Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

"Caution de 327.000 euros pour libérer le Premier ministre"


"Caution de 327.000 euros pour libérer le Premier ministre"
La justice mauritanienne a fixé une caution de 327.000 euros pour remettre en liberté provisoire le Premier ministre mauritanien renversé par le putsch du 6 août, Ould Ahmed Waghf, écroué le 20 novembre dans le cadre de deux affaires, a indiqué dimanche une source judiciaire.

"Les gens impliqués dans le dossier d'Air Mauritanie doivent verser une caution de 100 millions d'ouguiyas (312.000 euros) pour bénéficier de la liberté provisoire et ceux qui sont inculpés pour l'achat du riz avarié peuvent y accéder contre 5 millions d'UM (15.000 euros)" a précisé cette source.

Des sources proches de certains détenus, dont l'ex-Premier ministre, ont dénoncé le caractère "excessif" du montant de cette caution, qui serait selon elles, la plus importante jamais exigée dans les annales de la justice mauritanienne.

Ould Ahmed Waghf avait été écroué le 20 novembre avec quatre autres prévenus "accusés d'avoir manigancé la faillite" d'Air Mauritanie, compagnie qu'il avait dirigée entre 2004 et 2006. Il avait également été inculpé dans une affaire concernant l'achat de produits alimentaires "avariés", dans le cadre d'un programme d'urgence mis en place lorsqu'il était à la tête du gouvernement.

Des sources évoquent la possibilité d'un pourvoi en appel contre la décision judiciaire.

En revanche, l'homme d'affaires Tijani Ould Hussein, ex-président du conseil d'administration d'Air Mauritanie et actuel directeur général de la société d'hydrocarbures Star, a déjà versé la caution exigée et a pu sortir de prison, selon la même source judiciaire.

Le Front national pour la défense de la démocratie, coalition de partis anti-putsch, a dénoncé en novembre des "arrestations sélectives" ciblant ses militants.

Un coup d'Etat militaire, condamné par la communauté internationale, a renversé le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, il y a quatre mois.


AFP

Dimanche 7 Décembre 2008 - 22:58
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542