Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Déclaration à la presse à la suite du Communiqué de la 163ème réunion du Conseil de Paix de Sécurité de l’Union Africaine


Le président de la République
Le président de la République
Coordination des Forces de Défense de la Démocratie

Déclaration à la presse

La CFDD a pris connaissance du Communiqué de la 163ème réunion du Conseil de Paix de Sécurité de l’Union Africaine (CPS), tenue le 22 décembre 2008 à Adis Abeba.
Le Communiqué du CPS réaffirme avec fermeté sa condamnation du Coup d’Etat du 6 août 2008 dans notre pays et toutes les décisions prises depuis lors par les Autorités putschistes pour en consolider les résultats et annonce le délai limite du 5 février 2009 pour l’imposition de sanctions contre ses auteurs et leurs affidés, si d’ici là l’ordre constitutionnel n’a pas été rétabli.
Le CPS de l’UA a également décidé de saisir le Conseil de sécurité des Nations Unies pour conférer un caractère universel aux sanctions qu’il prendra à l’encontre des Putschistes et de leurs soutiens civils et militaires.
Le CPS réitère la légitimité de l’ordre constitutionnel représenté par les Institutions issues des élections législatives de novembre 2006 et présidentielles de mars 2007, et la Commission de l’UA a, en outre, clairement exprimé son souhait de voir le Président de la République SE Sidi Mohamed O. Cheikh Abdellahi nommer des représentants auprès de l’Union Africaine.
Ces positions, de l’Union Africaine à laquelle la Communauté internationale tout entière a conféré le rôle de chef de file et de coordinateur de l’action de celle-ci pour garantir le rétablissement de l’ordre constitutionnel en Mauritanie, démontre si besoin est sa fermeté et sa détermination sans faille face à l’obstination et la myopie politique des putschistes.
Le Département d’Etat américain et l’Organisation Internationale de la Francophonie, dans leurs communiqués respectifs ces derniers jours, ont été à cet égard on ne peut plus clairs quant à leur fermeté dans l’exigence du rétablissement du Président de la République dans ses fonctions comme solution de sortie de crise.
C’est aussi le lieu de saluer la clarté de vue et la fermeté des propos exprimées les 22 et 23 décembre courants par Monsieur Louis Michel , Commissaire Européen au Développement qui rappelait aux Autorités putschistes que la libération du Président de la République telle qu’exigée par la Communauté Internationale impliquait nécessairement son rétablissement dans ses fonctions constitutionnelles et qualifiait les « journées de concertation » programmées par les putschistes de simple manœuvre de légitimation du coup d’Etat et d’abus de crédulité. Il a d’autre part réaffirmé le refus de l’Union Européenne, dont les institutions sont sérieuses, de traiter avec les hors la loi que sont les putschistes en Mauritanie et ailleurs.
Ainsi est-il évident aujourd’hui que le Général Ould Abdel Aziz et ses affidés, poursuivent une aventure irrémédiablement vouée à l’échec face au refus de la population et des forces vives de notre pays, sous la direction de la CFDD et au rejet sans faille de l’Union Africaine et de la Communauté Internationale.
La CFDD saisit cette occasion pour exprimer au nom du peuple mauritanien ses remerciements les plus sincères à l’Union Africaine et à la Communauté internationale pour leurs efforts conséquents de promotion des valeurs démocratiques en prêtant assistance à un peuple en danger du fait de l’aventure irresponsable et périlleuse à la fois pour l’avenir de la Mauritanie et la stabilité politique de toute l’Afrique comme en témoigne la prolifération récente des tentatives des Coups d’Etat en Afrique.
Seul le rétablissement effectif de l’ordre constitutionnel permettra à notre pays de sortir de sa crise politique et à notre Continent de préserver sa stabilité et ses perspectives de développement durable.
La CFDD lance un appel pressant au Général Ould Abdel Aziz pour qu’il réalise une fois pour toute que les répits consentis par la Communauté internationale doivent être mis à profit pour faciliter le retour à l’ordre constitutionnel et non pour poursuivre la consolidation de son forfait.
Nouakchott, le 25 Décembre 2008
Commission Communication
Vendredi 26 Décembre 2008 - 12:25
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542