Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Crise politique : « Contacts » français en Mauritanie avant les consultations de Bruxelles


Crise politique : « Contacts » français en Mauritanie avant les consultations de Bruxelles
La France a pris "contact" en Mauritanie avec les principaux "acteurs politiques" pour les encourager à réfléchir à une "sortie de crise" suite au putsch militaire et préparer des consultations à Bruxelles prévues le 20 octobre, a indiqué à l'AFP une source diplomatique à Nouakchott.

L'ambassadeur français Michel Vandepoorter a rencontré mercredi le général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la junte qui a pris le pouvoir par un coup d'Etat le 6 août, ainsi que des responsables du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD) dénonçant le putsch et le chef de l'opposition démocratique, Ahmed Ould Daddah (RFD), selon cette source.

Le diplomate a également rencontré durant la semaine le président de l'Assemblée nationale Messaoud Ould Boulkheir, qui a récemment lancé une initiative de sortie de crise basée sur le retour au pouvoir du président renversé, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, le temps d'organiser une élection présidentielle anticipée.

"Tous ces contacts ont pour objectif de sensibiliser les différents acteurs aux fins de trouver une ébauche de plate-forme de sortie de crise crédible à soumettre aux débats durant les consultations de Bruxelles", a affirmé la même source diplomatique.

"Il faut que tous réalisent que l'échec des consultations de Bruxelles se traduirait par la mise en application de sanctions qui vont commencer à tomber et qui risquent d'être très difficiles pour les Mauritaniens", a-t-elle averti.

La présidence de l'Union européenne est actuellement exercée par la France. La Mauritanie est invitée à Bruxelles à discuter avec les 27 partenaires de l'Union européenne de la situation créée par le coup d'Etat et du "retour à l'ordre constitutionnel" attendu.


___________
Source: ANI
(M) avomm

Lundi 13 Octobre 2008 - 14:29
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par B. OULD le 17/10/2008 19:04
Je suis un docteur mauritanien exilé depuis 1984. Je considère qu'avec les évènements tragiques de 1989-90-91, la crise actuelle, qui n'est qu'à son début, est l'une des plus graves qu'a connues notre pays. Voici ce que je pense de la situation actuelle :
1°) SIDIOCA était visiblement entouré de gens médiocres mais il a été démocratiquement élu
2°) Les militaires doivent rendre le pouvoir et être jugés par un tribunal exceptionnel. Toute autre issue sera vaine.
3°) Dissoudre l'assemblée nationale (car elle est à l'origine de la crise) et le "Sénat" (car il est inutile) et procéder à l'élection d'une nouvelle assemblée sous le contrôle d'un groupe de sages élus par les maires de toutes les régions.
4°) Mettre en place un gouvernement provisoire d'union nationale pour une durée de 3 ans dont les membres seront
choisis par vote par la nouvelle assemblée.
5°) Elire un président pendant cette période selon un scrutin indirect, par des grands électeurs avant un retour au suffrage direct (ce qui suppose une entorse exceptionnelle à la constitution actuelle qui devra être revisée pour notamment interdire à tout militaire actif ou non de briguer la magistrature sûpreme)
6°) Reviser/mettre en place une constitution épurée de toutes les anomalies héritées de l"époque de Maaouya ainsi que les règles démocratiques pour rendre impossible toute prise de pouvoir par la force.
7°) Mettre en place des strucutres efficaces anti-corruption.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542