Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ely ould Mohamed Vall assume ses crimes sans regret.

Ely Ould Mohamed Vall : Je pense que ce type de manœuvre politicienne porte en lui les germes de sa destruction. Au lieu de servir ces instigateurs, il créera leur rejet vis-à-vis de l’opinion. Quant à moi, je ne me sens pas visé par ces marches. Mon dossier est suffisamment connu par les uns et les autres.


Ely ould Mohamed Vall  assume ses crimes sans regret.
Grand entretien avec Ely Ould Mohamed Vall, ancien Président du CMJD, candidat à la présidentielle

À la veille du lancement de sa campagne électorale, Ely Ould Mohamed Vall, ancien président du Comité militaire pour la justice et la démocratie (CMJD), aujourd’hui candidat déclaré à la présidentielle du 18 juillet, a accordé un entretien à mauritanies1.com. Entre autres questions abordées avec celui qui est d’ores et déjà présenté comme le plus sérieux rival de Mohamed Ould Abdel Aziz, la transition 2005-2007, son programme économique, la récente « fronde » anti-Ely, le retour d’Ould Taya, la question de l’esclavage, etc.

Vous avez affirmé récemment que depuis le 03 aout 2005 votre projet de société pour la Mauritanie est de consolider et d’entraîner les mauritaniens vers la liberté et la démocratie. Estimez-vous les Mauritaniens prêt à vous suivre une seconde fois et faire les sacrifices que cela exige ?


Ely Ould Mohamed Vall : je pense qu’avec le recul et ce qui s’est passé depuis 2007, les Mauritaniens ont eu suffisamment le temps de comprendre ce qui a été entrepris durant la transition. Aujourd’hui, les Mauritaniens ont devant eux deux projets de société : celui qui légalise le coup d’État, et celui qui ouvre la voie à la démocratie. Notre candidature s’inscrit dans cette seconde voie et fort de notre expérience nous pensons que les Mauritaniens vont nous faire confiance une seconde fois pour l’ensemble des atouts que nous portons.


Depuis le putsch du 06 aout la Mauritanie est sous embargo international, l’économie va mal, l’ouguiya s’est fortement déprécié, le pays déserté par les investisseurs étrangers. Avez-vous un plan de relance économique ?


Ely Ould Mohamed Vall : Sûrement, c’est d’ailleurs l’essence même de notre programme. Car, mes relations et mon expérience vont nous permettre de relancer rapidement cette économie. Mais, attention ! La Mauritanie a besoin d’un pouvoir qui lui garantisse sa stabilité sans laquelle aucun développement ne peut avoir lieu. C’est ce que nous allons entreprendre en premier lieu.

Les organisateurs d’une marche présentée comme celle de la communauté negro-mauritanienne ont dénoncé le 14 juin à Nouakchott votre candidature au scrutin 18 juillet prochain. Comment réagissez-vous à cela ?


Ely Ould Mohamed Vall : Je pense que ce type de manœuvre politicienne porte en lui les germes de sa destruction. Au lieu de servir ces instigateurs, il créera leur rejet vis-à-vis de l’opinion. Quant à moi, je ne me sens pas visé par ces marches. Mon dossier est suffisamment connu par les uns et les autres.

Vous vous dites favorable au retour de Ould Taya, alors que le passif humanitaire de son régime est encore loin d’être soldé et que certains organismes de défense des droits humains demandent même à ce qu’il soit traduit devant la justice. Ne risquez-vous pas de faire encore des mécontents ?


Ely Ould Mohamed Vall : Durant la transition à laquelle tout le monde a contribué, des textes et des lois ont été établis. Les questions les plus délicates ont été abordées. Le reste a été récemment mis en place par le gouvernement de Sidi Ould Cheikh Abdallahi et l’équipe du HCE. Nous pensons que toutes les questions relatives au passif humanitaire ont été traitées dans l’intérêt suprême du pays. Par ailleurs, personne ne remet en cause la citoyenneté de cet ancien Président et les réalisations de son régime.

La résolution définitive de la question de l'esclavage est un des aspects clés de la construction d’une Mauritanie nouvelle. Quelle est votre vision par rapport à cela ?


