Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

L'opposition se mobilise contre l'agenda électoral


L'opposition se mobilise contre l'agenda électoral
Les négociations entre partis politiques organisées sous médiation internationale afin de trouver un compromis sur la date du scrutin présidentiel sont dans l’impasse et l'élection est donc maintenue au 6 juin. L’opposition dénonce l'obstination de l'ex-chef de la junte militaire au pouvoir affirmant que le général Mohamed ould Abdel Aziz refuse de repousser la campagne électorale en cours. « Nous ne saurions accepter de mener des négociations sous la menace d'une campagne. Ce serait un chantage », a déclaré de son côté Ahmed ould Daddah, le chef de l'opposition démocratique.

Volume sonore maximal jeudi soir dans les rues de Nouakchott. Pour le coup d’envoi de leur campagne électorale, les équipes du candidat Abdel Aziz avaient notamment organisé plusieurs concerts dans des villas cossues du centre ville. Pour sa part, l’ex-général avait lui décidé de se rendre à Kiffa, à plus de six cents kilomètres de la capitale, pour son premier meeting, un meeting maintenu malgré les efforts de la médiation internationale qui travaille depuis plusieurs jours sur un report du scrutin.

Alors que les chances d’un succès s’amenuisent, l’opposition est montée au créneau jeudi soir. Le président du RFD (Rassemblement des forces démocratiques), Ahmed ould Daddah s’est dit déçu par le comportement de son adversaire : « Nous estimons aujourd’hui que le front et le RFD ont fait le maximum de ce qui était raisonnablement faisable pour qu’on aboutisse à une solution consensuelle, acceptable pour tout le monde. Et que, si ce processus de négociations devait aboutir à une impasse - il faut reconnaître qu’aujourd’hui on est dans une impasse – véritablement le responsable, c’est le général Mohamed ould Abdel Aziz et personne d’autre ».

Contrairement à ce qui avait été annoncé, aucune rencontre tripartite n’a été organisée jeudi soir entre les protagonistes de la crise et la délégation internationale. Les médiateurs se sont contentés d’une réunion de synthèse de leurs travaux, ce qui ne semble pas bon signe.

Source: RFI
Vendredi 22 Mai 2009 - 14:23
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542