AVOMM-INFOS
Mardi 2 Septembre 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Discours de remerciements du président Ousmane Aboul Sarr


Discours de remerciements du président Ousmane Aboul Sarr
Je voudrais au nom de mon Bureau et à mon nom personnel remercier tous les militants qui se sont mobilisés, depuis des années pour mener ensemble le combat contre l’impunité, l’oubli et la violation des droits humains dans notre pays. Les mandats que j’ai eus à assumer avec et grâce à vous n’ont pas été faciles aussi bien au sein de notre association qu’à l’extérieur. Ayant été porté à la présidence de l’AVOMM à un moment de crise profonde, je me suis donné entièrement à l’association pour relever le défi d’en faire un lieu de convergence, de décision et d’action contre les violations les plus graves de droits humains qui ont été commises dans notre pays contre la communauté noire africaine mauritanienne.

Je ne reviendrai pas sur le passé difficile, complexe et compliqué et des péripéties douloureuses qui ont vu des victimes, des amis et des alliés se détester et entretenir entre eux des relations d’hostilité et de haine, oubliant ainsi l’essentiel. Je ne reviendrai pas aussi sur les coups durs que j’ai reçus aussi bien de certains militants et de la part de certains de mes camarades. J’ai décidé de ne pas rester sur les manques, les ratés, les blessures et les souffrances pour retenir les belles avancées que nous avons enregistrées ensemble.

Après la traversée du désert, nous avons connu la pleine activité qu’il s’agisse des missions effectuées, des actions de parrainage, des rencontres au sommet, de la plainte contre Ould Taya, de nos séjours en Belgique. De manière constante, nous avons su être sur le terrain; ce qui nous a valu une reconnaissance certaine dans le paysage des associations et des organisations mauritaniennes. Nous avons su être à la hauteur des attaques mesquines et contre-productives, dans le but de construire un ancrage dans une dynamique de combat contre le système qui est notre seul adversaire.

J’ai essayé avec vous de porter nos efforts sur l’essentiel qui consistait à ne jamais oublier que nous sommes une association de victimes, de veuves et d’orphelins, donc de vies brisées. La mémoire de nos martyrs, l’exigence de justice, de réparation ont constitué le socle de notre combat. Ces enjeux méritaient une concentration sur nos objectifs, l’union de nos forces et de nos énergies et surtout le respect mutuel que doivent observer des militants au service d’une cause aussi grave. La conscience de la gravité de nos missions ne nous a pas empêché de construire une ambiance vivante et fraternelle modulée par des tensions, des échanges francs et contradictoires. Il y a eu, majoritairement, une relation de confiance, de dialogue et de rencontres au sein de l’AVOMM. A aucun moment, je n’ai agi sans partage, sans laisser le temps de la discussion et de l’expression des points de vue différents, de façon libre et explicite.

Je peux dire toute ma fierté d’avoir travaillé avec chacun d’entre vous, y compris, quand le moment était difficile. Nous avons su dépasser les crispations et transformer le risque de crise en occasion de sursaut. AVOMM, hier comme aujourd’hui, n’a jamais été un long fleuve tranquille, mais nous nous sommes abonnés à l’effort permanent vers le large. L’amour de la justice, le courage de la vérité, le souci intransigeant pour le respect de la mémoire et le droit des victimes ont guidé notre combat. C’est cette volonté qui a fait AVOMM durant ces dernières années, du moins, dans l’élan qui nous a permis de produire ce bilan qui, certes, est une goutte d’eau dans la mer, mais n’en demeure pas moins honorable, à notre humble avis.

Notre combat est noble; il impose le sens de la grandeur, du dépassement, des sacrifices, de l’honneur et du prix à payer. Je peux dire comme la plupart d’entre vous, j’ai accepté de payer ce prix sans compter. Mais, je suis soucieux aussi, après avoir être garant du flambeau de notre association, qu’il faut un jour, savoir partir pour libérer des énergies. Il ne faut pas se leurrer, notre combat est « un long chemin vers la liberté » pour paraphraser Mandela. Il faut savoir accompagner la transition et adhérer au principe de l’alternance et du renouvellement. La vie est mouvement, changement et volonté d’aller de l’avant.

Je suis persuadé que notre association compte des femmes et des hommes capables de poursuivre avec dignité et hauteur notre combat. Tant que les criminels ne seront pas traduits devant la justice nationale et internationale et que nos morts ne seront pas reconnus et identifiés, notre combat ne s’arrêtera pas.

Nous avons le droit de faire reconnaître nos droits à des congés, à un repos, mais jamais à la résignation, à la trahison. C’est dire que ma décision de ne pas me représenter est un signe d’appel à la continuation plus intensifiée de l’action collective. AVOMM est une association mauritanienne à vocation internationale par les missions qui sont les siennes.

Ensemble, nous vaincrons et nous retrouverons notre chère Mauritanie libérée de l’impunité, du racisme et de l’esclavage.

Je vous remercie, chers camarades, chaleureusement et sincèrement !

Ousmane Abdoul Sarr



Pour : AVOMM.COM
Vendredi 10 Juin 2011 - 10:12
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Bocar Oumar BA le 05/06/2011 23:34
Un grand homme s'en va. Le camarade Ousmane aura servi notre cause avec force conviction et surtout avec beaucoup de courage et d'intelligence. Merci d'avoir su pendant tant d'années diriger l'AVOMM d'une main de maitre. Nous disons courage à notre soeur Rougui DIA dont je suis sûr qu'elle saura imprimer son style à votre grande organisation.

