Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Des journalistes mauritaniens formés à la protection de l’environnement


Des journalistes mauritaniens formés à la protection de l’environnement
Une trentaine de journalistes mauritaniens des medias du secteur public et privé reçoivent depuis mardi à Nouakchott une formation sur la protection de l’environnement et la problématique des changements climatiques, a constaté APA à Nouakchott.

Organisée par le Syndicat des journaux indépendants en Mauritanie avec le concours du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), cette session de formation vise à sensibiliser sur les politiques nationales de protection de l’environnement.

Elle s’inscrit dans le cadre de la célébration de la semaine de l’ONU pour l’année 2009 et cherche à appuyer les efforts d’application d’une politique efficiente en matière de réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

La formation qui dure deux jours a pour but de vulgariser l’importance de l’organisation onusienne, ses différentes institutions, et son rôle dans le traitement des questions mondiales comme la problématique des changements climatiques.

Prenant la parole à cette occasion, le représentant du système des Nations Unies à Nouakchott, Guy Govro, a souligné le « rôle important des journalistes en tant que leaders d’opinions » dans la sensibilisation du public sur les question relatives à l’environnement.

Il a ajouté que les pays en développement sont la première victime des changements climatiques, eu égard à leur faible contribution à la pollution de l’environnement.

L’Afrique, qui participe pour moins de 4 pour cent à la pollution de l’atmosphère par les gaz à effet de serre, estime avoir besoin de 65 milliards de dollars pour faire face au phénomène des changements climatiques.

Le continent plaidera son dossier lors de la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, en décembre prochain à Copenhague.


Source: APA
Mardi 20 Octobre 2009 - 20:09
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541