Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Clarifications pour la communauté internationale.


Clarifications pour la communauté internationale.
En cette période poste électorale où le conseil constitutionnel mauritanien vient de proclamer les résultats de l’élection du 18 Juillet donnant Mohamed Abdel Aziz vainqueur avec 52,47% des voix, nous notons une certaine réserve de la communauté internationale par rapport à la fiabilité du scrutin.

Cette réserve se traduit au niveau de l’Union Européenne par le non dégel de la coopération entre cette institution et notre pays, nous privant ainsi d’une enveloppe de quelques 156 millions d’Euros au titre du 10ème FED. Si ces institutions ont la souveraineté de prendre les décisions qu’elles considèrent appropriées, elles ont droit aussi à être éclairées sur ce qui s’est passé.

Un tel éclairage, venant d’un partisan direct du vainqueur peut être qualifié de partial, mais venant d’un acteur majeur de la politique mauritanienne avec un ancrage continu dans l’opposition démocratique de 1991 jusqu’à ce jour post-électoral, revêt une certaine objectivité du fait que celui qui parle n’attend rien du vainqueur. Je suis de l’AJD/MR et c’est à partir de ce lieu que je m’adresse à vous.



La meilleure façon de se prononcer sur les conditions de transparence du scrutin est justement de prendre en charge les principaux arguments développés par les candidats qui ont déposé sans succès des recours auprès du conseil constitutionnel notamment la fraude chimique et ou électronique. C’est vrai que nous sommes dans l’ère des nouvelles technologies de l’information et de la communication et des possibilités infinies de maniement des produits chimiques mais le problème qui se pose ici est avant tout celui de la difficulté de conceptualisation de ces notions avant leur réalisation dans le fichier électoral ou dans les bulletins de vote.

Le sous- développement technologique et même chimique de la Mauritanie interdisent de penser à ces notions dont la teneur en complexité sur le plan de la représentation mentale rend ces notions difficilement envisageables dans la réalité. L’autre argument est que le parti auquel j’appartiens a déployé ses représentants ( des centaines de personnes) dans les bureaux de vote mais aucun de ces représentants ne nous a rapporté une anomalie qui ressemble à une fraude. Néanmoins, nous avons enregistré des imperfections mineures qui ont touché quelques uns de nos électeurs comme la non apparition sur les listes électorales de quelques électeurs régulièrement inscrits et disposant d’un reçu, le non enregistrement sur le fichier électoral de certains parmi ceux qui se sont inscrits après le 6 Juin.

Nous avons ouvert un registre le jour du vote pour enregistrer tous ces cas mais nous n’avons pas enregistré plus d’une quarantaine de personnes et vous comprenez pourquoi à L’AJD/ MR, nous n’avons pas déposé de recours .Si nous n’avons pas déposé de recours, ce n’est pas parce que nous avons une quelconque sympathie pour le vainqueur ou que nous sommes en connivence avec lui, mais c’est parce que simplement nous n’avons pas en notre possession de faits irréguliers suffisamment consistants pour justifier un recours. Si notre parti avait rassemblé des preuves consistantes d’une fraude de nature à changer les résultats, ce ne sont certainement pas les beaux yeux du Général vainqueur encore moins une volonté délibérée de notre part d’enfoncer nos partenaires de l'opposition de toujours qui nous amèneraient à dissimuler ces preuves.

Le fait est que les preuves de la fraude comme en atteste le conseil constitutionnel n’existent pas et ce qui n’existe pas n’existe pas un point c’est tout. On peut s’en offusquer, en être vexé, mais là, nous avons affaire à un jugement de réalité et non à un jugement de valeur. Si le principe de réalité nous recommande d’appeler un chat, un chat, alors ce même principe voudrait que , devant l’impossibilité de fournir les preuves d’une justification rationnelle de la fraude électorale, l’on lève toutes les réserves que l’on pouvait avoir par rapport à l’élection de Aziz et qu’on le prenne pour celui que le peuple mauritanien dans sa majorité a effectivement élu au suffrage universel dans les conditions de transparence requises.