Merci Ousmane, et surtout bravo l'artiste!

Bocar Oumar BA


2.Posté par Sow Amadou le 06/06/2011 01:04
Merci pour tout Président. Vous avez dirigé l'Avomm avec beaucoup de courage. L'Avomm est une organisation crédible grâce à votre travail. C'est maintenant à Rougui de continuer le travail. Bon courage à elle.

3.Posté par Abdoul Aziz SOUMARE le 06/06/2011 01:08
Cher ami et compagnon, je salue ta sortie, voulue, décidée et mise en oeuvre par toi en dépit des conseils et suggestions pour continuer encore un peu à la tête de l'AVOMM. L'AVOMM est devenue depuis 1995 une belle jeune fille, courtisée et faisant la fierté de ses parents, de tous ses parents. Elle doit être comblée de voir en ce jour, revenir au bercail des frères qui en étaient partis pour des raisons de désaccords. Dépassés depuis.
Cher Ousmane, tu as porté haut l'étendard de la lutte contre les violations des Droits Humains en Mauritanie. Sois-en remercié.
A ma dendii Rougui DIA, je souhaite un total succès à la tête de AVOMM.
Puissions-nous ensemble, AVOMM et OCVIDH, poursuivre la belle aventure, entamée avec Ousmane et l'équipe sortante, celle de la conquête des nos droits inaliénables de citoyens mauritaniens spoliés et meurtris parce que noirs

Abdoul Aziz SOUMARE,
Président de l'OCVIDH


4.Posté par Mamadou Guisse - USA le 06/06/2011 17:51
Merci mon grand Ousmane, tu as montre ta grandeur et servi d'exemple a tout dirigeant une lecon: savoir quitter avec dignite et responsabilite apres un bilan grandiose.

T'as plus rien a prouver, tu as ete simplement superbe a la tete de cette organisation que tu as rendu tres grande.

Bonne chance et toutes mes priere a Rougui, je suis sure qu'elle est plus qu'a la hauteur de la tache.


5.Posté par Mariame Kane le 06/06/2011 20:21
Bravo Ousmane , tu es unique dans ton genre, ouvert, crédible et constant. Tu manqueras en tant que Président d'AVOMM , tu as été à la hauteur de nos espérances et tu as été digne en face de tes adversaires. Ousmane , tu es exceptionnel que Dieu t'accompagne dans tout ce que tu entreprendras et bonne chance.

6.Posté par Moussa Mbaré Bâ le 06/06/2011 22:34
Grand frére,je n'oublierai jamais notre premiére rencontre à montréal cela m'a bcp marqué j'ai rencontré un homme ouvert qui aime ce qu'il fait.

Grand Frére Ousmane que le tout puissant t'accompagne à toutes tes entreprises .

7.Posté par N'diaye Kane le 06/06/2011 22:42

Nous avons pris cette habitude d’associer ton nom à celui de cette belle organisation dont tu as été le président. J’ai retenu durant toutes ces années ton engagement pour des causes justes, ta rigueur et ta soif d’aller à l’essentiel. En plus de cette belle partition que tu nous as jouée avec brio, vous venez également (Kébé Abdoulaye, Mamadou Ndongo, Kamara A. Tidjane) et toi, nous rappeler que le dépassement de soi demeurera une vertu cardinale dans la quête d’une maturité. A notre chère Rougui, qui a également fait preuve d’efficacité entant que secrétaire générale, nous lui souhaitons bonne chance.

8.Posté par Hady le 07/06/2011 00:06
La grandeur d'un homme se mesure par les decisions qu'il sait prendre. Ousmane a su partir a temps. BRAVO. Il est parti avec un bilan positif et en laissant une equipe a mesure d'assurer la releve. Felicitations a Rougui.

9.Posté par Mamadou Elhoussein Kane le 07/06/2011 19:33
Bravo ,Président ,de cette belle intervention de haute gamme.AVOMM gardera le sceau de tes empreintes à jamais et pour l'histoire. Tu as pu transcender les divergences stériles pour porter le combat contre l'impunité avec abnégation , détachement ,bravoure et sincérité.Il y a eu des fois des choix qui sont difficiles , mais en tout temps ,tu l'as fait courageusement en s'assumant jusqu'au bout . Souhaitons pour AVOMM une bonne continuation dans le respect de la ligne idéologique et la mobilisation au profit des victimes.

10.Posté par ARAMINTHE sylvie le 23/06/2011 11:38
Superbe dicours. TU es un homme droit , intégre et toujours fidéle à tes idées malgré tes détracteurs. Tu as fait abstraction de la méchanceté et de la haine à notre égard.Ligne de conduite toujours la même quoi qu'il arrive, on fonce et on n'avance vers notre but.
En te connaissant j'ai gagné un ami et une admiration pour ton courage. J'ai donné avec toi tout ce que je pouvais mais ma santé m'a éloigné du bureau ce qui ne m'empêche pas de suivre l'association et d'en parler autours de moi. Belle aventure et beaux échanges entre les peuples. Tu as une ouverture d'esprit qui à permis d'avancer à l'AVOMM.
SURTOUT NE VOUS REPLIER PAS SUR VOUS MËME. NE RESTER PAS EN CIRCUIT FERME. Merci à vous tous et encore une fois je renouvelle mon message à ROUGUI DIA, patience, courage et détermination.Amitiés .SYLVIE ARAMINTHE

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4