Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Campagne d’information FNDD France


Campagne d’information FNDD France
Dans le cadre de ses activités, le FNDD-France a entamé une campagne d’information auprès de la communauté mauritanienne établie en France. C’est ainsi qu’une première rencontre s’est tenue ce samedi 7 février 2009 au foyer de Fontaine au Roi à Paris avec une présence importante des travailleurs.

La délégation du FNDD était composée comme suit : M. Camara Sédiba, trésorier de l’OMTF, M. SOW Mamadou, Secrétaire Général de l’OTMF, M. DIA Daouda, M. DIA Gando, M. Baba Ould JIDDOU, membre du parti APP, M. Salaheddine, membre du parti Tawassoul Lo Abou membre de l’UFP et M. Abdoulaye DIAGANA. La délégation a exprimé à l’assistance les raisons qui l’amènent à inviter les mauritaniens à ne pas s’associer à la grande tromperie nationale que veulent organiser les autorités putschistes sous couvert d’élection présidentielle.

La délégation a expliqué que la participation à une élection démocratique ne pouvait avoir de sens que si le choix du peuple souverain était respecté. Or, le Président que les mauritaniens ont démocratiquement élu est dans l’impossibilité d’exercer son mandat par la faute de ceux qui prétendent aujourd’hui incarner la démocratie.

Les membres de la délégation ont par ailleurs rappelé que depuis 1992 leur combat a consisté à revendiquer le droit de vote et la double nationalité pour les mauritaniens établis à l’étranger. Ils ont ajouté que le Président élu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi s’était engagé lors de ses séjours en France et aux Etats-Unis d’Amérique à faire voter les mauritaniens de l’étranger dont le recensement était programmé pour 2009. Le principe du vote des mauritaniens de l’étranger était donc déjà acquis.

Mais, la délégation a rappelé que les mauritaniens de l’étranger ne doivent jouir de ce droit que dans une situation constitutionnelle normale et non insurrectionnelle. Les autorités actuelles n’ayant aucune légitimité après avoir défié la légalité constitutionnelle et bafoué le choix des mauritaniens, la seule attitude à adopter envers eux c’est de boycotter cette mascarade électorale qui n’a pour autre objectif que de légitimer le pouvoir du général putschiste en remplaçant son treillis militaire par un costume civile exactement comme l’avait fait le Colonel Ould Taya.

A l’unanimité, l’assistance a rappelé son rejet du coup d’Etat, les seules voies dissonantes (2) s’étant juste interrogées sur l’opportunité de s’inscrire sans aller voter. L’assistance a alors attiré l’attention sur les risques de faire voter des partisans de la junte à la place des abstentionnistes et a fait observer que la Communauté Internationale s’étant mobilisée pour le choix du peuple, nous ne pouvons que redoubler d’ardeur pour faire échouer ce coup d’état et la mascarade électorale que prépare la junte putschiste.

D’autres participants ont rappelé que sous le dictateur Ould Taya la participation aux élections (notamment celles de 1992 et de 2003) n’a fait que renforcer son emprise sur le pouvoir. Ils ont donc invité les mauritaniens à ne pas retomber dans les mêmes pièges.

Le FNDD poursuivra cette campagne d’information auprès de la communauté mauritanienne établie en France pour appeler au boycott de la mascarade électorale que prépare la junte militaire et ses soutiens civils désormais sous le coup de sanctions de la communauté internationale.



FNDD-France.
Paris le, 7 Février 2009

Lundi 9 Février 2009 - 14:29
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par XMANDIALLO le 09/02/2009 22:38
Nous irons nous inscrire, personne ne nous empêchera. Nous n'avons aucune confiance aux soidisants membres de FNNDD, qui n'ont aucune poosition claire. Si IBRAHIM SARR est candidat , nous voterons pour AJD/MR , qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige, nous serons là. Le FNDD qu'est ce vous proposez, et SIDI qu'a t -il fait pour nous les noirs? Laissez les gens choisirent leur destin.. Et puis si vous êtes des vrais démocrates n'oubliez pas le passif humanitaire , les veuves et les déportés que Sidi a entassé comme des boites d'allumettes, au trarza et au brakna. Respectez la position de certains militants.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542