Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Communiqué du Collectif des Victimes de la Répression (COVIRE).


Communiqué du Collectif des Victimes de la Répression  (COVIRE).
Communiqué

A l’issue de l’audience accordée à COVIRE le 10 Novembre 2008 par le Président du HCE le Général Mohamed ould Abdel Aziz, un responsable chargé du règlement du passif humanitaire est nommé. Plusieurs missions de sensibilisation et d’investigation ont été effectuées pour cerner les contours pour le règlement de cet épineux problème par une approche participative et concertée avec les victimes.

Les populations des Trarza , Brakna , Gorgol et Guidimakha ont été témoins des bonnes paroles de justice , de tolérance ,d’unité , de dépassement et des engagements de respecter la mémoire et la volonté des disparus, prêchés par le colonel chargé du règlement du dossier du passif humanitaire en compagnie des délégués de COVIRE,.

En dépit de toute la bonne volonté affichée au départ du processus, la commission désignée du COVIRE en charge du dossier, les différents travaux avec les oulémas et le responsable du passif humanitaire se sont déroulés dans l’opacité totale.

La convention signée le 24 Mars 2009 à la présidence entre la commission de COVIRE et le comité interministériel pour le règlement « définitif » du passif humanitaire, n’a à aucun moment été portée à la connaissance des ayants droit. Ainsi, ce n’est qu’au moment de la signature lors de la perception des réparations financières que certaines veuves ont exigé la lecture du dit document, et découvert une clause sordide qui n’a jamais été discutée qui stipule « Cette allocation constitue une réparation définitive du préjudice subi par les ayants droits , qui déclarent solennellement l’accepter et renoncer ainsi à toute réclamation, toute plainte quelle que soit leur nature et à toute action individuelle ou collective qu’ils ont pu intenter , soit directement ou par l’intermédiaire de mandataires devant toutes les instances nationales et internationales».

Eu égard à ces faits, nous membres de COVIRE signataires du présent communiqué :

Dénonçons avec énergie ce protocole insolite concocté par le responsable du règlement du passif humanitaire et quelques dirigeants de COVIRE , récusons les propos du Ministre de la justice durant les assises de Durban II à Genève annonçant que le dossier du passif humanitaire est définitivement clos ;
Réaffirmons notre reconnaissance au courage politique du Président du HCE à œuvrer pour la recherche d’une solution juste et consensuelle, étayée par l’acte symbolique établi à Kaédi le 25 Mars 2009 ;
Rappelons que le règlement définitif du passif humanitaire ne pourrait se réaliser sans les devoirs de vérité, de justice et de mémoire qui clarifient l’histoire sombre de la Mauritanie , édifient les citoyens sur l’ampleur des injustices commises, permettent d’évaluer les préjudices subis, ainsi susciter les conditions d’une solution concertée passant par le respect de la dignité des victimes en situant la responsabilité des auteurs des crimes, et ainsi extirper les forces armées des soupçons collectifs et sceller l’image d’une Mauritanie réconciliée ;
Lançons un appel à tous les partenaires qui ont toujours accompagné les victimes dans la quête de la justice seule gage de l’unité nationale, et sauver la Mauritanie des germes de la division et de la haine.


Nouakchott le 15 Mai 2009

________________________________________________________________________________

Le Collectif des Victimes de la Répression

COVIRE

Tél :692 22 59 / 241 40 71

Email : covire@yahoo.fr
orphumanitaire@yahoo.fr

Comité de crise des collectifs membres :
Collectif des Rescapés Militaires (COREMI)
Collectif des Veuves
Collectif des Rescapés des Anciens Détenus Politiques Civils et Torturés (CRADPOCIT)
Collectif des Enfants des Victimes Civils et Militaires (CEVICIM)
Le Regroupement des Victimes des Evènements de 89 (REVE 89/RIM)
Collectif des Policiers
Vendredi 15 Mai 2009 - 15:47
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par nibbo le 15/05/2009 19:51
Mieux vaut tard que jamais,le covire vient de se rendre de la supercherie du général destitué Ould Abdel Aziz qui en réalité à travers son cirque à Kaedi a trompé votre vigilance.Cet homme à la fois têtu et arrogant n'hésitera pas à affamer le peuple mauritanien pour satisfaire ses ambitions personnelles.Non à l'impunité.La lutte continue.

2.Posté par fal le 15/05/2009 21:42
Non, Nibbo
le covire ne dit pas comprendre la supercherie de Mohamed Ould Abdel Aziz, au contraire il rend hommage à cet homme, lisez bien d'avant derriere paragraphe: "Réaffirmons notre reconnaissance au courage politique du Président du HCE à œuvrer pour la recherche d’une solution juste et consensuelle, étayée par l’acte symbolique établi à Kaédi le 25 Mars 2009"

3.Posté par Kodda BA le 15/05/2009 22:04
Je ne sais pas ce que la photo du martyr Tambadou à faire sur ce communiqué; Pourquoi pas la photo de Abou Sy président du COVIRE ? Car c'est du COVIRE qu'il s'agit.

4.Posté par Bachirou le 15/05/2009 23:17
Je ne peux repondre à la place de AVOM mais la photo d'un martyr ce sont tous nos martyrs.
Le covire lutte our la rehabilitation des martyrs. Abu Sy n'est pas signataire de ce communique il me semble.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542