Ce fait étant conforme aux exigences et à l’éthique de cette communauté, nous ne comprenons absolument pas toute autre attitude de sa part à moins qu’elle ne soit dictée par des considérations autres que ce qu’on peut loger dans ce qu'on peut appeler une situation de démocratie normale. Si l’élection de Aziz au premier tour avec 52, 47% des suffrages a surpris plus d’un, il y a pourtant parmi nous des observateurs avisés qui, en se fondant sur des facteurs objectifs et non sur la fraude ou les irrégularités, avaient prédit cette victoire et ce score (52%), ils nous l’ont dit et répétés plusieurs fois dans nos réunions bien avant le scrutin. Si cette élection a surpris, ce n’est certainement pas ceux qui étaient dans nos cercles de réflexion .

C’est dire simplement que cette victoire s’explique par des faits objectifs et rationnels que n’importe qui peut comprendre:

1°/ L’esprit général qui prévaut en Mauritanie au niveau des citoyens, c’est qu’il faut voter là où se trouve le pouvoir pour se sécuriser au pire des cas ou au mieux bénéficier de ses avantages. Ahmed Ould Daddah connaît parfaitement cette réalité et tout le combat qu’il a mené pour s’opposer à la candidature des militaires en exercice à la date du 6 Août s’inscrit dans ce cadre.

2°/ Aziz est celui qui a débarassé la Mauritanie de Ould Taya, ce dictateur sanguinaire.

3°/ Pendant les quelques huit mois qu’il s’est retrouvé à la tête du pays, il a pu créer un mouvement de changement autour de lui par une politique dirigée vers l’allègement de la souffrance des couches défavorisées par la distribution gratuite de produits de toutes sortes et la réduction des prix des denrées de base, de l’énergie, des soins de santé etc et ce sont ces couches défavorisées qui élisent le président parce qu’elles constituent la majorité du peuple.

3° / Il a mené une campagne électorale continue pendant 3 mois avec les moyens qu’il faut en faisant du porte à porte au niveau des villages mauritaniens et même des hameaux les plus insignifiants..

4°/ Il est animé de la volonté de mettre hors d’état de nuire tous ceux qui ont spolié l’Etat pendant tout le règne de l’ancien dictateur qu’il appelle les Roumouz Al Façad ;

5°/ Il a reconnu le passif humanitaire légué par Maouya et a consolidé en améliorant les conditions du retour des déportés et a commencé à régler les problème des assassinats extrajudiciaires des militaires négro- africains sous Ould Taya.

6°/ Il est soutenu par la majorité des parlementaires des maires et des hauts cadres de l’administration qui ont des électeurs à eux. C’est la conjugaison de ces facteurs objectifs entre autres facteurs également objectifs qui expliquent la victoire de Aziz qui est une victoire de la démocratie mauritanienne. C’est fort de toutes ces considérations qui prennent en compte la situation réelle de l’élection du 18 Juillet et non les intérêts du gagnant que nous appelons la communauté Internationale à revoir sa position en mettant en œuvre tous les volets de la coopération entre ses institutions et notre pays .

La communauté européenne doit lever le gel des 156 millions d’Euros pour permettre aux nouvelles autorités du pays de mettre en place les nouveaux chantiers du développement de notre pays dans la paix sociale et pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations .Si c’est le coup d’Etat qui servait de justification au gel de la coopération de l’Union Européenne, aujourd’hui, nous sommes dans une situation de dépassement de la crise engendrée par ce putsch par les accords de Dakar et l’élection au suffrage universel d’un Président de la République dans les conditions de transparence requises. A l’intérieur de ce nouveau cadre, il n’y pas de place pour les sanctions de quelque nature que ce soient .

Nouakchott le 26 Juillet 2009.

