Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

DE WALATA à l’AJD/MR/ Par Malal SECK


Coalition, Unité et Dialogue tout a été essayé en lisant Le parcours du combattant du soldat Ibrahima Moctar Sarr.

Petite piqure de rappel.

Cet écrit est pour permettre à notre jeunesse de comprendre le parcours et l’histoire de nos leaders et de nos Partis.

Je trouve que cette jeunesse à été intoxiquée par des contres vérités fabriquées sciemment par certains adversaires ou assoiffés de pouvoir.

En lisant ce récit vous comprendrez enfin que Ibrahima Moctar Sarr à toujours œuvrer pour l’Union, favorisé l’intérêt général que son intérêt personnel, détesté la division puisqu’il en avait la possibilité en 2007 en créant son propre parti fort de ses 8%.

Il suffit juste de voir le nombre de mouvements crées et qui visent tous le même but. Il décida avec d’autres camarades d’intégrer l’AJD originel qui deviendra l’AJD/MR.

En outre, Ibrahima Moctar Sarr est parmi les premier à lutter contre l’esclavage et la féodalité en accompagnant pendant plus de 10 ans le leader charismatique des Harratine Messaoud Ould Boulkheir le mettant toujours au premier plan au moment ou d’autres lui ont refusé cette place de leader par le simple fait qu’il soit harratine.

Ce n’est qu’après ce long parcours parsemé par des guerres de chef et des trahisons qu’Ibrahima Moctar Sarr décida de ne plus faire une procuration à qui que ce soit en ce qui concerne notre combat.

Ne laissez pas certains pour leurs intérêts personnels vous raconter des contre vérités en travestissant l’histoire et en cherchant à salir le nom des vrais combattants de votre cause en essayant de vous opposer à eux.

Je défis quiconque de venir contredire ce qui suit ci-dessous et leurs demande s’ils le souhaitent nous pouvons remonter jusqu’en 1958 dans l’histoire de la Mauritanie.

La Recompositions des Mvts et les Alliances

En 1990, à sa sortie du mouroir de WALATA, Ibrahima Moctar Sarr et certains de ses compagnons de cellules formèrent un groupe de rencontre appelé plus tard AMN (Alliance pour une Mauritanie Nouvelle) pour continuer la lutte.

Au même moment le doyen Diop Samba Hawayel accompagné de Bourgogne, Seck Demba, Maitre Diabira et d’autres négros mauritaniens se concertaient eux aussi pour la même cause.

Par le biais du doyen Ba Mamadou Alassane ces deux groupes finir par se retrouver pour rédiger une charte qui réclamait au préalable et avant tout le règlement du passif humanitaire et d’autres points importants.
Ce document sera signé par 402 personnes dont des imams de mosquée. Il sera ainsi appelé la lettre des 402.

Cette lettre des 402 servira de base à la déclaration du FDUC à sa création.

Quand Maouya, après le discours de la baule du président Mitterrand décida d’instaurer le processus démocratique en autorisant le multipartisme en 1991, beaucoup de partis et mouvements furent crées pour répondre à cette invitation. Le MDI (Mvt des démocrates indépendants) qui deviendra plus tard conscience et résistance sera crée avec les Jamal Yassa, bechir El hassane et abdallah ould kepte et consort. Puis, ce fut au tour de l’IRD de Ould Babaha, Moussa Fall et Ba Aliou Ibra.

Ces Mvts en plus de El Hor de Messaoud Ould Belkheir et du MND qui s’étaient retrouvés invitèrent l’AMN à la création du FDUC. Ce rassemblement à la faveur du processus démocratique veut se transformé en parti politique.

