AVOMM-INFOS
Mercredi 23 Avril 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

COVIRE: Communiqué


COVIRE:  Communiqué
Le Mardi 04 juillet, le bureau fantoche des dissidents de COVIRE est reçu par le Président Mohamed ould Abdel Aziz au palais Présidentiel. Pour rappel ce groupe d’opportunistes s’est formé à l’issue du renouvellement des instances dirigeantes de COVIRE le 18 février 2012 dont le mandat était arrivé à échéance depuis le 29 Mai 2011.

Ces derniers créés sous la bénédiction du chargé du Passif Humanitaire, le récipiendaire de Général au prix de ce dossier, qui s’évertue à décider et agir à la place des organisations des victimes pour maintenir illégalement ces déflatés comme interlocuteurs pour le règlement des violations des droits humains qu’ils ont lourdement hypothéquées.

Au moment où, ce commis de l’Etat devrait garder sa neutralité, examiner les réclamations des victimes, étudier les voies de recours par le dialogue pour sauver le processus entamé, a agi autrement, en choisissant le camp mis en minorité lors des élections transparentes qui ont respecté les prescriptions des textes régissant cette organisation.

Dans cette même logique ,voilà après des revendications âpres ,du bureau légitimement élu ,pour faire prévaloir les doléances des différentes catégories des victimes adressées au Président de la République par lettre ouverte ,puis à l’issue d’une marche organisée le 20 Juin 2012 par dépôt au mandataire venu recevoir le cahier des charges des manifestants, le Président de la République rétorque en accordant une audience à ces dissidents épaulés, encouragés ,financés ,reconnus que par le chargé du Passif Humanitaire.

Ensuite, les média publics écrits, audio et visuels ont été largement ouverts pour couronner la forfaiture de cette tentative de saper les rangs de ces victimes exaspérées. Cette complicité du chargé du Passif Humanitaire avec ces forfaitures est une preuve indéniable de la solidarité dans la gestion malencontreuse, cahoteuse, partial, hors des normes juridiques, et non concerté du processus de règlement de ces dossiers.

La direction nationale se laissera-t-elle fourvoyée de cette opportunité de règlement consensuel et pacifique de ces graves violations par ces manœuvres dilatoires dénoncées de tous les Mauritaniens épris de paix et de justice, et qui ne profitent qu’à ces auteurs en eau trouble. Les dividendes individuels tirés par le chargé du Passif Humanitaire et ses acolytes dans le traitement de ces dossiers constituent la cause de prise en otage des veuves innocentes et des ayants droit incrédules qu’ils font espérer chaque jour des faveurs illusoires.

Les messages révélant la primauté d’informer l’opinion publique du soit disant porte parole et du rejet du pardon introduit dans le protocole d’accord à la perception des allocations financières des ayants droit par une veuve à l’émission radiophonique accordée à ce groupe après son audience avec le Président de la République, sont révélateurs des malaises et contradictions qui justifient ces incohérences. L’échec de ce processus qui se grippe est exclusivement l’œuvre du chargé du Passif Humanitaire et de ces inconditionnels désœuvrés.

Ces dissidents préparés, financés par le chargé du Passif Humanitaire envisagent organiser une mission pour sillonner toute la vallée du fleuve. A cet effet la COVIRE, appelle ses militants et sympathisants de boycotter et faire échouer toute rencontre organisée par ces derniers.

La Coordination des Organisations des Victimes de la Répression:

• Rappelle les autorités être la seule organisation dépositaire légitime du mandat des collectifs des victimes membres de COVIRE ;

• S’oppose farouchement aux tentatives de parachutage des dirigeants non élus pour parler à son nom, et usera de tous les moyens à sa portée pour faire entendre sa cause ;

• Attire l’attention des pouvoirs publics des menaces à l’ordre public de l’imposition de ce bureau fantoche comme représentant de COVIRE pour le traitement des dossiers en cours ;

• Affirme que la démocratie commence par la liberté du choix de ses représentants ;

Nouakchott, le 10 Juillet 2012

Signataires :

Président de COVIRE : Mamadou Elhoussein KANE 46 41 40 71

Président COREMI : SY Aboubecrine 46 57 01 24

Président REVE : SY Aboulaye Malikel 46 40 50 08

Président COVICIM : Bocar Lamtoro Kamara 46 86 25 67

Président fonctionnaire Police : SY Hamady 46 71 04 49

Président CRADPOCIT : Diallo Aboubecrine 46 80 36 57
Email : covire@yahoo.fr


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Communiqué : Radio Cascas

La Coordination des Organisations des Victimes de la Répression (COVIRE), a l’honneur d’informer ses militants et sympathisants, après la lettre ouverte adressée au Président Mohamed ould Abdel Aziz le 04 Mai 2012, une marche est organisée le 20 Juin 2012, à l’issue de laquelle les doléances des différentes victimes ont été remises comme cahier des charges au pouvoir public mauritanien.

Suite à ces activités des partisans du bureau légitimement élu le 18 février 2012, le Président Mohamed ould Abdel Aziz a choisi de recevoir en audience un bureau de dissidents à la solde du chargé du Passif Humanitaire, le Général Dia Adama.

Ces dissidents qui sont dans l’œuvre de saper l’unité des victimes envisagent organiser une mission dans la vallée du fleuve. A cette occasion, nous lançons un appel aux habitants de la vallée pour dire que ces derniers ne méritent pas de considération, ainsi toutes rencontres qu’ils auront à organiser est à boycotter et faire échouer.

La Coordination des Organisations des Victimes de la Répression (COVIRE), regroupe les collectifs suivants :

• Collectif des Rescapés Militaires (COREMI) : Président Sy Aboubecrine 46 57 01 24
• Regroupement des Victimes des Evènements de 89 (REVE 89): Président Sy Aboulaye Malikel 46 40 50 08
• Collectif des Orphelins des Victimes Civiles et Militaires (COVICIM): Président Bocar Lamtoro Kamara 46 86 25 67
• Collectif Anciens Fonctionnaires Police : Président Sy Hamady 46 71 04 49
• Collectif des Rescapés Anciens Détenus Politiques Civils Torturés(CRADPOCIT) : Président Diallo Aboubecrine 46 80 36 57


Chers partenaires, en espérant une diffusion large de ce communiqué, veuillez recevoir l’expression de nos salutations sincères.


Mamadou Elhoussein Kane 46 41 40 71
Président de COVIRE
Nouakchott, le 10 Juillet 2012

Source: COVIRE
Mercredi 11 Juillet 2012 - 21:03
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 507