Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

DECLARATION du Front National pour la Défense de la Démocratie


DECLARATION du Front National pour la Défense de la Démocratie


Le Général Ould Abdel Aziz a choisi, pour lancer sa campagne électorale, deux régions symboliques : Le triangle de la pauvreté et la région du Fleuve.





Pour le triangle de la pauvreté les thèmes centraux de son discours sont : la lutte contre la gabegie et les détournements qui ont entravé la construction des équipements collectifs en eau, électricité et routes ; le respect de la volonté populaire et le nécessaire exercice du contrôle du citoyen sur l’exécutif.

Comme le dit si bien l’adage populaire «quand quelqu’un te donne un conseil, il faut regarder de près comment il se comporte ». Ce Ould Abdel Aziz qui nous donne des leçons de probité n’est-il pas celui qui dispose d’un ranch équipé de nombreux sondages et d’une clôture grillagée de plusieurs dizaines de kilomètres ? D’où vient tout ce matériel ? N’était-il pas plus utile pour protéger des champs des cultivateurs et pour étancher la soif des localités visitées ?

On dit que «cet ange blanc » possède un parc impressionnant de VX et de Mercedes Tout terrain dont deux au moins sont mis à la disposition de ses enfants qui font leur scolarité à Saint Louis. Peut-il nous prouver le contraire ?

On attribue à ce justicier l’un des plus grands patrimoines du pays avec une villa à Souissi à Rabat, un Immeuble de trois étages en face de la clinique Hayat, un immeuble au carrefour en cours de transformation en marche et un immeuble sur la nouvelle avenue Moctar Ould Daddah qui serait, dit-on, la raison de la construction de celle-ci. Ne doit-il pas nous faire une déclaration de biens pour nous édifier?

On parle aussi, avec évidence, souvent, de troupeaux de chameaux, de flottille de camions de transports qui serait sous contrat de location permanente avec une société d’Etat. On met au défi le Général de nous prouver qu’il n’appartient pas à cette race qu’il qualifie de symboles de la gabegie.

Et le coût de ces déplacements de campagne, pour le trésor public et pour les citoyens ? Et ces contrats scandaleux de blé de la SONIMEX et douteux d’équipements médicaux avec des protégés du Général ?

En parlant de la volonté du peuple on ne reconnait pas l’auteur du coup d’Etat qui a renversé un président démocratiquement élu. Un putschiste qui s’est substitué à la volonté de tout un peuple. Comment peut-on accepter qu’un seul individu puisse changer une décision prise une majorité électorale incontestée ? De quel droit l’a-t-il fait ? Il y a assurément de l’incongru dans le discours maintes fois répété à l’occasion de ce périple.

Alors Ange ou Démon ? Justicier ou Prédateur ? Au citoyen d’en juger !

Le Général entame une visite dans la vallée. Il y exposera probablement sa solution pour le passif humanitaire. Il prônera l’unité et la réconciliation nationales.

On se demande ici où se trouvait ce Général en 90-91? Est- la même personne que celle qui reprochait au Président Sidi d’avoir prononcé son discours du 29 juin 2007 sans le consulter ? N’est-il pas le responsable, par l’absurde coup d’Etat qu’il a fait, de l’arrêt des financements extérieurs qui devaient servir à réaliser les programmes d’insertion durable en faveur des rapatriés et de développement au profit des habitants de la vallée?

Le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) rejette toute solution concoctée en catimini par des béni oui – oui et imposée aux ayants droit du passif humanitaire. Le Front est convaincu de la nécessité de trouver une solution équitable et durable aussi bien pour le passif humanitaire que pour une insertion réussie des rapatriés. Une telle solution devant obligatoirement passer par une large concertation avec les ayants droit, avec les organisations de la société civile impliquées, avec les partis politiques.

Le Front reste résolument attaché aux conclusions des journées de concertation des 20, 21 et 22 novembre 2007 et aux principes retenus à cette occasion pour le règlement du passif humanitaire à savoir :
 La nécessité d’apurer ce dossier en ayant toujours en vue la restauration et le renforcement de l’unité nationale.
 La volonté de puiser dans nos valeurs profondes, les meilleures solutions pour le règlement de cette question en tenant compte des droits légitimes de toutes les victimes et de leurs ayants droit.
 La particularité et la sensibilité de la question exigent qu’un temps suffisant soit donné et que les concertations soient poursuivies, afin de trouver une issue consensuelle pour un règlement définitif.
 La solution à envisager devra tenir compte des devoirs de mémoire et de pardon pour la Nation, de justice et de réparation pour les victimes.
Le Front National pour la Défense de la Démocratie exige, une fois le cadre démocratique et légal restauré, la mise en place d’une Commission Nationale Indépendante chargé du règlement de ce passif.

Nouakchott, mardi 24 mars 2009
Le Front National pour la Défense de la Démocratie
Mercredi 25 Mars 2009 - 14:24
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542