C’est à ce moment là que des cadres negro africains se donnèrent rendez vous chez le docteur Ba bocar alpha pour adopter une position commune dans le cadre de ce nouveau parti l’UFD
Apres de multiples tractations l’UFD fut dotée de deux coordinateurs. Qui étaient:

Le doyen Diop Samba Hawayel pour les Negros Mauritaniens
Medan Ould Babah pour les Arabes
Messaoud Ould Belkheir étant le Secrétaire Général
Apres ce choix de la direction de l’UFD le doyen Ba Mamadou Alassane décide de quitter et forme son propre parti qui est le PLEJ pour des raisons qui lui son propres.

La Feodalité et l’injustice

Les problèmes commencèrent au moment ou il fallait choisir le candidat de l’UFD pour participer à l’élection présidentielle de 1991 et affronter Ould TAYA.

Messaoud Ould Belkheir déclara sa candidature contesté par l’ensemble de l’assemblée aussi bien que chez les Arabes que chez les négros Mauritaniens.

Leur réaction inqualifiable du rejet de la candidature de Messaoud Ould Belkheir était motivée uniquement par cette maladie incurable qui n’était rien d’autre que la féodalité et cela provoqua la colère et la décision de Messaoud à geler ses activités au sein de l’UFD.

On chercha à ramener Massaoud à de meilleurs sentiments au moment ou certains leader negro africains cherchaient à proposer la candidature de Hamdi Ould Mouknass qui avait un soutient de taille en la personne de Kane Elimane de l’hôtel dar el barka.

De leur coté les membres du Mvt IRD pour contrer Ould Moukhnass, décident de se rendre en république centre africaine pour convaincre Ahmed Ould Daddah qu’il était le meilleurs candidat contre Maouya. Il était à l’époque fonctionnaire international.

Apres la victoire du PRDS d’Ould TAYA la première grande manifestation de l’UFD fut violement dispersée.

La fraude massive qui à présidée à cette élection emmena l’UFD à commettre sa première erreur politique celle de boycottée les municipales et législatives qui suivirent en 1993.

Ce boycott permit au PRDS de rafler toutes les mairies de la vallée par exemple alors quelles étaient acquises normalement à l’opposition

 Le divorce et l’éclatement de l’UFD

El Hor décide en premier de quitté l’UFD après une cohabitation difficile entre Ahmed Daddah et Messaoud Ould Belkheir .

De leur coté les négros Mauritaniens exige une restructuration du parti pour instaurer l’égalité et parité entre les deux communautés.

Cette demande fut rejeté par Daddah allant jusqu’à dire de toute façon les noirs ne représentent que 11% de la population.

Les negro africains se constituèrent en comité de crise composé des groupes politique suivant l’AMN le REJ, le REJ PUR et le RED.

Plus tard plusieurs membres de l’UFD rejoignirent le PRDS ce qui affaiblie l’opposition de l’époque.

La Formation du partie AC

L’AMN, le REJ, le REJ PUR et le RED décident de s’unir avec Messaoud Ould Belkheir pour créer le Parti AC rendant justice à Massaoud en lui proposant la présidence et Ibrahima Moctar Sarr fut le Secrétaire général.

En 2002 Ibrahima Moctar Sarr alors député de l’AC, lors dune séance face au premier ministre de l’époque Cheikh El AVIA réclama dans son discours dans l’hémicycle le retour des refugiés et le règlement du passif humanitaire.

Le premier ministre de l’époque Cheikh El AVIA dans une colère indescriptible et furieux accuse Ibrahima Moctar Sarr d’atteinte à l’unité de la nation, incitation à l’intolérance par un discours raciste et extrémiste.

L’AC fut dissout en conseille des ministres la semaine qui suit.

L’adhesion à l’APP et la demission de IMS

A l’époque les Nasséristes qui avaient déjà créé l’APP conscient de la force du groupe de Massaoud Ould Belkher acceptèrent d’intégrer en son sein le parti AC en cédant la présidence de l’APP à Messaoud Ould Belkheir et Ibrahima Moctar Sarr fut le 2éme vice président.

En 2005 lors du coup d’état la communauté européenne avait refusée de reconnaitre le nouveau gouvernement et décide de les isoler.

