Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Fronde parlementaire contre le ministre de la Pêche

Monsieur le Ministre, la Mauritanie est plus grande que vous et nous ne pourrons continuer à nous taire devant sa mise à sac ", disent les Parlementaires


Fronde parlementaire contre le ministre de la Pêche
A Dakar, il sermonne les pêcheurs sénégalais, à Nouadhibou, il supervise lui-même l’enquête dans le cadre du vol de matériel à l’IMROP (Institut Mauritanien des Recherches Océanographiques et des Pêches), à Nouakchott, il ordonne d’intercepter des cargaisons de poisson portugais, à Pretoria, il prétend avoir signé un contrat de 120 millions d’Euros, dans la plupart des villes du pays, il annonce l’ouverture de points de vente de poisson. Du poisson à bas prix et en abondance. Mais de poisson, il n’en se pêche presque plus au large de la Mauritanie. Et pas seulement à cause de la raréfaction de la ressource en mer mais bien suite à la mise au chômage des pêcheurs et des artisans pêcheurs. A la suite de choix politiques naïfs et malheureux. Les Parlementaires, impliqués dans les affaires de pêches et dont certains ont de gros intérêts dans la balance, n’apprécient plus la plaisanterie. Haros donc sur le ministre de la pêche. Récit d’une séance de lynchage à ce qui reste de l’Assemblée Nationale.

La séance est diffusée à la Télévision d’Etat. « Monsieur le Ministre, la Mauritanie est plus grande que vous et nous ne pourrons continuer à nous taire devant sa mise à sac ». Ce sera le leitmotiv de la soirée.

Pour le député Khaddad Ould El Mokhtar le populisme du Ministre a atteint ses limites. Depuis son arrivée au Ministère les investisseurs, à l’instar du poisson sur les étals du marché, ont fuit. Ils n’ont pas pu supporter les charges supplémentaires que leur fait subir la nouvelle politique. Les exploitants locaux sont à genoux martèle le Parlementaire. Ould Elmokhtar conclura par un défi lancé au Ministre, dont il doute de la compréhension des problèmes de son secteur, pour organiser une confrontation télévisée en directe. Il finira sa charge par la dénonciation de ce qu’il qualifie de méthodes autoritaires, irréfléchies et naïves du Ministre.

Pour Esslameh Ould Abdellahi, qui était aussi remonté contre le député que son collègue Ould El mokhtar, le Ministre est trop jeune pour avoir à gérer des problèmes aussi lourds. Le député administrera une leçon de choses à Hessana Ould Ely. Il reviendra notamment sur la crise économique mondiale et ses inévitables répercussions sur l’économie du Pays.

Quant à la Députée Emmah, elle n’ira pas par quatre chemins : elle accuse le ministre de mensonge et de mythomanie ! Elle affirme s’être rendue sur le marché du poisson juste après les déclarations faites par le Ministre devant la commission économique. Mais là, surprise, rien n’avait changé sur le marché. Le Kilogramme de poisson se négocie toujours aux alentours de 1500 ouguyas alors que le Ministre avait affirmé que son prix avait été ramené à 500 ouguyas ! Qui est donc le menteur, se demande la Députée ? Le Ministre ou le marché ? Quant aux points de vente annoncés par le Ministre, la Députée affirme les avoir cherché partout dans la Capitale, en vain. A l’intérieur du pays ce doit être encore pire.

D’autres Parlementaires ont participé à la curée générale et ne sont pas gênés pour dénoncer la naïveté et l’amateurisme supposés ou réels du Ministre. Se sont succédés à la tribune Sidina Ould El Hadrami et Mohamed Mahmoud Ould Emmat. Ce dernier a aussi chargé le Ministre de la Communication en l’accusant de mensonge à la télévision et de dénaturation de la réalité.

Il faut rappeler que Hassena Ould Ely enseignait les Sciences Economiques et Sociales dans un Lycée du Mans (Sarthe, France) jusqu’à sa nomination dans le Gouvernement des Putschistes en septembre 2008. Il est, depuis, en position de disponibilité administrative. Ould Ely est le neveu de l’ancien Chef d’Etat et actuel soutien de Ould Abdel Aziz, le Colonel Mohamed Khouna Ould Haidala. Il est aussi le cousin proche du Député El Ghacem Ould Bellal, l’un des membres agissants du Bataillon Parlementaire du Général limogé.



Source: Elakhbar via formauritania
Samedi 28 Février 2009 - 17:35
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par abdoulaye deh le 02/03/2009 13:14
Ridicule ne tue pas un mauritanien, qui s'averre très opportiniste jusqu'à oublier que c'est Dieu qui donne et qui dédonne!!!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542