Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Dérive inquisitoire : Des pressions sur des détenus pour accabler le Président de la République et son Premier ministre


Dérive inquisitoire : Des pressions sur des détenus pour accabler le Président de la République et son Premier ministre
Alors que les arrestations dans le cadre de ce que les putschistes veulent faire passer pour une opération de lutte contre la gabegie se multiplient et touchent des hommes d’affaires, des fonctionnaires et de simples employés, une source proche des milieux parlementaires mobilisés par le général limogé pour faire le sale boulot, a révélé que des pressions ont été exercées et continuent à l’être sur des personnes arrêtées pour les convaincre d’accepter, contre leur libération, de faire des témoignages qui accablent le Président de la République et le Premier ministre et qui seront versés dans un dossier d’accusation de malversation que les inquisiteurs des putschistes préparent contre eux.

Après la privation de liberté et le musellement de l’expression, les putschistes ont, semble-t-il, décidé de s’engager dans une dérive inquisitoire qui cible, de manière sélective, les responsables et les militants du FNDD. Le Premier Ministre légitime, Monsieur Yahya Ould Ahmed'Elwaghf, Monsieur Sidi Mohamed Ould Biya, Monsieur Moustapha Ould Hamoud et Monsieur Isselmou Ould Khattri sont entre les mains de la police de l’inquisition depuis jeudi.

Ils ont désormais pour compagnons de cellule Abdallahi Ould Moctar, des Ets MAOA, Hawa Djibril Bâ, Commissaire adjointe du CPSSA et d’autres.

Les milieux proches des putschistes éructent des menaces d’arrestation contre de nombreuses autres personnes. Toujours sous couvert d’une prétendue campagne de lutte contre la gabegie.

Mais où le général limogé veut-il donc mener notre pays ? Et jusqu’à quand les mauritaniens permettront-ils que cet officier malade de pouvoir se joue de leur destinée ?

Non seulement le Général limogé est en train de provoquer la mise en place d'un embargo contre la Mauritanie, par son mépris de nos partenaires étrangers, mais, en plus, il déclenche une campagne de persécutions et de règlement de compte centrée sur ceux qui ont dit NON au renversement de la légalité.

Dans un communiqué qui vient de paraître, le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) dénonce la chasse aux sorcières et les amalgames auxquels les putschistes ont décidé de s'adonner en guise de diversion et de fumigène pour masquer leur désarroi et leur fébrilité.


Voici les texte du communiuqé:

Quelques heures seulement après le transfert du Président de la République, Son Excellence Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi de son lieu de séquestration à Nouakchott vers Lemden, les autorités putschistes ont procédé à une vaste campagne d’arrestations ayant touché le Premier Ministre, M. Yahya Ould Ahmed El Waghf et quelques hauts responsables et personnalités d’envergure nationale, dont plusieurs leaders, militants actifs ou sympathisants du FNDD.

La junte inscrit ces nouvelles arrestations dans ce qu’elle prétend être une enquête sur des actes de gestion ; masquant ainsi une chasse aux sorcières désormais claire pour l’opinion nationale et internationale. Persistant dans cette même logique, les putschistes ont arrêté, jeudi 13 novembre, Monsieur Abdoulaye Mamadou Bâ, Conseiller Porte- parole du Président de la République. Cette nouvelle escalade s’inscrit dans le cadre de la campagne de diversion menée par la junte militaire, prise des convulsions de fin règne, pour leurrer l’opinion nationale et internationale. Face à ces manœuvres pitoyables et mesquines qui visent à masquer une perturbation réelle et un manque d’assurance avéré, le FNDD :

1- condamne le nouveau cycle de répression, d’amalgame et de musellement des libertés visant, en premier lieu, les personnalités et cadres engagés dans la résistance au putsch et le combat pour un retour immédiat et inconditionnel à la légalité constitutionnelle ;

2- réitère sa condamnation de l’obstination de la junte militaire à séquestrer le Président de la République, Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, désormais interné à Lemden ;

3- se félicite de la persévérance de la communauté internationale et de la fermeté de sa position quant au rétablissement immédiat et inconditionnel du Président de la République dans la plénitude de ses fonctions.

Nouakchott, le 15 Novembre 2008

Commission de communication
Dimanche 16 Novembre 2008 - 04:13
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543