Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

L'Union Africaine tient son 12 ème sommet à Addis-abeba: le Coup d'Etat en Mauritanie sera au menu


L'Union Africaine tient son 12 ème sommet à Addis-abeba: le Coup d'Etat en Mauritanie sera au menu
L'Union Africaine (UA) tient son 12 ème sommet à Addis-abeba du 26 janvier au 3 fevrier prochains. Ce sommet englobe la 17ème Session ordinaire du Comité de Représentants Permanents (COREP, du 26-27 janvier 2009), la 14ème Session ordinaire du Conseil exécutif (CE, du 29- 30 janvier 2009) et la 12ème Session ordinaire de l'Assemblée de Chefs d'Etat et de Gouvernement (du premier au 3 février 2009). Le thème général de ce sommet est le "Développement des infrastructure en Afrique". Parmi les questions politiques à l'ordre du jour, se trouve la crise en Mauritanie issue du Coup d'Etat du 6 août 2008 en plus de la situation au Congo, au Zimbabwe et en Somalie.

Il est à rappeler que lors de la réunion du Comité de Paix et de Sécurité tenue le 22 décembre dernier à Addis abeba, l'Union Africaine avait invité le Président de la République, Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, à désigner au sein de ses instances des représentants de la Mauritanie qui seront les seuls reconnus par l’UA. C'est aussi en marge de cette réunion que le Président de la Commission Exécutive, monsieur Jean Ping, avait lancé une invitation au Président de la République pour assister à l'Assemblée des Chefs d'Etat.

Il est aussi à rappeler que la Junte, dirigée par le Général limogé, Mohamed Ould Abdel Aziz, a procédé au retrait du passeport du Président de la République. Cette mesure frappe aussi les membres de la famille du Président. Elle frappe aussi des membres des familles d'un certain nombre de collaborateurs du Président. En effet, nous avons appris que l'épouse de Monsieur Khalil Ould Enahwi, Conseiller du Président, a vu son passeport confisqué par les services de la sûreté, il y a de cela quelques jours.

Il convient aussi de rappeler que l'Union Africaine avait donné jusqu'au 5 février, soit deux jours après la fin du Sommet, aux Putschistes mauritaniens pour rétablir l'ordre constitutionnel sans quoi des sanctions ciblées seront déclenchées contre eux. Ces sanctions pourraient être portées au Conseil de Sécurité de l'ONU afin de leur conférer un caractère universel. De son côté, l'Union Européenne va faire mettre à exécution les sanctions prévues dans le cadre de l'Accord de Cotonou que les Putschistes ont allègrement violé. Les Mauritaniens tiendront les Putschistes et à leur tête le Général Aziz, pour seuls responsables de la dégradation prévisible de la situation du pays à la suite du Coup d'Etat du 6 août 2008.

"Le Conseil décide, conformément aux dispositions pertinentes de la Déclaration de Lomé et du Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité sur les changements anticonstitutionnels de Gouvernement, que si, d’ici au 5 février 2009, l’ordre constitutionnel n’est pas rétabli, le Conseil imposera des mesures, y compris
des sanctions ciblées, en particulier le refus d’accorder des visas, des restrictions sur les voyages et le gel des avoirs, à l’encontre de toutes les personnes, aussi bien civiles que militaires, dont les activités ont pour objet de maintenir le statu quo anticonstitutionnel en Mauritanie. Le Conseil décide également que ces mesures seront communiquées au Conseil de sécurité des Nations unies pour qu’il leur confère un caractère universel, et ce à la lumière de la Déclaration présidentielle du Conseil de sécurité des Nations unies du 19 août 2008. "-extrait du communiqué du CPS du 22 décembre 2008)

for-mauritania
Lundi 19 Janvier 2009 - 22:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par DIALLO le 20/01/2009 15:58
L'UA n'est dirigée que par une bande de voleurs, et de voyous pire encore qu'AZIZ, l'afrique est mal partie.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543