Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Des étudiants manifestants ont été mis en garde à vue à cause d’une plainte de l’ambassade de la Mauritanie en France.


Des étudiants manifestants ont été mis en garde à vue à cause d’une plainte de l’ambassade de la Mauritanie en France.
Mercredi 24 juin 09, les étudiants mauritaniens boursiers, soutenus par leurs collègues non boursiers organisaient un Sit-in devant l’ambassade de la Mauritanie en France pour réclamer leurs bourses et leurs billets en retard.

En essayant de rentrer dans l’enceinte de l’ambassade, ils étaient surpris par le fait que les responsables ont téléphonés à la police et ces derniers dare dare sont arrivés et procédés à leur interpellation.

Ils étaient tous conduit par la police vers un commissariat à Paris. Les policiers nous ont expliqués que l’ambassade a porté plainte contre eux et qu’on leurs reproche la dégradation de la porte de l’ambassade, chose que tous les étudiants ont réfutés.

Suite à cette plainte les étudiants ont été mis en garde à vue pendant au moins six heures d’horloge, et c’est après que l’ambassade ait retiré sa plainte que les étudiants ont été libérés.

Nous demandons aux:

1- responsables de l’ambassade de virer toute la somme qu’ils doivent aux étudiants et en une seule tranche.
2- ministère de l’enseignement supérieur de donner les frais de transport en liquide comme était prévu.
3- associations des étudiants de continuer à mettre la pression sur les autorités jusqu’à satisfaction de nos demandes.

Bureau exécutif de l’AJMF
Vendredi 26 Juin 2009 - 18:06
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542