Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

L’esclavage gagne du terrain en Mauritanie


L’esclavage gagne du terrain en Mauritanie
Des organisations des droits de l’Homme et de lutte contre l’esclavage en Mauritanie ont annoncé leur intention de lancer une campagne nationale et internationale contre le phénomène de l’esclavage qui gagne du terrain en Mauritanie, malgré la parution de trois lois en 1981, 2003 et 2007 et de circulaires décrétant son abolition.

Cette campagne vise selon le président de l’association "Au secours des esclaves", Boubaker Oueld Massoud, à faire prendre conscience à l’opinion publique nationale et internationale de la souffrance qu’éprouvent les esclaves de Mauritanie dans leur quête de liberté et d’affranchissement.

Oul Abidi, un activiste au sein de la même organisation estime que "l’action anti-esclavage vise à protéger la société contre les luttes intestines, si ce phénomène continue au milieu de la complicité des autorités administratives et judiciaires avec les maîtres et les marchands d’esclaves".

Et de poursuivre : "le lancement de la campagne à l’échelle internationale s’explique par le fait qu’une solution interne était impossible, a fortiori, avec la crise politique qui mine le pays et menace sa sécurité depuis voilà 10 mois.

Même si le parlement mauritanien a entériné en 2007 une loi criminalisant l’esclavage, les autorités du pays conspirent encore en faveur des commerçants des esclaves, au grand dam des victimes".

Ould Abidi a encore souligné que "depuis la parution de la loi, l’association a pu relever des dizaines de cas d’esclaves, dont les dossiers ont été soumis aux autorités mais l’affaire se conclut la plupart du temps par la restitution de la victime à ses maîtres".

Bien que ces organisations ne disposent pas de statistiques précises sur l’ampleur de ce phénomène, les estimations font état de 100 mille cas et ajoutent que des réseaux, travaillant dans le commerce des esclaves dans les pays du Golfe, ont fait leur apparition au cours de la dernière période.

Selon les informations de l’organisation, les commerçants d’esclaves trouvent un marché juteux dans les pays du Golfe ; entre ceux qui cherchent un esclave à affranchir pour expier un péché, d’autres qui souhaitent avoir

Source: gnet.tn
Lundi 25 Mai 2009 - 21:56
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542