Le Président de l’époque Ely Ould Med Vall fait appel à toute l’opposition pour les soutenir et les accompagné à Bruxelles afin de débloquer la situation.

Le Bureau politique de l’APP avait décidé de ne pas soutenir les Militaires tant qu’ils ne les promettent pas de régler tous les problèmes.

Nous ne savons par quel miracle Messaoud Ould Belkheir passe outre la décision prise par son bureau politique et accompagne les militaires à Bruxelles sans consulté ses camarades.

A son retour le deuxième vice président Ibrahima Moctar Sarr l’interpella et le demanda de s’expliquer de sa décision d’accompagner les militaires alors que le Bureau Politique de l’APP avait décidé le contraire.

Après un débat très houleux Ibrahima Moctar Sarr décide de claquer la porte de l’APP choqué par le silence et l’attitude de ses camarades du Bureau politique.

La décision de IMS de bannir la lutte par procuration et de prendre les choses en main

IMS en visionnaire, se lança dans la rédaction de la Transition en dérive qui relate les problèmes que nous risquons de traverser si les militaires s’entêtent à ne pas régler tous les problèmes qu’ils ont eux même causé avant de remettre le pouvoir aux civils.

Lisez la Transition en dérive écrit en 2005 et vous vous rendrez compte que c’est la situation décrite par Ibrahima Moctar Sarr que nous vivons en ce moment.

En 2007 IMS décide de se présenter à l’élection présidentielle et obtient 8% des suffrages.


Certains de ses camarades au sein des FLAM en exile avaient appelé ouvertement au boycott de sa campagne en arguant que cela légitimait le système. En fait ils ont toujours combattu le fait Ibrahima Moctar Sarr ait décidé de rester continuer la lutte à l’intérieur du pays alors que pour eux le combat devait se situer à l’extérieur.

Une campagne des plus sordides fut déclenchée contre lui pour ce fait. Aujourd’hui l’histoire lui a donné raison car tous ceux qui le dénigré hier son rentré aujourd’hui pour suivre son exemple sans pour autant le reconnaitre.

Un autre moment est à souligner pour l’histoire politique de ce pays, c’est le ralliement de Messaoud Ould Belkheir fort de ses 9% au deuxième tour de l’élection de 2007 au candidat des militaires en l’occurrence Sidi oud cheikh Abdallah.

L’opposition mauritanienne venait de perdre ici une occasion d’aller à l’alternance du pouvoir

La Prise de conscience le retour et la réconciliation


Le congrès de Colombus scinda les FLAM en deux car une partie appelée FLAM RENOVATION se rendit compte qu’Ibrahima Moctar Sarr avait raison et ils décident de rejoindre le terrain en Mauritanie
Mais en 2007 FLAM RENOVATION et l’AJD originel en d’autres groupes décident de soutenir la candidature Ibrahima Moctar Sarr à la présidentielle.

L’adhésion de IMS à l’AJD originel

Comme l’histoire lui a donnée raison, Ibrahima Moctar Sarr conscient de sa force et refusant de créer une division en créer un parti, décide de répondre à l’appel de l’AJD à l’époque dirigé par Mody Cissé.

Fort de ces 8% le congrès le propulsa à la tête de l’AJD et après de longues discussions avec ses camarades de l’AJD et FLAM RENOVATION le parti redevient l’AJD/MR. Et la suite nous la connaissons tous

Donc Ibrahima Moctar Sarr est et restera un homme constant dans ses idées dés fois incompris puisqu’il refuse tout compromis qui risque de le faire dévier de son combat de toujours.

« Vous aurez la suite de la vie du président Ibrahima Moctar Sarr de 2007 à nos jours au sein même de l’AJD/MR, les hauts et bas, les turbulence et les victoires dans les jours qui suivent »

Malal SECK

Facebook – Le 17 août 2017
Dimanche 27 Août 2017 - 18:32
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542