AVOMM-INFOS
Vendredi 1 Août 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Gros plan sur Madame Sylvie Araminthe chargée des relations extérieures de l’AVOMM

Projecteurs accueille pour vous Madame Sylvie Araminthe chargée des relations extérieures de l’AVOMM. Elle nous parle de son attachement à la cause des victimes de l’injustice en Mauritanie, de son engagement au sein de l’AVOMM, de ses convictions, des exigences inhérentes à ce combat pour la dignité humaine.


Gros plan sur Madame Sylvie Araminthe chargée des relations extérieures de l’AVOMM
Elle revient sur les actions et les objectifs de l'AVOMM tels que définis par son bureau, sur les réalités du terrain, les contraintes et les ambitions de son association. Un entretien au goût particulièrement vif et rafraîchissant avec une militante à laquelle nous souhaitons beaucoup de réussite.

Med

AVOMM : Bonjour Sylvie, pouvez-vous dire à nos lecteurs qui est Sylvie, nous parler de son parcours et de ses relations avec l'AVOMM ?

SYLVIE : Je vous remercie de l' intérêt que vous portez à ma personne .Je suis une femme " fragile " , sensible à la souffrance des autres, qui ne recule devant rien quand il s' agit de dénoncer l' injustice , de croiser le fer quand il le faut .Je pensais , le temps faisant son chemin, me calmer mais peine perdue , malgré mes deux décennies de mariage et deux enfants de 23et 18 ans, je ne peux encore m' arrêter de lutter et de soutenir tous ceux qui, dans le monde ,sont victimes de l' injustice .

Je suis Française je n'ai pas connu de difficulté particulière dans ma vie, j'ai la chance d'avoir un mari qui me comprend. J'ai toujours milité pour les droits de l'homme .le hasard a voulu que je rencontre un homme fort sympathique, qui parlait de la Mauritanie et qui organisait une conférence sur " Mauritanie, un génocide oublié " j'ai nommé le président SARR, depuis ce jour j'ai appris à vivre avec les mauritaniens des gens fiers, honnêtes, et accueillants.

AVOMM : L'assemblée générale de l 'AVOMM, sur proposition du bureau exécutif vous a portée, au poste de chargé des relations extérieures. Peut-on déjà parler d'une nouvelle ère de communication, de nouvelles priorités pour l'AVOMM dans sa lutte pour la défense des Droits de l'Homme et l'assistance aux veuves et aux réfugiés ?

SYLVIE : Je remercie l' AVOMM de l' honneur qu' elle me fait en me portant, comme vous dites à juste titre, au poste de chargé des relations extérieures. Il convient de préciser que je suis membre de l'AVOMM et pour être honnête, j'ai peur de cette mission, peur de ne pas être à la hauteur de la charge qui m'est ainsi faite .Je ne peux pas faire de miracle, l' AVOMM sera ce qu'en feront ses adhérents. Ni Ousmane , ni Sylvie , ni aucune personne ne peut faire seule le travail de l' association , je suis sûre que vous comprenez parfaitement ce que je veux dire .

L'AVOMM ne peut faire, non plus, le travail d' un mouvement politique ni d' un parti comme le rappelle souvent son président , elle doit être et rester une association à but humanitaire et bien sûr, assumer sa part dans le combat contre l' impunité et pour les droits de l' homme qui lui incombe naturellement .Je n' invente rien c' est la ligne directrice de l' AVOMM.

J'essaierai de rester fidèle à cette ligne .L' AVOMM a bonne presse au sein de la communauté mauritanienne, j'essaierai là aussi d'apporter le petit plus qui peut faire la différence, ce n'est pas un problème de communication mais surtout d'ouverture vers les autres, Ousmane est conscient de tout ça et depuis un an si j'en crois son entourage il a franchement beaucoup fait je vais essayer moi aussi d'apporter ma contribution .Vous avez parlé de priorités de l' AVOMM ? Cette question revient au président.

AVOMM : Sur le plan international et dans le cadre de sa lutte contre l'oubli, l' AVOMM a introduit une plainte pour crimes contre l'humanité visant le tyran Ould Taya, auprès du tribunal de 1ere instance de Bruxelles, cette plainte a été jugée recevable, que comptez-vous faire dans ce sens pour appuyer ce dossier ?

Sylvie : Je ne vois franchement pas où voulez vous en venir, ni ce que je peux apporter au dossier. Vous dites que la plainte a été jugée recevable, en effet, je me suis rendue récemment à Bruxelles, avec le bureau de l'AVOMM, où nous avons rencontré l'avocat Me LIBERT qui nous a reçu avec le sourire, un sourire qui en disait long sur l'espoir qu'il gardait de voir aboutir nos efforts, avec la permission du président je peux dire que nous avons recensé quelques 700 plaignants même si on aurait pu enregistrer des milliers encore si l'instruction n'était pas close.