Ely Ould Mohamed Vall : Depuis l’indépendance beaucoup de textes et de lois ont été élaborées. Durant la transition un accent particulier a été accordé à cette question préparant le terrain pour le gouvernement suivant. C’est pourquoi le régime de Sidi Ould Cheikh Abdallahi a adopté les lois éradiquant et sanctionnant cette pratique là où elle existe. Seuls les textes et lois sont le garant de la disparition totale des séquelles de l’esclavage. Des programmes de développement bien encadrés aideront à mieux soutenir cette frange de la population.

Le régime de transition que vous avez dirigé n’a pas été sans reproches. On accuse les membres du CMJD d’avoir généré un déficit de plusieurs milliards d’UM dans les caisses de l’État. Que répondez-vous aujourd’hui à ces allégations ?


Ely Ould Mohamed Vall : Aucun régime au monde ne peut échapper à ces détracteurs à tort ou à raison. Mais la caractéristique de notre transition a été marquée par la transparence et l’instauration de la bonne gouvernance pour la gestion de la chose publique. Ces allégations sont contraires à l’esprit de ce que nous avons mis en place.

Propos recueillis par Dianifaba

Source: mauritanies1.com
Jeudi 2 Juillet 2009 - 15:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Djibril BA le 02/07/2009 17:27
" Mon dossier est suffisamment connu par les uns et les autres. "

Ce qui m'inquiète vis à vis de cet homme c'est le silence, sauf mal information de ma part, de nos notables.

Djibril BA

2.Posté par ousmane bâ le 02/07/2009 19:02
cet homme tôt ou tard finira par etre jugé la verité triomphera incha allah

3.Posté par Xmandiallo le 02/07/2009 19:45
Cet homme n'a aucun regret, tu as la chance Djiby de ne connaitre cet individu infecte qui n'a aucune considération pour la communauté noire. Et je suis certain qu'il y aura toujours des brebis galeuses de notre communauté qui seront avec lui pour 20 000 UM chacun. Nous devrons revoir notre façon de lutter et changer nos méthodes, nous sommes trop pacifique et en Mauritanie seule la force nous fera avancer.
Nous militants de base nous sommes écoeurés de l'avancement de notre dossier à cause de nos dirigeants qui s'entretuent et qui mettent dans le pétrin. Nous en avons marre des querelles personnelles qui ne peuvent que nous affaiblir et permettre l'ennemi d'avancer et de se serrer les coudes d'où la candidature d'ELY aujourd'hui.
Ely marche dans les rues de Nouakchott sans inquiétude, il sait il en que des laches et des opportunistes, des affamés qui n'ont aucune dignité que de s'insulter à longueur de journée sur le net. Les dirigeants maures se moqueront toujours des Kwars et ils ont raison.
Unussons nous, oublions nos querelles personnelles ne seraient ce que pour l'avenir de nos enfants et barrons la route à cet assassin d'Ely qui ne regrette rien et qui nie même les faits c'est-à- dire, il nous méprise, donc qu'attendons nous.........
NON A ELY LE SANGUINAIRE

4.Posté par DIA MOHAMED EL GHALI le 02/07/2009 20:10
Cet homme au regard funebre et grand ivrogne, risque de se faire elire et conduire le pays dans le chaos.

5.Posté par KOSAM GORKOV le 02/07/2009 21:04
POUR CERTAINS DEPUIS QUE TAYA ET SON RÉGIME ONT DÉPORTÉ LEUR FAMILLE; ILS DEVIENNENT TOUT D'UN COUP "RÉVOLUTIONNAIRES"....REGARDEZ MON REGARD... VOUS SAUREZ DE QUI JE PARLE...

6.Posté par KOSAM GORKOV le 02/07/2009 21:36
LES MEMBRES DE L'ÉQUIPE DE AVOMM, VOUS ÊTES COMME ÉLY O/ MED VALL: TOUS DES RACISTES

MIIN WII DUM

7.Posté par AVOMM le 02/07/2009 22:30
Ce n'est pas vrai Kosam, nous ne sommes pas comme ton assassin d' ami!

