Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Il aura fait mieux qu'Idrissa SECK : L’ancien Premier ministre mobilise en plein cœur de Dakar

Convoqué au commissariat urbain de Dakar, Macky Sall a déféré à la convocation de la police, accompagné de ses partisans. Et au vu de la foule qu’il a mobilisée à cet effet en plein cœur de Dakar, on peut dire qu’il aura fait mieux qu’Idrissa Seck alors convoqué à la Dic pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Retour sur le film des événements d’hier.


Il aura fait mieux qu'Idrissa SECK : L’ancien Premier ministre mobilise en plein cœur de Dakar
Convoqué au commissariat central de Dakar, Macky Sall, le président de l’Alliance pour la République (Apr), a quitté son domicile hier aux environs de 16 h. Vêtu d’un costume sombre, les bras levés en signe de victoire, il s’engouffre dans son véhicule, une Mercedes noire de type 4x4, sous les applaudissements nourris de ses militants venus le soutenir. Son véhicule qui a emprunté la corniche sera suivi par de nombreux militants parmi lesquels les deux anciens députés libéraux Moustapha Cissé Lô et de Mbaye Ndiaye. Arrivé vers 16 h 15 minutes au centre-ville, une foule immense, qui scandait : ‘Vive Macky Sall’, ‘Macky Sall, Obama’ ou encore ‘Macky Sall président’, l’a accueilli au rond-point de Sandaga, une foule si immense qu’elle a bloqué la circulation sur l’avenue Ponty. Et c’est difficilement que sa Mercedes arrivera à se frayer un passage pour accéder au commissariat urbain de Dakar où l’attendaient les limiers.

La foule, dont certains militants brandissaient des pancartes et des photos, avait pris d’assaut les alentours du commissariat pendant des heures. Excédée par le siège des alentours du commissariat, les chants et les applaudissements en l’honneur de l’ancien président de l’Assemblée nationale, la police finira par charger et disperser violemment les partisans de l’ex-numéro deux du Pds à l’aide de grenades lacrymogènes et de matraques. Ainsi, certains partisans ou parfois de simples passants feront les frais des grenades lacrymogènes. Pour échapper aux gaz, les partisans de l’Apr envahissent la Place de l’Indépendance, poursuivis par les policiers qui continuent à balancer leurs grenades, créant une véritable bousculade au centre-ville.

Mais, ce sont les journalistes qui ont payé le prix fort. En effet, le caméraman qui filmait les brutalités des forces de l’ordre ainsi que le reporter de la chaîne de télévision privée Canal Info news, ont été pris à partie et brutalisés par les Gmi. Ils ont été maltraités, giflés et matraqués, sous le regard stupéfait des passants. Conduits à la police, ils seront libérés quelques heures plus tard, après que les images prises eurent été effacées.

Pendant ce temps, l’interrogatoire de Macky Sall se poursuit. Il se terminera à 19 h 45 mn. Et quand le président de l’Apr sortira du commissariat accompagné de deux policiers, il le fera sous les encouragements de quelques inconditionnels. En effet, à sa sortie du commissariat central, la foule était moins compacte, certainement échaudée par le froid et les grenades lacrymogènes.

Après la police, Macky Sall retrouvera les siens qui l’attendaient à son domicile où il sera accueilli sous les applaudissements. Cependant, même s’il a rejoint son domicile, libre, il ne jouit pas d’une liberté totale. Car les limiers lui ont retiré son passeport diplomatique et obligation lui est faite d’informer la police sur tous ses mouvements.

Après les déclarations de ses avocats, les militants ont pris congé de lui, non sans avoir promis de revenir au cas où le président de l’Apr recevrait une nouvelle convocation à la police.



Auteur: Y. Massaly et C. G. DIENE
WalFadjri
Mercredi 28 Janvier 2009 - 18:30
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par xmandiallo le 28/01/2009 21:23
Wade doit démissionner, c'est un incapable comme SIDI.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543