Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Elus et responsables du FNDD : Finiront-ils par donner raison à Sarkozy?


Photo cridem
Photo cridem


Le sénateur islamiste (Tawassoul) d’Amourj, Jemal Ould Hmednah, a pris part, samedi dernier, au premier plan de la tribune officielle, à Néma, à l’accueil du président du HCE, Chef de l’Etat, le général Mohamed Ould Abdel Aziz.



Le sénateur d’Amourj apporte ainsi son soutien au Haut conseil d’Etat. Six mois après le 06 août, le coup d’Etat est, pour lui, devenu «mouvement de rectification.» Faut-il accueillir ou non le général Ould Abdel Aziz ? La tournée du président du Haut Conseil d’Etat à l’intérieur de la Mauritanie sème la confusion au sein du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD).

A Boghé le Maire UFP, Ba Adama Moussa, après hésitations, a fini par faire faux bond. A Lixeiba, Kane Moustapha est allé tendre la main au général sur autorisation du président du parti Adil, Boidiel Ould Houmoid.

Monsieur Kane, ex ministre de Sidi Ould Cheikh Abdellahi, s’est ensuite rétracté en faisant une apparition surprise à la dernière conférence de presse du FNDD. Le député APP de Zoueirat, lui, n’avait pas attendu une visite du général pour fausser compagnie au Front anti-putsch. Il s’est converti à la rectification après trois mois de lutte. Si le rythme des conversions se poursuit, le FNDD finira, à, posteriori, par donner raison au président français Nicolas Sarkozy.

Au cours d’une conférence de presse récente à Niamey, Sarkozy, à propos de la situation politique en Mauritanie, avait dit «aucun parlementaire n’a protesté contre le coup d’Etat du 06 août 2008.» Cette déclaration du président français a suscité des réactions énergiques au sein du Front anti-putsch mauritanie.

Un des responsables de ce Front est allé jusqu’à insinuer que Sarkozy, à Niamey, au moment où il parlait de la Mauritanie, était en état d’ébriété. Finalement, ce qu’à dit Sarkozy est moins grave que ce que font certains élus et responsables du FNDD. Ne pas protester contre le putsch, c’est plus élégant que s’y opposer farouchement pour, après, se renier publiquement.

Khalilou Diagana

Source: lequotidiendenouakchott


Lundi 6 Avril 2009 - 18:37
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542