Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Déclaration


Déclaration
Nous Secrétaires Généraux des Organisations Syndicales :

- Abderrahmane O/ Boubou, UTM

- Abdellahi O/ Mohamed dit Nahah, CGTM

- Samory O/ Beye, CLTM

- Kane Moctar, USLM

- Mohamed Ahmed O/ Saleck, CNTM

Membres du conseil d’Administration de la CNSS.

Après avoir analysé la situation critique de la CNSS , de sa gestion laconique et des immixtions sévères des autorités militaires pour fin mercantiliste caractérisant la gabegie et l’abus de responsabilité.

Attirons l’attention de l’opinion nationale et des travailleurs sur un ensemble de manquement aux règles, normes et usages régissant cette institution ( la CNSS ) qui, il faut le rappeler est une institution paritaire sur la base du tripartisme (patronat, syndicats des travailleurs et l’Etat).

Ses ressources et ses patrimoines sont une propriété des travailleurs.

Le Conseil d’Administration qui est son organe de Direction et de délibération composé des représentants des organisations syndicales des travailleurs, du patronat et de l’Etat, siège en 3 sessions annuelles pour statuer sur l’ensemble des questions qui s’y rapportent.

Le Directeur qui administre l’institution doit s’en tenir aux décisions, recommandations, et délibérations du Conseil d’Administration qui est un organe souverain, jouissant de larges compétences.
Depuis quelques temps, ou du moins depuis l’arrivée de l’actuel Directeur, les pratiques sont devenues toutes autres, car le Directeur qui manque de sens d’appréhender le mécanisme régissant l’institution, fait de l’institution sa propriété personnelle, piétine les décisions et orientations de son organe de décision, usurpe les droits des travailleurs (pensionnaires, allocataires, personnel..).

Ce comportement nocif a été encouragé en pire par les autorités militaires par notamment :

- L’utilisation des biens et ressources de l’institution à des fins autres que celles prévues par sa mission définie par ses textes ;

- L’élargissement du Conseil, en vue d’inclure une vingtaine d’inconditionnels aux putschistes, des organisations syndicales patronales et travailleurs (jaunes) sans aucune représentativité dans le but de légitimer la politique de mascarade ;

- Révision du projet de décret nommant les membres du Conseil d’Administration en vue de remise en cause des décisions antérieures au coup d’Etat du 6 août 2008, prises en concertation avec les organisations syndicales les plus représentatives afférentes à la désignation au poste de Vice Président du Conseil d’Administration.

- Le non respect des délibérations se rapportant au redressement de la CNSS ou l’application des dispositions règlementaires, tel que le décret N°008-2006/CMJD portant relèvement du SMIG en ce qui concerne les pensionnaires, qui continuent à vivre le calvaire.

- Non application pour le personnel des décisions relatives aux différentes augmentations des salaires ;

- La quasi majorité des dossiers des personnes prévalant le droit à la retraite sont rejetés sous faux prétextes, la même chose pour les accidentés et autres personnes frappées d’invalidité.

- Les évacuations sont à l’appréciation du Directeur qu’il en abuse.

- Le personnel qui vit l’injustice criante, est soumis aux pratiques d’arbitraires multiples.

Au vu de ce qui précède, nous dénonçons énergiquement ces pratiques et attitudes d’irresponsabilité caractérisées, boycottons la session budgétaire du Jeudi 12/02/09 et exigeons qu’il soit mis fin à cette mascarade

Nouakchott, Le 11 /02/ 2009
Dimanche 15 Février 2009 - 20:39
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542