et initiatives participants aux Etats Généraux de la Démocratie )

INTRODUCTIONLa Mauritanie se trouve aujourd’hui dans une crise politique économique et sociale marquée par la pauvreté, et l’inégalité sociale. Cette crise se manifeste en grande partie par la marginalisation de la majorité de la population ; donc la couche Haratine. Une telle situation a crée une communauté nationale fracturée et peu homogène. Par carence d’une politique d’intégration et de nivellement, les mêmes inégalités se sont perpétuées.




I. CONSTATS
1. VOLET ADMINISTRATIF
L’exclusion manifeste de tous les pouvoirs, notamment :
Le Pouvoir Exécutif
Gouvernement, Secrétaires Généraux, Conseillers à la Présidence de la République , Conseillers à la Primature , l’Administration Centrale et Territoriale (Walis, Hakems), la Diplomatie.
Les Forces Armées et de Sécurité.
Exclusion de la hiérarchie supérieure aux niveaux de tous les corps.
Le Parlement : quasi sous représenté.
Les sociétés et Projets d’Etat.
Exclusion de leurs Directions et leurs Conseils d’Administration.
Le Pouvoir Judiciaire
Malgré la place centrale de la Justice en tant que pilier principal d’un Etat de Droit il y a absence totale des Haratines au niveau de la présidence des Cours et Tribunaux.
Ainsi le laxisme de la Justice fait que les pratiques esclavagistes et leurs séquelles persistent impunément.
2. VOLET SOCIO ECONOMIQUE
Insuffisance de la Loi incriminant l’esclavage et absence des mesures d’accompagnement.
Carence des facteurs essentiels du Développement Humain à savoir l’Education, la Formation et la Santé.
La Pauvreté et la dépendance.
Absence d’une Politique Agraire, Foncière, d’Elevage et de pêche au profit des Haratines.
Le manque de Promotion et d’Insertion dans la vie active qui a engendré une orientation sélective vers les tâches serviles et dures, une discrimination négative.
Main-d’œuvre travaillant dans des conditions serviles (domestique, gardiennage, manœuvres).

3. CONSTAT AU NIVEAU DES ETATS GENERAUX DE LA DEMOCRATIE (EGD)

Aucun atelier des ETATS GENERAUX DE LA DEMOCRATIE (EGD) n’est présidé par un Haratani.
Le problème incontournable des Haratines n’a pas été introduit comme thème de réflexion dans les différents ateliers des ETATS GENERAUX DE LA DEMOCRATIE (EGD).


RECOMMANDATIONS
Le droit à la représentation légitime des Haratines au sein de toutes les institutions de la RIM , par un quota permanent au moins égal à un tiers et ce au niveau notamment :

¬Du Gouvernement
¬L’Administration Centrale
¬L’Administration Territoriale
¬La Diplomatie
¬La Hiérarchie des Forces Armées et de Sécurité
¬Le Parlement
¬Les Collectivités locales
¬Les Sociétés d’Etat et les Projets
¬Présidence des Cours et Tribunaux
¬Création des décrets d’application de la loi incriminant les pratiques esclavagistes
¬Création d’une Agence chargée d’une politique de promotion des Haratines dont les fonds doivent être dument budgétisés
¬Création de Zones d’Education Prioritaire (ZEP ) avec pour vocation une éducation primaire et secondaire assistée à la base
¬Mise sur pied d’une nouvelle politique de santé destinée aux couches les plus démunies, par la création de postes de santé et de pharmacie communautaires
¬Reforme Agraire et Foncière juste
¬Une réorganisation plus équitable du secteur de la Pêche artisanale et de l’Elevage

L’EXCLUSION DES HARATINES

Le fait qu’aucun Haratani ne préside un atelier des ETATS GENERAUX DE LA DEMOCRATIE (EGD) n’est que la suite naturelle de leur condition de défavorisés par rapport à la gestion de la chose publique ( centre de décision )
Une telle situation demande une solution de fond grâce à une politique de représentation juste de toutes les composantes du pays pour contribuer à une sortie de crise.
¬Institutionnalisation d’une politique de discrimination positive au sein de la constitution de la RIM serait la solution la plus pertinente à résoudre le problème Haratine.

CONCLUSION
POUR LA CONSOLIDATION DE L’UNITE NATIONALE IL APPARTIENT A TOUS LES MAURITANIENS DE REGLER LES PROBLEMES DE L’ESCLAVAGE, DU PASSIF HUMANITAIRE,DE LA GABEGIE , DU TRIBALISME, REGIONALISME, DU NEPOTISME ET D’INSTAURER UNE BONNE GOUVERNANCE…



NOUAKCHOTT LE 01 JANVIER 2009
CONCIENCE HARATINE
CADRES ET INITIATIVES PARTICIPANTS AUX EGD



Dimanche 4 Janvier 2009 - 17:24
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543