Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

IBRAHIMA MOCTAR SARR - sa tournée dans les neufs départements de la capitale (+vidéo)


IBRAHIMA MOCTAR SARR - sa tournée dans les neufs départements de la capitale (+vidéo)

ARAFAT était le 6ème département visité par Ibrahima Moctar SARR le 24 juin 2009.

Cette vidéo en exclusivité sur YouTuBe montre l'engouement de la jeunesse mauritanienne pour Ibrahima Moctar SARR. C’est à eux qu’il s’est adressé en premier après le dépôt officiel de sa candidature à l’élection présidentielle reportée du 6 juin 2009.
http://www.youtube.com/watch?v=orW20XoVhmc

Hier (28 juin 2009), Ibrahima Moctar SARR bouclait à Toujounine sa tournée dans les neufs départements de la capitale débutée depuis le 18 juin.

Dans la déclaration publiée lors du point de presse tenu le 25 juin 2009 avec deux autres candidats à l’élection reportée du 6 juin, l’exigence du maintien de la date du 18 juillet comme le stipule les accords de Dakar était une revendication introduite par son parti. Il a obtenu gain de cause et le conseil constitutionnel a revalidé sa candidature en lui délivrant un nouveau récépissé N°3.

Incontestablement, sa participation à la campagne présidentielle du 21 mai au 4 juin 2009 lui donne une avance par rapport aux nouveaux candidats à l’élection présidentielle du 18 juillet. Ibrahima SARR a déjà évalué son potentiel et les records d’affluence à ses meeting à l’intérieur du pays sont les meilleurs indicateurs de l’assise populaire de l’AJD/MR. Ils étaient :

- 2400 à Rosso (Capitale régionale du TRARZA)
- 6000 à Boghé (Brakna)
- 12 000 à Kaedi (Capitale régionale du GORGOL)
- Plus de 15 000 à Nouadhibou, Capitale économique du pays

Ce parti créé il y a à peine 2 ans mise sur les prochaines élections législatives et municipales pour avoir enfin une représentation à l’assemblée nationale et dans toutes les communes du pays. Pour l’instant, il ne compte que 7 conseillers municipaux. L’explication est simple, cette formation politique n’existe que depuis son congrès constitutif des 18 et 19 août 2007 à Nouakchott, soit à peu près un an après les dernières élections législatives et municipales de novembre 2006 organisées sous la 1ère transition du Comité Militaire pour la Justice et la Démocratie (CMJD).

Dès avril 2006, Ibrahima SARR, dans son célèbre article « La Transition en dérive » prédisait la crise mauritanienne qui a connu son dénouement par la démission volontaire de Sidi Ould Cheikh Abdallahi pour un semblant de retour à la légalité constitutionnelle car le Haut Conseil d’Etat, symbole du coup d’Etat du 6 août 200 9 n’a pas été dissous.

Le candidat SARR disait en substance que si le CMJD ne réglait pas les dossiers majeurs de la Mauritanie pendant la 1ère transition, que tout Président civil serait pris en otage par les militaires et serait dans l’incapacité de gouverner le pays. C’est exactement ce qui s’est produit !

Espérons que l’élection présidentielle du 18 juillet 2009 dotera la Mauritanie d’un Président fort. C’EST POSSIBLE avec …Ibrahima SARR !

MOUMKIN ! INA WONA ! AWA NAANA ! MUNA NEKK !


Nouakchott le 29 juin 2009
LE SERVICE COMMUNICATION AJD/MR

Lundi 29 Juin 2009 - 23:32
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541