8.Posté par MOHAMED le 02/07/2009 22:41
KOKO GORGO TU AS PEUR TU TE CACHES AU CANADA.
DERRIERE GORGO TU N'AS PAS DE ...... PAUVRE GOGO KOKO......

9.Posté par BEN le 02/07/2009 23:25
Un grand danger qui nous guette:
C est tres regretant de voir encore nos fonctionnaires qui commencent a faire la campagne a ely le terroriste de la population des noirs qui fait parti du regime dictatorien de taya,je demande a aucun noir de voter pour lui

10.Posté par JAM le 03/07/2009 00:50
L'assassin éli, vient d'affirmer son intention de faire revenir maouya en cachant ses désirs derrière cette phrase:"personne ne remet en cause la citoyenneté de cet ancien président et les réalisations de son régime". Chers(es) frères et soeurs démocrates ou victimes de prêt ou de loin des années rouges ( sang ) de la Mauritanie vous avez compris son message. Il faut faire tout pour que ce grand criminel ne passe pas. Il faut qu'on le rend visite dans sa cellule remplies de kaka et des urines en lui répétant ce que ses policiers nous disaient : " tu as faim mange tes kaka et tu as soif bois tes urines".

11.Posté par Djibril BA le 03/07/2009 01:44
KOSAM GORKOV ,

Cette technique qui sert à diaboliser ceux qui parlent des vrais problèmes du pays est sans effet sur des gens convaincus. Le racisme d'état en Mauritanie est un fait. Seul les gens de mauvaise foix s'évertuent à le nier.
Quand à ceux qui deviennent révolutionnaires parceque leurs parents ont été déportés tant mieux et en Mauritanie nous avons besoin de révolutionnaires pas forcemment de révoltés. On dit qu'à quelque chose malheur est bon. Avec Ely on est sur des problèmes de responsabilité devant l'histoire et une histoire récente avec des témoins encore bien vivants.
L'héritage qu'ils laissent n'est pas que pour le kowri ou le bidane ou le hartani en exclusivité mais à la mauritanie toute entière. Cet héritage bien ou mal t'aura à le gérer ou bien tes descendants auront à le gérer. Mieux vaut qu'il soit un héritage positif. L'injustice partout dans le monde représente le lit de la haine et de la rancoeur enemi juré de toute personn.
Dieu nous en garde et nos responsables aussi.
Djibril BA


12.Posté par Xmandiallo le 03/07/2009 17:28
KOSAM GORKOV ne fait pas parti de notre communauté, même s'il l'était , nous l'avons bani à jamais des nôtres. Il ne faut pas nous chercher des noises sinon tu passeras un mauvais quart d'heure là ou tu te trouves. A WONA KOSAM KA KUUDI ET THIOFFE

13.Posté par KOSAM GORKOV le 03/07/2009 18:34
ALLONS XMANDIALLO, SOYONS DÉMOCRATE... C'EST UN DÉBAT D'IDÉES ET NON DE BICEPS

14.Posté par KOSAM GORKOV le 03/07/2009 18:36
MONSIOEUR BA DJIBRIL (DJIBY NDIAYE)... QUI SE SENT MORVEUX SE MOUCHE

15.Posté par KOSAM GORKOV le 03/07/2009 18:38
MILLE MERCI AUX MEMBRES DEU GROUPE AVOMM, DE NE PAS CENSUER MES POSTING: C'EST ÇA LE DÉBATS D'IDÉES.


MERCI ENCORE UNE FOIS DE PLUS

16.Posté par Djibril BA le 03/07/2009 21:10
KOSAM GORKOV ,
Puisque tu me connais bien pour m'appeler Djibi N'Diaye c'est que tu peux m'écrire à visage découvert. Car Djibi N'Diaye c'est l'appelation donnée par mes proches parents et ceux de mon village. C'est le N'Diaye vient de mon homonyme. Si tu me connais bien tu n'auras aucun mal à prendre contact avec moi. Je ne réponds cependant pas à des insanités. Mon éducation n a pas été celle la.
Apporte du bien au débat. C'est mieux et si possible à vrai nom découvert.
Dieu te préserve
Djibril BA

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541