Là, n'est pas le problème, le problème c'est l'opposition mauritanienne qui n'a pas relayé assez la plainte. J'imagine qu'elle est sceptique par rapport à cette démarche, mais sachez que la 1ére bonne démarche ne serait ce que pour prendre en témoin l'opinion publique, c'est de déposer plainte si on juge avoir des preuves incontestables, aussi évidentes que celles déposées à Bruxelles.

Personne ne peut rien apporter à la plainte, aujourd'hui au niveau de la justice belge tout est connu, je pense que si effort il y'a, il doit être porté au niveau des instances internationales unions Africains, ONU, et partout où nous pouvons dénoncer ce qui s'est passé en Mauritanie.

Il y'a une coordination qu'on appelle le FOME son rôle doit être celui-là. Je n'invente rien là aussi c'est le président qui le dit et l'AVOMM partage naturellement cette position. Je rappelle que Mr Kane Harouna de l'AVOMM siége au FOME.

AVOMM : Dans le cadre de l'assistance aux veuves et aux orphelins initié par l'AVOMM, beaucoup pensent qu'en dépit des efforts énormes consentis par les donateurs cette aide demeure insuffisante par rapport aux besoins de ces personnes, qu'envisagez-vous entreprendre pour pallier à ces insuffisances ?

SYLVIE : Je pense qu'il ne faut pas minimiser l'aide que l' AVOMM consent à mettre à la dispositions des orphelins, réfugiés et veuves .Je le dis franchement, l' AVOMM compte avant tout sur ses moyens propres à savoir les cotisations de ses adhérents et les revenus pouvant venir de ses activités de parrainages. Vous avez parlé de donateurs, le président m'a dit qu'en dehors de l' AFMAF aucune organisation mauritanienne n'a donné un centime pour le parrainage ou de soutiens aux réfugiés initiée par l' AVOMM. Alors, ceux, qui peuvent dire que l'aide est insignifiante, feraient bien de regarder leurs nombrils. Autre chose, pensez vous que l' AVOMM une association qui ne reçoit aucune subvention, pourrait arriver seule à résoudre les problèmes de plus de 60.000 réfugiés mauritaniens au Mali et au Sénégal, sans compter les milliers d'orphelins et veuves qui vivent en Mauritanie même .L' AVOMM a montré la voie, les autres organisations doivent essayer de faire mieux si non autant, si nous voulons réduire la misère de ceux qui comptent sur nous.

AVOMM : Entre parrainages et partenariats pour le soutien aux réfugiés mauritaniens au Sénégal et au Mali, quel choix faites-vous ?

SYLVIE : Je choisis les deux ou plus exactement l' AVOMM a choisi les deux et reste ouverte à toute proposition, toute idée qu'elle jugerait bonne pour arriver à améliorer les conditions d'existence des populations concernées. Je pense que ce serait bien que toutes les associations se réunissent en un " FOME "des humanitaires qui serait complémentaire du " FOME " politique .On gagnerait en efficacité et aussi en lisibilité.

AVOMM : Une dernière question, on sait que le déficit de communication constitue un handicap majeur pour nos associations, disposez-vous des moyens pour inverser cette tendance et permettre ainsi à l' AVOMM de toucher l'ensemble des associations et ONG susceptibles d'apporter leur soutien à cette cause ?

SYLVIE : le problème n' est pas un refus de communiquer de notre part , nous associations et autres organisations humanitaires .Vous savez plus que moi que la presse se déplace quand il y' a le sensationnel ,ensuite les ONG suivent , c' est leur " fond de commerce ", hélas c' est comme ça .En MAURITANIE , c' est le calme plat en ce moment ,en tout cas le régime arrive à ne pas intéresser la presse .

Dans les pays limitrophes, il y' a comme une volonté de s'asseoir sur les dossiers .Et l'opposition mauritanienne éprouve beaucoup de difficultés à travailler ensemble .Vous voyez, le choix de la médiatisation de la lutte pour la démocratie et du respect des droits de l'homme ne dépend pas de l' AVOMM seule .Je suis tentée de dire à toute l, opposition faites qu'on parle de vous, que la presse vienne vous voir et les choses changeraient !

Le handicap de la communication est là. Quant à notre recette pour inverser cette tendance, en ce moment, laissez nous le temps d' y travailler et si quelques organisations acceptent de travailler avec nous cela pourrait changer les choses.

AVOMM : Madame Sylvie Araminthe, merci d'avoir répondu à notre invitation.

SYLVIE : C'est moi qui vous remercie !
Mercredi 2 Novembre 2005 - 14:04
Mohamed Dogui
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :