Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Coordination des Associations et Collectifs Des Réfugiés mauritaniens au Sénégal et au Mali.


Coordination des Associations et Collectifs Des Réfugiés mauritaniens au Sénégal et au Mali.
Communiqué : Visite d’une mission du Congrès et du département d’Etat américain aux Réfugiés mauritaniens de la Vallée.

Le 27 septembre 2009, une mission du Congrès et du Département d’Etat américains a rendu une visite aux réfugiés mauritaniens de la Vallée du fleuve Sénégal (Département de Richard).

Cette visite de terrain a permis à cette mission américaine de s’enquérir de la situation socio-économique difficile des réfugiés mauritaniens du Sénégal telle qu’exprimée par les représentants des chefs de site présents à cette occasion. Ces derniers ont clairement exprimé leurs volontés de ne pas procéder à leur rapatriement, pour le moment, dans le cadre des opérations en cours.

Ils estiment que les conditions de rapatriement dans leurs pays, en raison des manquements observés à cet égard ne les incitent pas dans ce sens.



Aussi, ont-ils décidé de rester au Sénégal en tant que mauritaniens, en attendant que les conditions de leur rapatriement dans leur pays soient plus satisfaisantes et plus rassurantes.C’est dans ce contexte, que la mission américaine leur a annoncé, qu’il est envisagé d’insérer les réfugiés mauritaniens de la Vallée qui désirent séjourner au Sénégal dans le cadre des projets et programmes (agro-pastoraux et de construction de routes…) du Millenium challenge account octroyé, par le Congrès américain, au gouvernement du Sénégal.

Etant entendu, qu’une telle insertion ne saurait réussir sans la générosité du peuple sénégalais de son Etat et de ses institutions, aussi nous les remercions d’avance. Au cours de la rencontre avec la mission américaine, les réfugiés ont fait part de leurs désirs de se voir reconnaître par le Sénégal un statut réel de réfugié et non d’être reconnus comme de simples demandeurs d’un statut de réfugié au Sénégal, comme l’attestent les récépissés qu’ils ont en leur possession, depuis vingt ans.

D’aucuns ont fait part à la mission américaine, aussi, de leur souhait de voir octroyer aux réfugiés mauritaniens une possibilité de réinstallation aux Etats-Unis d’Amérique, ce qui bien entendu reste à l’appréciation de Washington. Permettez-nous, à cet égard, de remercier vivement les Etats-Unis d’Amérique, son congrès et son gouvernement qui, dans leurs démarches, ici, ont fait preuve d’humanité et d’efficacité.

Eu égard à ces élans de générosité, on se demande à quoi bon spéculer sur des rumeurs à propos de la revitalisation des Vallées fossiles par le gouvernement du Sénégal, comme l’atteste le débat à ce propos engagé au cours d’une séance à l’assemblée nationale mauritanienne, au mois de novembre dernier ? Rumeurs qui ne se justifient pas, dans la mesure où en ce moment les rapatriés mauritaniens se réinstallent progressivement dans leur patrie. Par ailleurs, il faut tout de même reconnaître que le gouvernement du Sénégal œuvre dans le sens de la paix avec son voisin et frère mauritanien, tout en veillant, aussi, à la paix à l’intérieur de la Mauritanie.

Force est de reconnaître, que l’Etat frère du Sénégal a été un acteur déterminant dans la recherche d’une solution à la grave crise politique mauritanienne consécutive au coup d’Etat du 6 aout 2008 perpétré par une junte militaire menée par l’ancien Général Mohamed Ould Abdel Aziz. Les accords de Dakar ratifiés en juin 2009, à Nouakchott et l’organisation des élections présidentielles de juillet 2009 en Mauritanie en témoignent largement. Ceci étant dit, il va falloir se rendre seulement à l’évidence que le rapatriement du réfugié relève d’un acte volontaire comme le garantit le droit international en la matière.

Dakar, le 9 décembre 2009-12-09
Moustapha Touré
Jeudi 10 Décembre 2009 - 13:23
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par erika koenig le 11/12/2009 19:42
il est important de relever que cette mission estime, je cite "que les conditions de rapatriement dans leurs pays, en raison des manquements observés à cet égard ne les incitent pas dans ce sens. "
c'est un clair constat d'échec de la pseudopolitique d'accueil d'aziz.



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541