Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Crise en Afrique: le président de la BAD reste "résolument optimiste"


Crise en Afrique: le président de la BAD reste "résolument optimiste"
Le président de la Banque africaine de développement (BAD) Donald Kaberuka a indiqué mardi à Dakar rester "résolument optimiste" concernant la situation en Afrique, durement frappée par la crise économique mondiale.

"Je reste résolument optimiste. Il y a des régions, comme en Afrique orientale, où le taux de croissance reste toujours au-delà de 5% malgré la crise", a-t-il indiqué à quelques journalistes avant les assemblées annuelles de la BAD mercredi et jeudi.

"Dans la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest, 15 pays), le taux de croissance moyen est autour de 3,5%. Ce n'est pas mal mais ce n'est pas suffisant. Mais cela montre à quel point les économies africaines sont vraiment résistantes", a-t-il ajouté.

"Et je pense que dès l'année prochaine, nous allons assister à une reprise. C'est pourquoi il ne faut pas abandonner les réformes économiques. Les solutions, c'est répondre à la crise avec des moyens à court terme mais rester focalisé sur les contraintes de la croissance africaine à long terme", a-t-il précisé.

Selon Donald Kaberuka, il faut mettre l'accent sur "les infrastructures, l'intégration régionale et des institutions fortes".

Après cinq années de croissance robuste, l'Afrique devrait connaître "un tassement brutal" en 2009 sous l'effet d'une crise mondiale qui pourrait "mettre à mal" certaines avancées démocratiques sur le continent, selon un rapport de l'Organisation de développement et de coopération économiques (OCDE) et de la Banque africaine de développement (BAD) publié lundi.

Le produit intérieur brut (PIB) africain devrait progresser de seulement 2,8% en 2009, soit moitié moins qu'en 2008 (+5,7%), avant de connaître une "reprise modérée" en 2010 (+4,5%).


Source: AFP
Mercredi 13 Mai 2009 - 14:05
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542