Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

HOMMAGE A MOURTOUDO - Par Ly Djibril Hamet


Photo: Li Jibril Hammee
Photo: Li Jibril Hammee

C’était un ami. Un bon. C’était un militant. Un grand.

Dr. Mamadou Samba DIOP plus connu par Mourtoudo, son de nom combat, vient de tirer sa révérence après de belles années de lutte… jusqu’à son dernier souffle.

Il nous laisse une œuvre gigantesque : des manuscrits tant littéraires que scientifiques. Mais également l’arme de la conviction dans un combat acharné et constant pour la justice sociale et la concorde nationale.

Nous nous devons de prolonger son entreprise :

- faire éditer et publier ses manuscrits ;

- continuer à enseigner les langues nationales et à œuvrer pour qu’elles obtiennent un statut de langues officielles, scientifiques et participant au développement de la Mauritanie mais également de l’Afrique et de l’Humanité (c’est bien ainsi qu’il concevait la place des langues africaines) ;

- agir de concert pour que chaque Mauritanien se sente bien chez lui, quelles que soient sa culture, son origine et sa condition sociales ;

- nous mobiliser pour que la grande déchirure sociale que connaît la Mauritanie soit bien solidement recousue par les soins de tous ses fils, ce qui passe nécessairement par une solution juste, complète et définitive du passif humanitaire et la suppression réelle de l’esclavage ;

- militer pour que les droits humains soient respectés en Mauritanie afin que cette dernière mérite et prenne une place de premier rang dans le concert des nations (il aimait beaucoup la Mauritanie qu’il voulait hisser très haut).

Et pour ce faire, notre devoir est également de promouvoir des structures (stimuler celles qui existent, en créer d’autres) pour perpétuer son œuvre. Sur ce plan, même si la mise sur pied, la gestion et la pérennisation d’une fondation ne sont pas choses aisées, le projet me semble réaliste et réalisable.

Nous devrions à l’avenir voir attribuer le Prix Mourtoudo (de Poésie, alphabétisation, de Concorde nationale, etc.).

Le départ de Mourtoudo marque une fin de mission. Fin de mission pour lui. Continuation pour d’autres. Commencement pour d’autres encore: la jeunesse. Le pleurer ainsi est la meilleure manière de lui rendre hommage et de servir ceux qui restent après lui. C’est le aussi meilleur moyen de le garder encore en permanence parmi nous et de ne pas ressentir son absence définitive et irréversible.

Yo Allah waddu mo e malaa6e! Que le Tout Puissant le fasse cohabiter avec Ses élus.
Aamiin

Li Jibril Hammee

avomm.com
Samedi 20 Juin 2009 - 17:58
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Karim le 20/06/2009 17:32
Merci Mourtoudo pour votre tout. Jamais je ne vous oublierai. Paix sur Vous. Lumière sur Nous.

2.Posté par Hamady Bâ le 20/06/2009 18:12
Merci Monsieur Li jibril hammee. Li jibril, voilà un homme dont on ne parle, pratiquement jamais, et qui est pourtant quelqu'un d'estimable.
Car il a beaucoup fait pour la Mauritanie, notamment sa communauté. Comme Ibrahima Sarr, Samba Thiam, Ibrahima Abou Sall, pour ne citer que ces trois là, il a été au mouroir de Walata.

Nombreux sont les ouvrages qu'il a écrits, que certains (ou quelqu'un) ont (ou a) profité, lorsqu'il était en prison pour les éditer. Nombreux sont nos enfants,qui ont bénéficié et bénéficient encore du talent de ce grand éducateur, que bon nombre d'entre nous ne connaissent pas.

L'hommage qu'il vient de rendre à Mourtodo nous donne déjà une idée de son humilité. Yo Geno yurmo Mourtodo, yaafo dum. Yo Geno haarnumo aljanna. Yo en booy sakkanaademo. Yo juude mojjo njabbomo.

3.Posté par Mireille le 20/06/2009 18:39
Riche et touchant hommage pour ce grand personnage Mourtoudo. Enchantée et heureuse de vous rencontrer par les paroles de Hamady Bâ. Monsieur Li Jibril Hammee, bien humblement je vous prie de recevoir mes remerciements sincères pour cet hommage et pour tout ce que vous avez connu et fait ...

4.Posté par C. Gelaajo A. le 20/06/2009 19:22
Je saisis cette douleureuse occasion pour partager les douleurs et peines des forces vives de notre Nation et prie pour l'âme du défunt.

Baaba Aali disait "Yoo henndu wutto, weDa faaDo miijo, roondoo6e dow-dow, ...", nul doute que le Professeur fut un ouragan, avec une telle force, qu'il a balayé (de la plèbe )des esprits faibles et restreints tout sur son passage! Lui même chantait "komi gawlo miskinee6e, 6ittaa6e, lorlaa6e, haDaabe ndiyam e jeyngol, komi gawlo, ...". Nous reprendrons bien des beaux refrains de lui qui, personellement, ont accompagné mon enfance et bien façonné plus tard mon engagement et ma vision militants.

Nous garderons de beaux et bons souvenirs de lui - et, surtout un exemple hors pair dans bien des domaines pour atteindre notre plénitude en tant que peuples, ... en tant que personnes libres nonobstant nos différences basiques, qui sont en fait une richesse inestimable.

Yoo Joomam yurmomo yaafoomo; Yoo Geno haarnumo Aljanna, juuDe moYYe nja66oomo! Aamiina.

Caam G. A.

5.Posté par Umaar alhajji caam le 29/03/2012 17:30
ko adii kala wetanaade on e weytanaade on; onon nganndiyaŋkooɓe dariiɓe jamma e ñalawma.ɓe ndaaraani wutte,ɓe ngardinaani wullo.ko njiɗ-mi haalde ko ,ine heewi heƴataa e ngaandiire he ɗum noon ko juurade on tan.ko almuudo mon ɓinngel mon KODDA FULƁE mo haayre golleere.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542