Alpha Thierno Baba Diallo
Professeur au Département de Philosophie
Université de Nouakchott.
e- mail : adiallo@mr.refer.org
Tel : 630 31 66.

via cridem.org
Dimanche 26 Juillet 2009 - 18:44
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Djiné Lô le 26/07/2009 19:08
Merci Alpha. Cette analyse me replonge dans la théorie de la testabilié, de la vérifiabilité et de la falsifiabilité de Karl Popper dont vous êtes le seul spécialiste de l'Afrique de l'Ouest.
Souleymane Béchir Diagne de l'université de Dakar ,aujourdhui ,professeur de philosophie de Colombia University aux Etats-Unis en sait quelque chose.
Tes talibés sont toujours là pour te servir philosophiquement et politiquement. J'ai pas oublié aussi tes cours sur l'idéologie allemande de marx ,qui nous a permis aujourdhui de disposer d' un appareillage conceptuel conséquent pour mener à bien de bonnes analyses politiques.

2.Posté par ABDOULAYE BA le 26/07/2009 19:21
Tes explications sont claires et coherentes comme la logique et la rigueur scientifique tu defends . Comme l'a si bien dit Djiné Lo c'est bien POPER de l'AFrique qui s'exprime. En tout cas tu as été toujours un excellent professeur et un bon politicien aussi .

3.Posté par Konko boun Moussa le 26/07/2009 20:50

La pertinence de vos arguments n'a d'égale que la clarté de vos idées.
Rien à ajouter à ces propos de ce digne responsable politique crédible.
Merci pour cette belle illustration par des faits concrets et vérifiables sur le terrain Mauritanien.
AJD-MR est vraiment un parti qui met en avant l'intérêt national avant toute chose.
C'est très clair et net.

4.Posté par saiga le 27/07/2009 00:00
En lisant votre copie une seule et unique question se pose:Que sont devenus(ues)nos intellectuels(elles)?Aux moments ou notre société se cherche et se défait des soi-disants analystes tentent de voiler la réalité et prostitue la pauvre MAURITANIE.Nous sommes dans un monde rythme par ce que l'on peut appeler le mobilisme universel et la confrontation des faits nous permettent dans certaine mesure de comprendre sans l'apport ou l'intervention de qui que ce soit.La communauté internationale n'est pas dupe et les gens qui vous lissent ne le sont pas.
Tout le monde agrée que les élections constituent une farce et une tragi-comédie entres des entites.Dans toutes ses aspects cet élection nous met devant les observateurs avertis comme des coquilles vides par conséquent beaucoup de bruits pour rien.Nous sommes fatigues de vos positions partisanes et tentatives de tirer le DIABLE PAR LA QUEUE...Alors professeur de philosophie qu'avez-vous compris sur PLATON et de son explications de la POLITIQUE ET DE LA REPUBLIQUE.Relisez KARL MARX avant de justifier l'injustifiable.

Et,en parlant des résultats,nous pouvons dire que , ça n'a pas été une surprise parce que jouer d'avance et perdue des l'aube.Les explications des autres formations se comprennent par ce quelles cherchent a se positionner et Votre parti comme l'a dit votre PRÉSIDENT(IMS)< nous sommes en préparation des législatives et voulons avoir des représentants (maire sénateur député .>....Ce n'est pas votre discours qui est voulu en ce moment vous devez plutôt reculer pour mieux sauter Chercher un discours cohérent,unificateur et solide pour récupérer l'électorat qui se perde au profil des autres.


5.Posté par Djiné Lô le 27/07/2009 08:47
Le professeur Diallo s'inscrit dans une démarche de la logique aristotélicienne. Son Texte prend l'allure dans raisonnement syllogistique à savoir:
Tout le monde savait que les élections étaient jouées d'avance;
Alors que toute la classe politique a accepté d'y partiper tout sachant qu'elle allaient perdre;
Donc si Aziz gagne, cette même classe politique devrait reconnaître les resultats de cette élection gagnées d'avance.
Le raisonnement du professeur Alpha s'analyse ici avec des arguments de la logique moderne. Et d'ailleurs c'est généralement le premier cours qu'il dispense en première année de philosophie. Son objectif a été toujours de préparer ses étudiants à raisonner logiquement.
Rappelons -nous de se postultas de socratique composé d'une majeure, d'une mineure qui abouit à une conclusion:
tous les hommes sont mortels;
Socrate est un homme;
donc Socrate est mortel.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542