Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Candidat N° 4 Me Sghair Ould M’Bareck : Demande de disponibilité acceptée


Candidat N° 4 Me Sghair Ould M’Bareck : Demande de disponibilité acceptée
Le candidat n° 4 à la magistrature suprême, l’ex premier ministre Me Sghair Ould M’Bareck, a adressé une lettre au président du Sénat et président de la République par intérim M. Bâ M’baré, dans laquelle, il demande de bénéficier d’une disponibilité de deux mois de ses fonctions de Médiateur de la République, pour ainsi se consacrer à la campagne présidentielle de juin prochain.

Le président Bâ M’baré a accepté ce congé, surtout que l’institution de Médiateur de la République est sous tutelle de la présidence de la République.

La loi mauritanienne exige à tous les fonctionnaires de l’Etat, d’être en situation de démission ou de disponibilité, le long de la période de candidature à la présidence.

L’ancien chef du gouvernement Me Sghair Ould M’bareck a porté son choix sur cette dernière option, qui lui permet de reprendre fonction, au cas où il ne sera pas élu chef de l’Etat. Une démission n’est jamais sûre pour un retour qui dépendra du futur locataire du palais ocre.

Saharamedias via MOML
CRIDEM













Mardi 28 Avril 2009 - 10:22
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542