Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Condamnation du journaliste Hanefi Ould Dehah à six mois de prison avec amande


Condamnation du journaliste Hanefi Ould Dehah à six mois de prison avec amande
La chambre correctionnelle prés la cour de la wilaya de Nouakchott a prononcé, mercredi, une condamnation de six mois de prison ferme avec une amande de 30 000 ouguiyas à l’encontre du journaliste Hanefi Ould Dahah.

Le confrère Hanefi Ould Dehah a été arrêté, il ya de cela quelque temps, suite à une plainte introduite contre lui par le candidat malheureux à la présidentielle du 18 juillet dernier Ibrahima Moctar Sarr, l’accusant d’avoir porté atteinte à son intégrité morale en évoquant, dans ses écrits qu’il avait perçu des financements en contrepartie de prise de position politique.

Source: ANI
Mercredi 19 Août 2009 - 15:51
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Fatou Sow le 19/08/2009 16:05
Soyons sérieux, l'amende de 30 000 UM, c'est du n'importe quoi, nous revenons toujours à la case de départ l'injustice, le tribalisme, le régionalisme. Comment un journaliste peut -il s'en sortir aussi facilement avec une défense vide sans aucune preuve à l'encontre IMS, et écoper une amende aussi ridicule. Honte à cette justice corrompue.

2.Posté par Alassane Sow le 19/08/2009 17:05
L'essentiel c'était de montrer que les accusations de Taqadoumy sont sans fondement. De mon point de vue, c'est une très grande victoire . Désormais, nos "journalistes attitrés" réfléchiront, avant de publier certaines bêtises ou les démentir au cas de nécessité.

3.Posté par NGAARI LAAW le 19/08/2009 18:26
c'est tres bien, cela fera reflechir tous les petits xxx qui se croient intouchables derriéres leurs ordinateurs. Hanafi ne faisait que mentir lui et ses soutiens de l'interieurs et de l'exterieurs.
Je suis trop content de ce verdict qui retablit la verité. Sarr n'a pas eu de maison à 50 millions, ni à 33 millions, taquadoumy ne faisait que la mission des bandits du fndd.

4.Posté par raki ba le 19/08/2009 18:48
on patauge en plein délire.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542