Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Campagne de graffitis à Nouakchott et de tractage dans nombre de villes à l'intérieur: le mystérieux "Démocratie pour la Mauritanie" défie le Général limogé

Graffitis sur la maison d'un suppôt du Général limogé, quartier de la Présidence. Traduction du graffitis: "La Concertation avec Aziz est une conspiration contre la Patrie". On distingue sur le mur de la maison, en signe d'allégeance au Limogé, le portrait du Général avec l'inscription: 'les forces nouvelles du changement avec le courant de rectification'


Campagne de graffitis à Nouakchott et de tractage dans nombre de villes à l'intérieur: le mystérieux "Démocratie pour la Mauritanie" défie le Général limogé
For-Mauritania a publié des images et une déclaration qu'elle a reçues sur sa boîte électronique cette nuit. Après vérification d'usage, il se confirme que nombre de quartiers de Nouakchott (présidentiel, tevragh zeina, capital, arafat, bouhdida, toujounie, tensoulim, teyarett) se soient réveillés ce matin avec des graffitis portant des slogans hostiles aux Général limogé et dénonçant toutes les tentatives de consolidation du fait accompli militaire et notamment les "Journées de Concertations". Cette campagne de graffitis a été soutenue par une distribution de tracts à Nouakchott et dans nombre de villes de l'intérieur (Atar, Kiffa et Nouadhibou). For-Mauritania publie ce tract.

Il est évident que la suspension des libertés de s'organiser et de manifester, la confiscation des média publics et le détournement des moyens de l'Etat au profit de la seule propagande putschiste ne pourront que pousser les Mauritaniens à multiplier les formes de lutte et d'expression. For-Mauritania fait porter au seul Général limogé la responsabilité de toute dégradation prévisible de la situation politique et sécuritaire en Mauritanie.

Voici quelques slogans visibles sur les murs de Nouakchott:

Non au règne des milices et des mafias

Concertations=piège à cons

La liberté se conquiert et ne s'octroie pas

Sidi au pouvoir, Aziz en prison

Citoyens, pas des sujets

La forfaiture ne passera pas

Et voici le texte du tract distribué à Nouakchott, Kiffa, Atar et Nouadhibou:

Déclaration

Mauritaniennes, Mauritaniens,

Au terme d’une transition réussie et saulée par l’ensemble des acteurs politiques nationaux ainsi que par la communauté internationale, notre pays avait rejoint le club des démocraties et était cité en modèle pour les Etats de l’espace arabo-africain. Il s’attelait, enfin, à faire face aux véritables problèmes de notre peuple. Au matin du 6 août 2008, une bande de généraux corrompus et arrogants s’est emparée du pouvoir nous projetant brusquement vers la dictature et le pouvoir personnel. Depuis, elle régit le pays par la loi de la force brute et du fait accompli.

Malgré le rejet unanime de ce coup de force criminel, malgré la résistance courageuse menée par le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) et ses appels à une sortie de crise négociée, malgré le discours tolérant et conciliateur du Président de la République M. Sidi Mohamed Ould Cheih Abdellahi, malgré la pression internationale qui fait planer, sur notre peuple, le spectre des sanctions internationales, le général Mohamed Ould Abdelaziz s’entête dans sa ligne méprisante et suicidaire.

Obsédé qu’il est par le pouvoir et enivré par l’adulation de courtisans sans honneur ni envergure, le Général-dictateur vient de lancer un autre épisode de la comédie qu’il inflige à notre pays depuis le 6 août 2008 : les prétendues Etats Généraux de la Démocratie qui préparent le tripatouillage de notre Constitution et la légitimation de la dictature militaire par des élections à l’issue connue d’avance.

Mauritaniennes, Mauritaniens,

Le mouvement Démocratie pour la Mauritanie, déterminé, et quel qu’en soit le prix, à redonner au citoyen mauritanien sa dignité, au peuple sa souveraineté, à l’Etat son prestige et aux institutions leur efficacité et leur vitalité, vous engage à un sursaut patriotique pour faire échouer ce coup d’Etat et rétablir les autorités démocratiquement élues. Il en va de l’avenir de notre pays, de l’unité de notre peuple et de l’honneur de l’Homme mauritanien. Aussi, nous :

Mettons en garde le Général Mohamed Ould Abdelaziz contre sa démarche absurde et exigeons qu’il rende le pouvoir au peuple pendant que son avenir personnel est encore négociable. Son obstination est suicidaire pour lui, et pour lui seul, car la Mauritanie le vaincra et lui survivra ;

Mettons en garde l’ensemble des élus du peuple, nationaux ou locaux, les hauts fonctionnaires de l’Etat et les notables traditionnels contre le soutien à cette entreprise criminelle. Faute de s’en désolidariser, ils seront considérés comme ennemis du peuple et de la démocratie et seront traités en conséquence ;

Rappelons que les autorités issues de la forfaiture du 6 août 2008, sont des autorités de fait, dépourvus de toute légitimités et de toute légalité. Par conséquent, aucun fonctionnaire ou agent de l’Etat, aucun soldat ni agent de police n’est tenu d’obéir à leurs ordres. Tous ont l’obligation de leur résister ;

Appelons l’ensemble des forces vives du pays à la désobéissance civique jusqu’au rétablissement de la légitimité démocratique par le retour du Président élu, M. Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, à ses fonctions ;

Appelons la communauté internationale à assumer pleinement ses responsabilités vis-à-vis du peuple mauritanien dans sa résistance à la dictature. Toute compromission ou ambiguïté de sa part ne conduira qu’à davantage de frustration et de radicalité et précipitera le pays vers l’instabilité et le chaos.



Vive La Mauritanie

Vive la Démocratie

Notre peuple vaincra



Démocratie pour la Mauritanie
Nouakchott, le 29 décembre 2008
Mardi 30 Décembre 2008 - 13:25
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542